QUI SOMMES-NOUS ?

PUBLICATIONS

ENQUÊTES

SÉMINAIRES ET COLLOQUES

PARTENARIATS / PROJETS

SERVICES

COMMUNIQUES DE PRESSE




Document de travail
n° 35, décembre 2010

 

 

Subscribing to Supplemental Health Insurance in France: A Dynamic Analysis of Adverse Selection

Souscrire une assurance complémentaire en France :
une analyse dynamique de la sélection adverse

Carine Franc, Marc Perronnin, Aurélie Pierre
Communiqué de presse du 16 décembre 2010


En anglais uniquement
 

La sélection adverse est abondamment décrite dans la littérature théorique sur l’assurance mais reste difficile à mettre en évidence d’un point de vue empirique qui est celui de cet article. Dans le contexte français, caractérisé par l’existence d’une couverture assurantielle publique universelle mais incomplète, sont étudiés les déterminants de la décision de souscrire une surcomplémentaire santé qui complète les remboursements d’un contrat de couverture complémentaire santé de base. Il s’agit d’examiner la demande d’assurance à la marge. En utilisant des données panélisées, les effets de l’état de santé mesuré par l’âge et par les dépenses de santé passées et du temps sont analysés au regard de la décision de souscrire une surcomplémentaire.


Voir aussi Qui a souscrit une surcomplémentaire ? Une analyse dynamique de l’auto-sélection
Franc C., Perronnin M., Pierre A., en collaboration avec Cases C., Questions d'économie de la santé n° 150, janvier 2010

Pour le service de presse


Nous restons à votre disposition pour tout renseignement complémentaire.


Anne Evans
evans@irdes.fr
Tél./fax : 01.53.93.43.02
Suzanne Chriqui
chriqui@irdes.fr
Tél./fax : 01.53.93.43.06

Document de travail
n° 36, décembre 2010

 

 

Le recours à l’Aide complémentaire santé : les enseignements d’une expérimentation sociale à Lille

Sophie Guthmuller, Florence Jusot, Jérôme Wittwer et Caroline Desprès

 

 

Le dispositif de l’Aide complémentaire santé (ACS) a été mis en place au 1er janvier 2005 afin d’inciter les ménages dont le niveau de vie se situe juste au-dessus du plafond CMU-C à acquérir une couverture complémentaire santé. Même si le nombre de bénéficiaires a lentement progressé depuis son introduction, le recours à l’ACS reste faible. Deux explications sont possibles : (1) Le défaut d’information sur l’existence du dispositif, son fonctionnement et sur les démarches à entreprendre pour en bénéficier. (2) Le montant de l’aide est insuffisant, une complémentaire santé resterait trop chère, même après déduction de l’aide. Cet article cherche à tester la validité de ces deux hypothèses dans le cadre d’une expérimentation contrôlée au niveau d’une Caisse primaire d’assurance maladie (CPAM) à Lille.

Pour le service de presse


Nous restons à votre disposition pour tout renseignement complémentaire.


Anne Evans
evans@irdes.fr
Tél./fax : 01.53.93.43.02
Suzanne Chriqui
chriqui@irdes.fr
Tél./fax : 01.53.93.43.06