QUI SOMMES-NOUS ?

PUBLICATIONS

ENQUÊTES

SÉMINAIRES ET COLLOQUES

PARTENARIATS / PROJETS

SERVICES

LU POUR VOUS DE NOVEMBRE 2007 : livres du mois - sites du mois - working papers

Tous les lu pour vous

LES LIVRES DU MOIS

Dictionary of health economics and finance.
Dictionnaire de l'économie de la santé et de la finance.

Marcinko D.E., Hetico H.R.
New York : Springer Verlag : 2007 : 436 p.


Medical economics and finance is an integral component of the health care industrial complex. Its language is a diverse and broad-based concept covering many other industries: accounting, insurance, mathematics and statistics, public health, provider recruitment and retention, Medicare, health policy, forecasting, aging and long-term care, are all commingled arenas.... The Dictionary of Health Economics and Finance will be an essential tool for doctors, nurses and clinicians, benefits managers, executives and health care administrators, as well as graduate students and patients with more than 5000 definitions, 3000 abbreviations and acronyms, and a 2000 item oeuvre of resources, readings, and nomenclature derivatives it covers the financial and economics language of every health care industry sector.


Economie de la santé.

Hirtzlin I.
Paris : Editions Archétype 82. : 2007 : 314 p.


Cette nouvelle édition entièrement revue par l'auteur apporte un éclairage approfondi sur l'économie de la santé. Partant de la théorie du consommateur de soins, le premier chapitre examine les spécificités des services de santé et la nécessité du recours à l'assurance sociale. Il éclaire le débat sur l'efficacité de la participation financière de l'assuré. Le second chapitre présente les multiples institutions et organisations qui interviennent dans le secteur de la santé. Le troisième chapitre est consacré à la vision macro-économique des dépenses de santé, ce qui permet d'introduire les enjeux et les modalités de la régulation nationale et internationale, abordée au cours du quatrième chapitre. Le cinquième chapitre retient une approche méso-économique, en se centrant sur l'analyse du comportement des médecins libéraux puis de l'hôpital, et enfin en traitant l'économie du médicament. Dans le dernier chapitre, une analyse systémique est proposée en étudiant la relation entre santé et économie ainsi que les modalités d'évaluation de la performance d'un système de santé.



Evaluation et territoires.

Hass S., Vigneron E.

Paris : La documentation française : 2007 : 102 p.

L'évaluation de l'impact territorial des politiques publiques permet d'éclairer les arbitrages qu'impose aux décideurs la prise en compte des territoires, selon les logiques sectorielles et territoriales. Pour autant, la dimension territoriale de cette évaluation reste encore mal ajustée. En s'appuyant sur les exemples des politiques de la santé, de la compétitivité et de la ville, les auteurs expliquent concrètement - comment construire des indicateurs d'impact territorial et comment en interpréter les données - qui intéresseront tous les acteurs de ces politiques.





Les usages sociaux des drogues.

Peretti-Watel P., Beck F., Legleye S.

Paris : Presses Universitaires de France : 2007 : 226 p.

En quoi les usages de drogues telles que le cannabis, l'alcool ou le tabac peuvent-ils être considérés comme sociaux ? Cet ouvrage met en lumière les mécanismes de construction du savoir dans ce domaine et apporte un éclairage nouveau sur des notions et des chiffres qui occupent une place toujours plus importante dans le débat public en France.Il étudie les produits les plus consommés par les jeunes et met en perspective quelques-uns des principaux problèmes liés aux addictions dans la société française contemporaine. la dimension sociale des usages de drogues apparaît ainsi comme une caractéristique essentielle, trop souvent oubliée ou sous-estimée : sa prise en compte permet de mieux comprendre les demi-succès, les difficultés et les échecs de la prévention.



Unequal lives : health and socioeconomic inequalities.
Des vies inégales : inégalités de santé et inégalités socio-économiques.

Graham H.

Berkshire : Open University Press : 2007 : 20-215 p.

Unequal Lives provides an evidence-based introduction to social and health inequalities. It brings together research from social epidemiology, sociology and social policy to guide the reader to an understanding of why people's lives and people's health remain so unequal, even in rich societies where there is more than enough for all. The book introduces the non-specialist to key concepts like health inequalities and health inequities, social class and socioeconomic position, social determinants and life course, as well as to the key indicators of health and socioeconomic position. It provides a wealth of evidence on socioeconomic inequalities in health at both national and global level, and explores how these inequalities persist as countries industrialise, patterns of employment and family life change, and chronic diseases emerge as the big killers. Consideration is given to policy and its impact on inequalities within the UK, Europe and beyond and an assessment made of health inequalities throughout the life.

