QUI SOMMES-NOUS ?

PUBLICATIONS

ENQUÊTES

SÉMINAIRES ET COLLOQUES

PARTENARIATS / PROJETS

SERVICES

VU SUR D'AUTRES SITES : JUILLET 2012

retour au sommaire

Assurance maladie | Enquêtes - sondages | Etat de santé | Hôpital - Etablissements de santé | Inégalités de santé - Accès aux soins - Renoncements | International | Médicament | Professions de santé - Pratiques professionnelles | Protection sociale | Santé-Travail | Sécurité sociale | Technologie médicale | Vieillissement

Assurance maladie

Bénéficiaires de la CMU au 31 décembre 2011 (Caisse nationale d’assurance maladie des travailleurs salariés (Cnamts), juin 2012)

« Au 31 décembre 2011, environ 4 millions de personnes affiliées au régime général bénéficient de la couverture complémentaire CMU. 40 % d'entre elles bénéficient également de l'affiliation à la CMU "de base" sous critère de résidence pour le régime obligatoire. Ces statistiques sont présentées sous forme de tableaux par départements, France entière et métropolitaine. »

Accéder aux tableaux

Enquêtes - sondages

Baromètre cancer Inpes/INCa 2010 (Institut national de prévention et d’éducation pour la santé (Inpes), juin 2012)

« Cinq ans après la publication du premier Baromètre cancer, l’Institut national de prévention et d’éducation pour la santé (Inpes) et l’Institut national du cancer (INCa) ont lancé, en 2010, une seconde enquête de grande ampleur, auprès d’un échantillon représentatif de la population française de près de 4 000 personnes, afin d’analyser les comportements, attitudes, connaissances et opinions des Français par rapport au cancer et de suivre leur évolution. Les résultats de l’édition 2010 du Baromètre cancer Inpes/INCa mettent en évidence une perception de plus en plus accrue par les Français des facteurs de risque de cancer. Dans le même temps, on observe la persistance de comportements de déni ou de relativisation du risque pour soi-même. »

Voir le dossier de presse de l’Inpes-INCa, juin 2012

Le Baromètre cancer 2010 : synthèses, commande, téléchargements

Les médecins face aux pratiques d’actes injustifiés (TNS Sofres – Fédération hospitalière de France (FHF), juillet 2012)

« Les acteurs de santé interrogés dans ce sondage semblent en accord avec l'idée qu'une proportion importante des actes est injustifiée. Le constat avancé est que les relations avec les patients interagissent de façon significative avec la prescription des actes médicaux. 79 % des médecins estiment ainsi que les demandes des patients ont augmenté surtout en matière d'information. De plus, pour 53 % des médecins, les risques de mise en cause judiciaire ont modifié leur exercice en les incitant à la réalisation d'examens supplémentaires. »

Télécharger les résultats du sondage TNS - FHF

Les Français sont-ils maîtres de leur santé ? Résultats de l'enquête Prévoir-Ifop (Groupe Prévoir, juillet 2012)

« Face à des signes de faiblesse, plus d'une personne sur deux privilégie l'autodiagnostic et un Français sur cinq n'agit pas tout de suite ou ignore complètement ces signes. 91 % des Français ont le sentiment d’être en bonne santé. Néanmoins, ils estiment que leurs dernières années de vie ne seront pas vécues en bonne santé : l’espérance de vie estimée est de 83 ans, tandis que l’espérance de vie en bonne santé est estimée à 74 ans. »

Télécharger les résultats de l'étude et le support de la conférence de presse

Baromètre d’image des services publics en Europe (BVA – Institut Paul Delouvrier – Les Echos, juin 2012)

« Le taux de Français globalement satisfaits de l'action des pouvoirs publics atteint 38 % en France, encore loin derrière l'Allemagne (45 %), mais largement devant l'Espagne (31 %) et l'Italie (26 %), où la situation se dégrade, la Grande-Bretagne se classant deuxième (41 %). Le taux de « bonne ou assez bonne opinion » dans notre pays atteint 46 % pour les services de santé (+ 4 points), 42 % pour la Sécurité sociale (+ 9 points). »

Télécharger le dossier sur le site de l’Institut Paul Delouvrier

Etat de santé

L’état de santé de la population en France - Rapport de suivi des objectifs de la loi de santé publique 2011 (Direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques (Drees), juin 2012)

