QUI SOMMES-NOUS ?

PUBLICATIONS

ENQUÊTES

SÉMINAIRES ET COLLOQUES

PARTENARIATS / PROJETS

SERVICES

3 QUESTIONS À... : JANVIER 2007





3 questions à... Chantal Cases, directrice de l'Irdes, sur le programme de recherche 2007-2009.

1/ En 2007, l’Irdes se dote d’une nouvelle organisation bâtie autour de quatre pôles de recherche. Quels en sont les raisons et principaux objectifs ?

Ces dernières années, l’Irdes a élargi son champ de recherche. Ceci se traduit par une progression du nombre de chercheurs et un déploiement des thématiques abordées. Cette évolution nous a conduits à structurer nos travaux autour de 4 grands pôles : médecine de ville, hôpital et alternatives, état de santé et système de santé. Un 5ème pôle est consacré aux outils et enquêtes, socle de nos activités de recherche. Ces pôles ont un double objectif. Le premier est stratégique. Chaque pôle se voit confier la responsabilité de la réflexion autour des sujets qui lui sont propres : orientations de la recherche, réponses aux appels, politique de publication et de communication… avec le souci d’une meilleure visibilité extérieure. Le deuxième objectif est strictement organisationnel. Chaque pôle est composé d’un responsable et d’une équipe de chercheurs issus de disciplines différentes : économistes, médecins, statisticiens, géographes ; chaque responsable de pôle étant garant de la planification et de la coordination de l’activité de son pôle. Mais l’Irdes ne va pas se figer autour de cette organisation : certaines problématiques constituent des sujets transversaux. Citons par exemple, le médicament qui peut être approché par le biais de la prescription ambulatoire ou hospitalière, du point de vue du régulateur ou encore de celui du consommateur… Certains chercheurs de l’Irdes sont affectés en priorité au traitement de ces sujets transversaux qui concernent également les thèmes suivants : la psychiatrie, la santé au travail, l’organisation des soins et ses performances…

2/ Ce nouveau programme de recherche s’inscrit sur une période de trois ans 2007-2009. Quels seront les sujets phares traités en 2007 ? Quels projets à plus long terme ?

Pour 2007, nous pouvons annoncer la sortie très prochaine de premiers éléments d’évaluation du dispositif du médecin traitant, pivot de la réforme de l’Assurance maladie de 2004. Ces résultats, issus de la première vague de notre enquête périodique sur la santé et la protection sociale (ESPS) menée au printemps 2006, permettront de faire une première analyse des opinions des assurés sur la réforme et de son impact sur l’accès aux soins, un peu plus d’un an après sa mise en place. Le traitement de nouvelles thématiques devrait également être sujet à publication dès cette année, notamment sur les relations entre état de santé et sortie du marché du travail. Cette année, nous poursuivons bien sûr nos travaux habituels : nos enquêtes avec la préparation de la prochaine édition de l’enquête ESPS en 2008 et l’enquête européenne SHARE auprès des personnes de 50 ans et plus, nos analyses sur les inégalités sociales de santé, la comparaison des systèmes de santé, notamment en matière de soins primaires, les consommations de médicaments ou encore l’Assurance maladie complémentaire. À moyen terme, nous pouvons annoncer les nouvelles perspectives de recherche dans le champ de l’hôpital. Elles sont en particulier liées à l’introduction du nouveau mode de financement des hôpitaux, la tarification à l’activité dite T2A. Des études d’impact sur la production hospitalière, en termes de volume et de qualité des soins, sont envisagées. Citons notamment une étude en association avec le projet Compaqh, dont l’objectif serait d’éclairer les relations entre les coûts hospitaliers et certains indicateurs de qualité collectés par ce projet. Il est également prévu à l’horizon 2008 de réaliser une étude sur l’accessibilité des soins hospitaliers à partir des schémas régionaux d’organisation des soins de troisième génération (SROS III) publiés en 2006 et des contrats pluriannuels d’objectifs et de moyens (CPOM) qui seront conclus en 2007.

3/ L’Irdes développe depuis plusieurs années des collaborations avec des organismes divers : universités, ministères, organismes d’Assurance maladie… Ce programme prévoit-il du nouveau de ce côté-là ?

Les collaborations scientifiques et institutionnelles sont effectivement une spécificité marquée de l’Irdes à laquelle nous tenons beaucoup et que nous souhaitons bien évidemment développer. En 2007, côté institutionnel, le renouvellement des équipes des trois grands régimes d’Assurance maladie et de la Drees (ministère de la Santé) est une occasion de consolider nos partenariats, en particulier sur des sujets qui touchent l’évaluation de la réforme de l’Assurance maladie. Nous allons également renforcer notre participation à des réseaux internationaux, par le biais de réponses communes à des appels à projets européens, par exemple en vue d’une étude comparative européenne sur les soins délivrés à domicile, réalisée avec Nivel, institut de recherche néerlandais. À terme, un projet comparable sur les soins de santé primaires pourrait être développé avec ce même partenaire. L’émergence de nouvelles thématiques (Santé/travail, hôpital…) fait, bien sûr, naître de nouvelles collaborations. Citons les rapprochements avec le Centre d’étude pour l’emploi (CEE) dans le cadre du projet Pensare sur les liens entre pénibilité du travail et départ à la retraite ou encore avec l’équipe Inserm du projet Compaqh pour la relation entre coût hospitalier et qualité. Signalons enfin que, dans le cadre de sa participation à l’Observatoire franco-québécois de la santé et de la solidarité, l’Irdes coordonne l’organisation, les 5 et 6 mars prochains, du 2e forum franco-québécois qui aura pour objet de débattre sur le thème suivant : « Maîtrise des dépenses de santé ou qualité : faut-il choisir ? », en présence des ministres de la Santé québécois et français.

Toutes les questions à...

Lire la suite...

Lettre d'information
Vous inscrire
Nous contacter
Mentions légales
Commander
Plan du site
Plan d'accès
Postes à pourvoir
Liens utiles
Nouveau sur le site
Nouvelles publis


7 mars 2007