LES SITES DU MOIS DE NOVEMBRE

Blogue Cismef

http://www.cismef.org/blog/

















Presentation

Ce blogue, élaboré par l’équipe Cismef du Chu de Rouen aborde les thématiques suivantes : littérature scientifique francophone, Internet et les questions de santé, l’informatique médicale, l’accès à la littérature scientifique et, bien sûr, CISMeF. Il utilise pour cela plusieurs outils de recherche dont principalement ceux de CisMef, mais aussi ceux de Pubmed, de Google et de la Bdsp. Il offre la possibilité de consulter ses archives classées par grandes thématiques : Bibliométrie, Bonnes pratiques, CISMeF, Doc'CISMeF, EBM, gestion bibliographique, google etc… Il propose également une liste de blogues dans le domaine médical et de plusieurs fils Rss permettant de suivre l’actualité du blogue.

Entremed

http://www.entremed.fr/























Presentation

Entremed est un site destiné aux étudiants, médecins et professionnels de santé. Son objectif est de présenter les sites médicaux les plus utiles pour la pratique courante et la formation continue. Il suit l’actualité via les fils Rss de plusieurs sites d’intérêt, en particulier Egora.fr, l’annuaire sécu, jim.fr, l’espace santé du portail gouvernemental et certains plus généraux comme Google news France et l’espace sciences du Figaro. L’espace veille est complété par le suivi de fils Rss dans les domaines de la veille sanitaire et de la documentation médicale. La présentation de l’internet médical est structuré en grandes rubriques : principaux moteurs de recherche en santé, bases de données, EBM, consensus et recommandations, principes de recherche sur le web. Une rubrique renseigne étudiants et médecins sur l’examen national classant, le remplacement et l’installation médicale. Une liste de liens utiles complète l’ensemble (sites institutionnels, réseaux de santé, sites de médecins).

Médical Info

http://www.medicalinfo.ch/










Presentation

Ce site suisse a comme objectifs de favoriser l'utilisation d'Internet en médecine en présentant les sites médicaux les plus utiles à la pratique médicale quotidienne. Il présente des aspects théoriques (qualité de l'information, stratégie de recherche, etc.) et des aspects pratiques (moteurs généraux, moteurs médicaux, Medline, sites en français, etc.). Il contient une rubrique Actualités, une rubrique "Google et médecine" et une newsletter. Il présente chaque semaine une sélection de sites médicaux.

VU DE L'ETRANGER : QUELQUES WORKING PAPERS ANALYSES

Etat de santé

Looking for private information in self-assessed health.
Rechercher l'information privée en santé perçue.

Banks J., Crossley T., Goshev S.
Hamilton : McMaster University : 2007/08 : 39 p.


The paper investigates whether self-assessed health status (SAH) contains information about future mortality and morbidity, beyond the information that is contained in standard "observable" characteristics of individuals (including pre-existing diagnosed medical conditions). Using a ten-year span of the Canadian National Population Health Survey, we find that SAH does contain private information for future mortality and morbidity. Moreover, we find some evidence that the extra information in SAH is greater at older ages. Many developed countries are experiencing a major shift from defined benefit (DB) to defined contribution (DC) pension arrangements. One consequence of this shift is an effective delay in the age at which workers commit to an annuity. Our results therefore suggest that adverse selection problems in annuity markets could be more severe at older ages, and therefore, that the DB to DC shift may expose workers to greater longevity risk. This is an aspect of the DB to DC shift that has received little attention.


Health status, health care and inequality : Canada vs the U.S.
Etat de santé, soins et inégalité : Canada contre Etats-Unis.

O'Neill J.E., O'Neill D.M.
Cambridge : NBER : 2007/09 : 42 p.


Does Canada's publicly funded, single payer health care system deliver better health outcomes and distribute health resources more equitably than the multi-payer heavily private U.S. system? We show that the efficacy of health care systems cannot be usefully evaluated by comparisons of infant mortality and life expectancy. We analyze several alternative measures of health status using JCUSH (The Joint Canada/U.S. Survey of Health) and other surveys. We find a somewhat higher incidence of chronic health conditions in the U.S. than in Canada but somewhat greater U.S. access to treatment for these conditions. Moreover, a significantly higher percentage of U.S. women and men are screened for major forms of cancer. Although health status, measured in various ways is similar in both countries, mortality/incidence ratios for various cancers tend to be higher in Canada. The need to ration resources in Canada, where care is delivered "free", ultimately leads to long waits. In the U.S., costs are more often a source of unmet needs. We also find that Canada has no more abolished the tendency for health status to improve with income than have other countries. Indeed, the health-income gradient is slightly steeper in Canada than it is in the U.S.

