QUI SOMMES-NOUS ?

PUBLICATIONS

ENQUÊTES

SÉMINAIRES ET COLLOQUES

PARTENARIATS / PROJETS

SERVICES

3 QUESTIONS À... : MARS 2008





3 questions à... Yann Bourgueil (directeur de recherche, Irdes) et responsable du projet européen PHAMEU.

1/ L’Irdes participe à un nouveau projet européen intitulé PHAMEU.
De quoi s’agit-il ?

PHAMEU (Primary Health Care Activity Monitor for Europe) est un projet européen financé par la Communauté européenne. Ce projet vise à établir un système d'information et de connaissances pérenne sur l'état et le développement des systèmes de soins de santé primaires en Europe. Plus précisément, PHAMEU suivra le degré de développement des systèmes de soins de santé primaires par le biais d'un instrument de mesure applicable à toutes les situations nationales en Europe. PHAMEU vise également à mettre en lumière les éléments de performance des soins de santé primaires dans les différents pays. L'instrument de mesure sera élaboré, mis en œuvre au terme de deux cycles de collecte de données dans tous les pays participants. Cela se traduira par un instrument validé fournissant une mise à jour des informations de soins de santé primaires.

Le projet couvre les 27 pays de l’Union européenne, la Turquie ainsi que trois membres de l’Association européenne de libre échange (EFTA) : l’Islande, la Norvège et la Suisse. Coordonné par Nivel localisé aux Pays-Bas, le projet associe 9 autres partenaires : The University of Tartu (Estonie), Heinrich Heine University Düsseldorf (Allemagne), CERGAS, Bocconi University (Italie), University of Tromso, Institute of Community Medicine (Norvège), Jagiellonian University Medical College (Pologne), University of Ljubjana (Slovénie), IDIAP (Espagne), ScHARR- School of Health and Related Research, University of Sheffield (Royaume-Uni) et Irdes (France).

Le lancement a été organisé par Nivel (Netherlands Institute For Health Service Research) les 4-5-6 février 2008.

2/ Qu’entend-on par soins primaires ?

Le terme de « soins primaires » que l’on pourrait également nommer soins premiers vient de la traduction littérale du terme anglo-saxon « Primary Health Care ». Ce terme est largement utilisé dans les pays anglo-saxons mais, il est vrai, reste encore un peu confus en France, en raison peut-être d’une traduction mal comprise par nos concitoyens. Les fonctions principales des soins primaires sont les soins curatifs, les soins préventifs, la coordination ainsi que la continuité des soins. L’étendue des soins offerts varie selon les pays, selon les modes d’organisation des professionnels qui fonctionnent en groupe ou non et enfin selon le niveau de travail en équipe. En France, on parle plus communément de soins ambulatoires ou de soins de premiers recours ou encore de soins de première ligne. Plusieurs professionnels de santé mais aussi des services de santé sont impliqués dans la délivrance des soins primaires : les médecins généralistes bien sûr mais aussi les infirmières, les assistants médicaux, les pharmaciens… Dans une perspective comparative, la difficulté est de bien définir au départ le champ des soins primaires pour des pays qui ont des modes d’organisation très divers. Certains pays basent par exemple les soins primaires sur une forte collaboration entre médecins et infirmières. La Finlande, la Suède ou le Royaume-Uni sont dans ce cas. D’autres s’organisent autrement… En France, par exemple, le point d’entrée pour les soins primaires est, depuis la réforme de 2004, « le médecin traitant » qui s’avère être dans 99 % des cas le médecin généraliste, même si ensuite d’autres professionnels interviennent… Une question notamment reste à débattre : doit-on limiter les soins primaires aux seuls professionnels de santé ou doit-on également y intégrer les services de santé comme les soins au domicile, la santé scolaire, la médecine du travail ou la protection maternelle et infantile ?

3/ Quand aurons-nous des premiers résultats ?

Après avoir défini collectivement les indicateurs à collecter, chaque pays sera chargé de les renseigner sur son territoire et dans deux autres pays sur la période allant de février 2008 à décembre 2010. La France est ainsi chargée de récolter des informations pour la Belgique et la Suisse. En mai 2009, les premiers résultats devraient être publiés. L’ensemble des informations relatives au projet sont accessibles sur le site de PHAMEU (voir ci-après). http://www.nivel.nl/oc2/page.asp?PageID=9561&path=/Startpunt/NIVEL%20international/PHAMEU

Toutes les questions à...

Lire la suite...

Lettre d'information
Vous inscrire
Nous contacter
Mentions légales
Commander
Plan du site
Plan d'accès
Postes à pourvoir
Liens utiles
Nouveau sur le site
Nouvelles publis


11 mars 2008