QUI SOMMES-NOUS ?

PUBLICATIONS

ENQUETES

SEMINAIRES ET COLLOQUES

PARTENARIATS

SERVICES

COMMUNIQUES DE PRESSE




Questions d'économie
de la santé
n° 158, octobre 2010

 

 

 

Les franchises ont-elles modifié les comportements d'achats de médicaments ?

Bidénam Kambia-Chopin, Marc Perronnin
Communiqué de presse du 2 novembre 2010

 

Les franchises de 0,5 € sur les boîtes de médicaments, mises en place le 1er janvier 2008, avaient notamment pour objectif d’inciter les individus à réguler leur consommation de médicaments. Néanmoins, la somme prélevée par boîte étant la même quels que soient la nature du médicament, le niveau de ressources et l’état de santé des individus, cette charge financière pèse plus fortement sur les individus malades ou à faibles revenus et peut les contraindre à renoncer à des soins utiles. Afin d’apporter un premier éclairage sur ces hypothèses, une analyse a été menée à partir de données déclaratives de l’Enquête santé protection sociale (ESPS) 2008.

12 % des enquêtés déclarent avoir modifié leurs achats de médicaments suite à la mise en place des franchises. Ce comportement est influencé par le niveau de revenu et l’état de santé : la probabilité de déclarer avoir modifié ses achats est de 7 points plus élevée chez les individus gagnant moins de 870 € par mois, comparés à ceux gagnant plus de 1 167 € par mois, soit un quasi-doublement de cette probabilité. Elle est plus élevée de 2 points chez les individus souffrant d’une pathologie chronique, comparés aux autres. Une différence similaire est observée entre les individus déclarant un état de santé moyen, mauvais ou très mauvais comparés à ceux qui se déclarent en bonne santé.

Pour le service de presse


Nous restons à votre disposition pour tout renseignement complémentaire.


Anne Evans
evans@irdes.fr
Tél./fax : 01.53.93.43.02
Suzanne Chriqui
chriqui@irdes.fr
Tél./fax : 01.53.93.43.06