Médicaments

The national regulation of pharmaceutical markets and the timing of new drug launches in Europe.
La régulation nationale des marché pharmaceutiques et le rythme de lancement des nouveaux médicaments en Europe.

Heuer A., Mejer M., Neuhaus J.
Kiel : Kiel Institute for the World Economy : 2007 : 18 p.


We analyze the impact of national pharmaceutical regulation on the launch delay of new chemical entities approved by the EMEA’s centralized procedure. We find that direct price control regimes have a significantly negative impact on the launch timing. These results cannot be found when investigating the impact of indirect price controls. Our results show that Germany (65%) has the highest probability of experiencing an early launch, while it is the lowest in southern European countries (18% for Portugal and 19% for Greece). This difference accrues from both price regulation and market attractiveness, since southern European countries generally have lower prices. Due to the possibilities for parallel trade within the EU, pharmaceutical companies, by acting strategically, may further increase launch delays.


The life expectancy gains from pharmaceutical drugs : a critical appraisal of the literature.
Gains d'espérance de vie grâce aux médicaments : évaluation critique de la littérature.

Grootendorst P., Pierrard B., Sim M.
Hamilton : SEDAP : 2007/06 : 24 p.


Plusieurs études suggèrent, en se basant sur des analyses multivariées de l’espérance de vie (EV), que l’arrivée de nouveaux produits pharmaceutiques soit responsable des gains de l’EV observés au cours des cinquante dernières années. Nous évaluons ces études en portant un regard critique. Nous avons mis en évidence plusieurs problèmes de modélisation. Par exemple, nous tentons de démêler la contribution liée à l’arrivée de nouveaux médicaments, de celle liée aux progrès en matière de gestion de la maladie, aux changements de la répartition des soins de santé ainsi que d’autres facteurs de confusion. Nous pensons que les estimations élevées de la productivité pharmaceutique présentées dans ces études sont fort peu plausibles. Certains modèles souffrent d’erreurs de prédiction importantes. Finalement, les modèles que nous avons répliqués sont sensibles à des variations en apparence anodines de leurs spécifications. Nous arrivons à la conclusion qu’il est difficile d’évaluer les déterminants bio-médicaux de l’EV en s’appuyant sur des données agrégées. Des analyses reposant sur des données individuelles ou des données particulières à une maladie vont sûrement produire des résultats plus convaincants.


The welfare effects of public drug insurance.
Effets bénéfiques de la couverture des dépenses pharmaceutiques.

Lakdawalla D., Sood N.
Cambridge : NBER : 2007/10 : 35 p.


Rewarding inventors with inefficient monopoly power has long been regarded as the price of encouraging innovation. Public prescription drug insurance escapes that trade-off and achieves an elusive goal: lowering static deadweight loss, while simultaneously encouraging dynamic investments in innovation. As a result of this feature, the public provision of drug insurance can be welfare-improving, even for risk-neutral and purely self-interested consumers. In spite of its relatively low benefit levels, the Medicare Part D benefit generate $3.5 billion of annual static deadweight loss reduction, and at least $2.8 billion of annual value from extra innovation. These two components alone cover 87% of the social cost of publicly financing the benefit. The analysis of static and dynamic efficiency also has implications for policies complementary to a drug benefit: in the context of public monopsony power, some degree of price-negotiation by the government is always strictly welfare-improving, but this should often be coupled with extensions in patent length.

Professions de santé

Professional work in health care organizations : the structural influences of patients in french, canadian and american hospitals.
Les professionnels travaillant dans les organisations de santé : les influences structurelles des patients dans les hôpitaux français, canadiens et américains.

Bourgeault Y.L., Sainsaulieu I., Khokher P., Hirschkorn K.
Hamilton : SEDAP : 2007/06 : 19 p.


