QUI SOMMES-NOUS ?

PUBLICATIONS

ENQUÊTES

SÉMINAIRES ET COLLOQUES

PARTENARIATS / PROJETS

SERVICES

COMMUNIQUES DE PRESSE




Document de travail
n° 30, mars 2010

 

Disponible en anglais uniquement

Only available in english

 

Monitoring Health Inequalities in France: a Short Tool for Routine Health Survey to Account for Lifelong Adverse Experiences

Emmanuelle CAMBOIS, Florence JUSOT
Communiqué de presse du 18 mars 2010

 

En 2004, de nouvelles questions ont été incluses dans l’Enquête santé protection sociale (ESPS) afin d’étudier l’influence sur l’état de santé de plusieurs types d'expériences difficiles vécues au cours de la vie : difficultés financières, de logement, période d’isolement. Une personne âgée de 35 ans et plus sur cinq déclare avoir connu au cours de sa vie au moins l’une de ces expériences. Même si les personnes appartenant aux groupes sociaux les plus défavorisés sont plus fréquemment concernées, 10 % des plus favorisées le sont également. Chez les hommes comme chez les femmes, la déclaration d’expériences difficiles passées est associée à une plus mauvaise santé, quel que soit l’indicateur de santé utilisé, y compris après contrôle par le statut socio-économique actuel. Les résultats restent en outre très similaires lorsque l’on ne considère que les expériences difficiles vécues pendant l’enfance. 
Ces expériences difficiles vécues au cours de la vie contribuent donc non seulement à expliquer les inégalités de santé entre groupes sociaux mais également au sein de chaque groupe.

Pour le service de presse


Nous restons à votre disposition pour tout renseignement complémentaire.


Anne Evans
evans@irdes.fr
Tél./fax : 01.53.93.43.02
Suzanne Chriqui
chriqui@irdes.fr
Tél./fax : 01.53.93.43.06