QUI SOMMES-NOUS ?

PUBLICATIONS

ENQUÊTES

SÉMINAIRES ET COLLOQUES

PARTENARIATS / PROJETS

SERVICES

VU SUR D'AUTRES SITES : AVRIL 2010

retour au sommaire

Assurance maladie | Dépenses de santé | Enquêtes | Etat de santé | Hôpital-Etablissements de santé | Inégalités de santé | International | Politiques de santé | Prévention | Psychiatrie et santé mentale

Assurance maladie

Résultats 2009 du Régime général de la Sécurité sociale : déficit inférieur de 3,2 milliards d'euros aux prévisions d'octobre dernier, grâce à la bonne tenue des recettes en fin d'année (Ministère du Budget, avril 2010)

Le ministère du Budget annonce un déficit de la Sécurité sociale pour 2009 en baisse par rapport aux prévisions d’octobre dernier (20,2 milliards d'euros au lieu 23,4 milliards) avec des dépenses conformes aux prévisions, excepté pour la branche maladie qui enregistre une forte hausse de l'activité hospitalière liée à la nouvelle classification et à l'épidémie de grippe H1N1. Les résultats définitifs seront communiqués après les opérations de certification par la Cour des comptes dont l'avis définitif sera rendu le 30 juin 2010.

Communiqué de presse du ministère du Budget, 2 avril 2010

Dépenses de santé

Les remboursements de soins de ville progressent de +3,7 % en février 2010 (Cnamts, mars 2010)

« Sur les douze derniers mois, les dépenses remboursées par le Régime général dans le champ de l'Ondam sont en hausse à fin février 2010 de 4,2 % en données CJO-CVS, un chiffre stable par rapport au mois précédent. Les dépenses de soins de ville restent en hausse de + 3,1 %. Les remboursements de soins médicaux et dentaires sont au même niveau qu'en janvier 2010 (+ 1,7 %). »  

Communiqué de presse de la Cnamts du 29 mars 2010

Enquêtes

Les médecins généralistes & les génériques - Attitudes et comportements (BVA, mars 2010)

Parmi les généralistes interrogés 62 % se disent favorables au développement des médicaments génériques parmi lesquels 42 % se déclarent « fortement engagés ». Cependant, moins de un sur deux médecins interrogés est favorable au développement de la prescription des génériques et 81 % estiment qu'il est plus simple de prescrire en nom de marque qu'en générique. Les médecins se reconnaissent mal informés, seuls 32 % estiment connaître bien ou très bien les génériques et 17 % se déclarent bien ou très bien informés sur les nouveaux génériques. 94 % souhaiteraient être informés de l’inscription de nouveaux génériques au répertoire dont 34 % par la Cnamts.

Consulter les résultats du sondage BVA, mars 2010

Etat de santé

Les fractures du col du fémur en France entre 1998 et 2007 : quel impact du vieillissement ? (Drees, avril 2010)

« En 2007, la fracture de l’extrémité supérieure du fémur (FESF) est à l’origine de 77 300 séjours en médecine, chirurgie, gynécologie-obstétrique (MCO) pour les patients âgés de 55 ans ou plus, dont les trois quarts pour des femmes.
L’augmentation de la population âgée a entraîné entre 1998 et 2007 une hausse du nombre de séjours pour ce motif, en particulier chez les hommes (+12,9 %). Dans le même temps, les taux standardisés d’hospitalisation ont baissé (-17,5 % chez les femmes et -9,9 % chez les hommes), reflétant en partie l’impact des campagnes de prévention des chutes réalisées au cours de ces années… »

Drees, Etudes et résultats n° 723, avril 2010

Hôpital - Etablissements de santé

Rapport d’observations définitives - Organisation des soins à l’Assistance publique – Hôpitaux de Paris (AP-HP) - Exercices 2004 et suivants (Chambre régionale des Comptes d'Ile-de-France, mars 2010)

Dans ce rapport sévère, la Chambre régionale des Comptes d’Ile-de-France constate « les inadéquations existantes dans l’affectation des ressources disponibles à l’AP-HP et la grande inertie des structures que révèle l’analyse de différents segments des plateaux médico-techniques (biologie, imagerie, blocs opératoires) »…

Le rapport de la Cour des Comptes, mars 2010

Inégalités de santé

Observatoire des inégalités territoriales

L'Observatoire des inégalités, en association avec la société Compas-Tis (Centre d'Observation et de mesure des politiques d'action sociale - Traitement des informations sociales), vient de mettre en ligne un « observatoire des inégalités territoriales ». Ce site permet d'accéder à un ensemble d’indicateurs d’inégalités aux niveaux communal, départemental et régional et de situer chaque collectivité vis-à-vis des collectivités semblables. On y trouve notamment les effectifs de professionnels de santé en 2008 pour 100 personnes de 75 ans et plus  et les taux d'équipement en hébergement pour personnes âgées en 2007.