Bien que de nombreuses études se soient intéressées à l'impact de l'emploi des professionnels de la santé dans les grands organismes bureaucratiques, il existe sensiblement moins de recherche portant sur l'influence structurelle des patients dans cette relation. Dans cette étude, nous présentons des données qualitatives comparatives sur l’expérience des professionnelles de la santé dans les hôpitaux canadiens, américains et français. Nous passons plus spécifiquement en revue une typologie de l’influence structurelle des clients sur le travail des professionnels de la santé dans les hôpitaux en termes des unités ouvertes et fermées (résumé d'auteur).


Custom made versus ready to wear treatments : behavioral propensities in physician's choices.
Traitement personnalisé versus traitement selon les normes : choix des médecins en fonction de leurs tendances comportementales.

Franck R.G., Zeckhauser R.J.
Hamilton : SEDAP : 2007/06 : 19 p.


To customize treatments to individual patients entails costs of coordination and cognition. Thus, providers sometimes choose treatments based on norms for broad classes of patients. We develop behavioral hypotheses explaining when and why doctors customize to the particular patient, and when instead they employ "ready-to-wear" treatments. Our empirical studies examining length of office visits and physician prescribing behavior find evidence of norm-following behavior. Some such behavior, from our studies and from the literature, proves sensible; but other behavior seems far from optimal.

Protection sociale

The french social protection system in the throes of reform (1975-2007).
Le système de protection sociale français aux prises avec les réformes (1975-2007).

Barbier J.C.
Paris : Centre d'Economie de la Sorbonne : 2007 : 22 p.


Le système de protection sociale français a connu, au cours des 30 dernières années une série de réformes dont l’ampleur, souvent méconnue, en fait vraiment «un nouveau système ». Ces réformes sont loin d’avoir connu leur terme. Leur rythme et leur forme, de même que leurs spécificités sectorielles sont aussi à mettre en rapport avec le cycle économique. Loin de montrer une trajectoire simple, qui correspondrait à la traditionnelle classification en « welfare regimes », la réforme illustre au contraire à la fois le caractère hybride du système français, ancré dans l’histoire, et donc une dépendance de l’histoire complexe, plus qu’une dépendance du sentier. Au moment où le gouvernement français annonce une grande variété de réformes sociales, il est intéressant de les confronter à celles des décennies précédentes. Ce travail s’appuie sur l’ouvrage écrit avec Bruno Théret, Le nouveau système français de protection sociale.


The influence of supplementary health insurance on switching behaviour: evidence on Swiss data.
L'influence des couvertures maladie complémentaires sur le comportement de "switching" : à partir de données suisses.

Dormont B., Geoffard P.Y., Lamiraud K.
Lausanne : 2007/08 : 30 p.


This paper focuses on the switching behaviour of sickness fund enrollees in the Swiss health insurance system. Even though the new Federal Law on Social Health Insurance (LAMal) was implemented in 1996 to promote competition among health insurers, there still remains large premium variations within cantons. This indicates that competition has not been able so far to lead to a single price, and reveals some inertia among consumers who seem reluctant to switch to less expensive funds. We investigate one possible barrier to switching behaviour, namely the influence of the supplementary insurance on the choice for basic insurance plan in Switzerland, which has not been studied so far. Our aim is to analyse the two decisions (choice of health plan, subscription to supplementary insurance contracts). We use the data of the OFAS survey conducted in 2000 on health plan choice and import some additional data on the sickness funds (number of enrollees, premiums). The decision to switch is estimated by both logit and a fixed-effects logit models; two main explanatory variables are studied: premiums (for basic insurance contracts) and supplementary insurance. The results suggest that holding a supplementary insurance contract substantially decreases the propensity to switch. The switching decision is positively influenced by the expected gain of switching, measured by the premium differential. The expected gain of switching is higher for switchers with no supplementary insurance (CHF 19.44) than for switchers with supplementary insurance (CHF 13.06). The income level has a direct positive influence on the propensity to buy a supplementary insurance. This finding suggests that the purchase of supplementary insurance is influenced, not only by risk aversion, but also by the willingness to pay for the goods covered by the supplementary insurance, which would be higher for rich people. Bad health has a negative influence on the subscription to a supplementary contract, but is no longer significant when the income is introduced into the specification. All the information about health is captured by the income level, a low income being strongly correlated with a bad health status. Income and a supplementary insurance contract are observable by the insurance company, and can be used as tools for selection.

Qualité des soins

Health care quality indicators project. 2006 data collection update report.
Projet Indicateurs de la qualité des soins de santé. Rapport sur la collecte 2006 de données réactualisées.

Garcia Armesto S., Gil Lapetra M.L., Wei F., Kelley E.
Paris : OCDE : 2007 : 157 p.


