QUI SOMMES-NOUS ?

PUBLICATIONS

ENQUÊTES

SÉMINAIRES ET COLLOQUES

PARTENARIATS / PROJETS

SERVICES

COMMUNIQUES DE PRESSE




Questions d'économie
de la santé
n° 166, juin 2011

 

 

 

Récompense au travail ressentie et santé
des seniors

Pascale Lengagne
Communiqué de presse du 18 juillet 2011


Télécharger les tableaux XLS

 

Selon le modèle de Siegrist, le sentiment de recevoir une faible récompense au travail en contrepartie de l’effort fourni représente un facteur de risque psychosocial affectant la santé. À partir de l’enquête européenne SHARE, menée en 2004 et 2006 auprès des personnes de 50 ans et plus, cette étude propose de mesurer l’effet de ce déséquilibre entre récompense et effort sur l’état de santé des seniors, puis d’identifier des facteurs relatifs au travail pouvant expliquer ce déséquilibre.

Selon nos résultats, la probabilité de déclarer des limitations d’activités est supérieure de 8 points pour les seniors en emploi estimant recevoir une faible récompense au travail en 2004 et 2006. La probabilité de déclarer des douleurs articulaires ou maux de dos est, quant à elle, supérieure de 12 points.

Le sentiment de recevoir une faible récompense au travail, davantage observé chez les ouvriers et employés que chez les cadres, est également associé à la pénibilité physique, à la charge de travail et au risque de perdre son emploi. Cette perception concerne moins souvent les salariés de petites entreprises (moins de 15 salariés) et les indépendants que les entreprises de taille moyenne (25 à 199 salariés). Enfin, des écarts élevés de récompense au travail ressentie entre pays européens ressortent. Ceux-ci reflètent les différences entre les pays les plus performants en termes d’emploi des seniors, dont les pays du nord de l’Europe, et les moins performants, comme la France.

Pour le service de presse


Nous restons à votre disposition pour tout renseignement complémentaire.


Anne Evans
evans@irdes.fr
Tél./fax : 01.53.93.43.02
Sandrine Bequignon
bequignon@irdes.fr
Tél./fax : 01.53.93.43.17