Observatoire des inégalités territoriales

International

La Sécurité sociale face au vieillissement de la population mondiale : s'adapter pour relever les défis démographiques (Association internationale de la Sécurité sociale, mars 2010)

« … La tendance mondiale, pour les prochaines décennies, ira dans le sens d’une augmentation de la proportion de personnes âgées et, parallèlement, d’une diminution de la proportion de jeunes. Cette réalité a de profondes implications, pour l’action publique, dans le choix de la redistribution des ressources entre les générations. Comme souligné en conclusion de ce numéro de Perspectives en politique sociale, si tous les pays veulent parvenir à s’adapter aux défis qui les attendent, des enseignements de politique publique essentiels doivent être tirés. »

Perspectives en politique sociale n° 1, AISS, mars 2010

La réforme Obama : une meilleure couverture du risque maladie pour les Américains (Sénat, avril 2010)

Ce rapport d'information de la commission des Affaires sociales du Sénat, par Alain Vasselle et al. analyse les conséquences financières de la réforme en la replaçant dans le contexte culturel américain, où la force de l'individualisme a longtemps fait obstacle à la création d'une Assurance maladie universelle.

Le rapport sur le site du Sénat

Politiques de santé

Direction générale de l’offre de soins (DGOS) - Promouvoir une prise en charge globale du patient en ville et à l’hôpital (Ministère de la Santé, mars 2010)

Par décret et arrêté du 15 mars 2010 publié au Journal officiel le 16 mars, la Direction générale de l’offre de soins (DGOS) a été créée au sein du ministère de la Santé, en lieu et place de la Direction de l’hospitalisation et de l’organisation des soins (Dhos).

La DGOS se compose d’une direction générale et de trois sous-directions respectivement chargées de la régulation de l'offre de soins, du pilotage de la performance des offreurs de soins et des ressources humaines du système de santé. La direction générale est elle-même constituée d’un département « Stratégie ressources » comprenant quatre missions :

  • mission chargée de la stratégie, de la veille, de la prospective, des relations internationales et du pilotage des opérateurs,
  • mission chargée des usagers de l'offre de soins,
  • mission de l'administration générale,
  • mission chargée des affaires réservées et de la communication.

Consulter le dossier de presse

Visiter le site de la direction générale de l'Offre de soins

Lancement officiel des 26 agences régionales de santé le 1er avril (Ministère de la Santé, avril 2010)

Les 26 directeurs généraux des agences régionales de santé ont été nommés comme prévu en conseil des ministres, le 31 mars.

Le dossier de presse du ministère de la Santé, 1er avril 2010

Le portail des agences régionales de santé

Prévention

Nouvelles approches de la prévention en santé publique - L'apport des sciences comportementales, cognitives et des neurosciences (Centre d'analyse stratégique, mars 2010)

En France, aujourd’hui, 15 % des enfants entre 5 et 11 ans sont en surpoids et 4 % sont obèses. La cigarette reste la première cause de mortalité évitable avec 66 000 décès par an. Si les campagnes de prévention en matière de santé ont permis d’éveiller les consciences, elles peinent à modifier les comportements à risque. Dans le but d’affiner les stratégies de prévention afin de les rendre plus efficaces, le Centre d’analyse stratégique s’est intéressé aux apports des sciences comportementales et des neurosciences cognitives dans ces stratégies. Novateur, « ce travail révèle la nature des stratégies jugées les plus efficaces pour dissuader les comportements à risque ».

Retrouver sur le site du Centre d'analyse stratégique, le dossier de presse, le rapport et deux notes de veille

Accéder directement au rapport intégral

Psychiatrie et santé mentale

La santé mentale et les addictions chez les personnes sans logement personnel d'Ile-de-France (Inserm, janvier 2010)

D’après les premiers résultats de l’enquête Samenta concernant l’estimation des troubles psychiatriques et des addictions parmi les personnes sans logement personnel en Ile-de-France, un tiers de cette population souffre de troubles psychiatriques sévères. Cette prévalence de troubles sévères est plus forte qu’en population générale, elle est, en particulier, dix fois plus importante pour les troubles psychotiques. De même, la dépendance ou la consommation régulière de substances psychoactives (alcool, drogues illicites et/ou médicaments détournés de leur usage) concernent près de trois personnes sur dix. La co-morbidité entre troubles psychiatriques et addictions est aussi plus importante parmi les personnes sans logement personnel que parmi la population générale.

Télécharger le rapport de l’Inserm et de l’Observatoire du Samusocial de Paris

 

Tous les "Vu sur d'autres sites"...

Lire la suite...

Lettre d'information
Vous inscrire
Nous contacter
Commander
Plan du site
Plan d'accès
Liens utiles
Nouveau sur le site
Nouvelles publications
RSS

13 avril 2010