Le présent rapport est une version actualisée du Document de travail de l’OCDE sur la santé n 22 intitulé Health Care Quality Indicators Project : Initial Indicators Report, établi sur la base des données rassemblées en 2003/2005 et publié en 2006. Ce rapport présentait les travaux initiaux de l’OCDE concernant l’élaboration d’une série d’indicateurs sur la qualité des soins de santé qui pourraient être utilisés pour tenter d’expliquer les différences en matière de qualité de soins entre les pays. Le rapport 2006 portait sur 21 « indicateurs initiaux » pour lesquels 24 pays avaient communiqué des données ; il a été estimé que 17 de ces indicateurs se prêtaient à des comparaisons internationales et que quatre d’entre eux nécessitaient des travaux approfondis. A la suite de la publication du rapport en mars 2006, l’OCDE a entamé un deuxième cycle de collecte de données relatives à la série initiale d’indicateurs et a entrepris de recueillir pour la première fois des données sur de nouveaux indicateurs par le biais d’un questionnaire adressé aux pays participants au projet HCQI. Le présent rapport fait état des résultats du deuxième cycle de collecte de données. Il contient des données sur la série élargie d’indicateurs considérés comme se prêtant à des comparaisons internationales, soit des données portant sur 19 indicateurs (17 indicateurs existants et 2 nouveaux). Il présente également les données fournies en ce qui concerne 7 autres indicateurs dont on estime qu’ils ne se prêtent pas encore à des comparaisons internationales. Les données communiquées émanent cette fois de 32 pays (des pays de l’UE qui ne sont pas membres de l’OCDE ont été invités à participer au projet).

Soins de long séjour

Long-term care for older people: the future of social services of general interest in the European Union.
Soins de longue durée pour les personnes âgées : l'avenir des services sociaux d'intérêt général dans l'Union européenne.

Manfred H.
Bruxelles : Commission Européenne : 2007 : 48 p.


Les services sociaux d’intérêt général, dans toute leur diversité en termes de missions, d’organisation, de statut, de système de financement, mènent une vaste gamme d’activités complexes qui s’adressent potentiellement à tous les citoyens, mais aussi, dans bien des cas, aux personnes les plus vulnérables, afin de satisfaire leurs besoins essentiels grandissants dans nos sociétés. La communication de la Commission du 26 avril 2006 sur les Services sociaux d’intérêt général leur a reconnu certaines particularités. C’était un pas important vers une clarification de la nature de ces services par rapport aux dispositions européennes applicables. On manque encore, cependant, d’informations plus concrètes et approfondies, d’échanges et d’analyses sur la façon dont ces services sont organisés (on constate une augmentation du nombre et de la diversité des acteurs), et sur les conditions dans lesquelles ils fonctionnent dans nos pays, en gardant à l’esprit la mission d’intérêt général qu’ils remplissent et leur contribution à la cohésion sociale. Ces échanges nous aideront à mieux appréhender ces services dans le contexte européen, afin d’aborder la question d’un équilibre nécessaire entre, d’une part, les règles de concurrence en vigueur dans le marché intérieur et, d’autre part, les dispositions reconnaissant les enjeux sociaux vitaux qui dépendent de services pleinement opérationnels. Afin d’approfondir les échanges, l’évaluation par les pairs se concentrera sur les services de soins non curatifs à long terme pour les personnes âgées.


Long-term aged care: expenditure trends and projections.
Soins de longue durée pour les personnes âgées : tendances en matière de dépenses et projections.

Madge A.
Belconnen : Media and Publications Productivity Commission : 2000/10 : 102 p.


Australia’s population structure is ageing and this will continue for the foreseeable future. In 1997, ‘the aged’ - those aged 65 years or more - accounted for 12 per cent of the population, a figure expected to increase to 22 per cent by 2031. An ageing population raises significant social policy issues, not least in relation to health and long-term care of the aged. Long-term aged care in this context refers principally to residential care (nursing homes and hostels) and community services delivered in, or to, the homes of aged persons. At present, Australia devotes over 1 per cent of its GDP - about $6 billion in current terms - to long-term aged care. The primary focus of this paper is on how these figures might change in the future because of demographic change and other factors. The paper also analyses past government expenditure trends in this area.

Lettre d'information
Vous inscrire
Nous contacter
Mentions légales
Commander
Plan du site
Plan d'accès
Postes à pourvoir
Liens utiles
Nouveau sur le site
Nouvelles publis


17 décembre 2007