« Les espérances de vie à la naissance et à 65 ans continuent de progresser en Europe. La France fait partie des pays où les femmes vivent le plus longtemps (84,8 ans), les hommes se situant dans la moyenne (78,2 ans). L’espérance de vie à 65 ans est en revanche la plus élevée, tant pour les femmes (22,8 ans) que pour les hommes (18,6 ans). Revers de la longévité, les femmes passent plus de temps avec des incapacités, dans un contexte d’isolement social plus marqué, soulignant l’importance des prises en charge sanitaires et sociales des maladies chroniques... »

Drees, Etudes et résultats n° 805, juin 2012

Hôpital - Etablissements de santé

Cliniques et hôpitaux privés au coeur du système de santé. Rapport sectoriel - Edition 2012 (Fédération de l'hospitalisation privée (FHP), juin 2012)

Ce rapport se structure autour de six grands chapitres correspondant à six regards clés :

  • L’hospitalisation privée en région avec pour chaque région de France les chiffres essentiels d’activité et de positionnement géographique.
  • L’activité sanitaire déclinée en termes d’offre, de part de marché, de capacité par grandes spécialités chirurgicales et médicales.
  • La situation économique et financière.
  • Les ressources humaines, médecins et personnels soignants.
  • La qualité, la sécurité des soins et la relation avec les usagers.
  • Et un zoom sur les engagements du secteur de l’hospitalisation privée résultant de la place qu’il détient au coeur du système de soins de notre pays, avec chaque année huit millions de patients qui lui font confiance.

Télécharger le rapport

Inégalités de santé - Accès aux soins - Renoncements

Action sur les déterminants sociaux de la santé : la dimension urbaine et le rôle des autorités locales (Organisation mondiale de la santé (OMS), 2012)

« Ce rapport résume les bases factuelles sur les déterminants sociaux de la santé dans le contexte urbain, s'inspirant des conclusions de la Commission mondiale des déterminants sociaux de la santé et de l'Étude européenne sur les déterminants sociaux de la santé et la fracture sanitaire. Il montre aussi comment les autorités locales, par leur leadership, peuvent jouer un rôle important en agissant sur ces causes des inégalités en santé par une collaboration intersectorielle et avec les partenaires de la société civile et présente un aperçu utile des pratiques adoptées en Europe à cet égard. »

Télécharger le rapport en anglais : Addressing the social determinants of health: the urban dimension and the role of local government

International

Base de données de l'OCDE sur la santé 2012 (Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE), juin 2012)

« La Base de données de l'OCDE sur la santé 2012 représente la source statistique la plus vaste pour comparer les systèmes de santé des pays de l'OCDE. Cet outil essentiel est destiné aux chercheurs en économie de la santé, aux conseillers en matière de politique gouvernementale, au secteur privé ainsi qu'aux universitaires. Il permet de réaliser des analyses comparatives et de tirer des enseignements des comparaisons des divers systèmes de santé à l'échelle internationale. »

Accéder à la base de données de l'OCDE sur la santé 2012

L’augmentation des dépenses de santé marque le pas, communiqué de presse de l'OCDE du 28 juin 2012

La viabilité financière et le coût des systèmes de santé Enseignements des pays de l’OCDE (Association internationale de la sécurité sociale (AISS), juin 2012)

« À l’avenir, les dépenses de santé formeront une partie plus importante de l’économie qu’aujourd’hui, pour des raisons qui ont trait au changement technologique, aux préférences des consommateurs, à l’augmentation relative de la productivité et (bien que dans une mesure curieusement plus faible) au vieillissement démographique. La santé sera dès lors un des moteurs de premier ordre de la croissance économique. Or, les dépenses de santé qui semblent insoutenables compte tenu de l’état des budgets publics peuvent-elles être en même temps le moteur de la prospérité ? »

Communication de Mark Pearson, chef de la Division de la santé à l’OCDE, à la conférence internationale des actuaires et statisticiens de la sécurité sociale, 30 mai-1er juin 2012, Berlin

Médicament

Etude européenne sur la consommation de médicaments (LIR, juillet 2012)

Cette étude, réalisée à partir de données IMS Health, compare la consommation de médicaments en volume entre 2000 et 2011, dans huit classes thérapeutiques les plus couramment utilisées : antibiotiques, anxiolytiques, antidépresseurs, anti-ulcéreux, hypolipémiants, anti-hypertenseurs, anti-diabétiques et antiasthmatiques, en France, Allemagne, Belgique, Espagne, Italie, Pays-Bas et Royaume-Uni.

Synthèse de l'étude du LIR

Comparaison de l’efficacité d’un médicament générique et d’un princeps : l’exemple d’un médicament très fréquemment prescrit, la simvastatine 20 mg (Caisse nationale d’Assurance maladie des travailleurs salariés (Cnamts), juin 2012)

« L’objectif de cette analyse, menée à partir des données du Sniiram, a été de comparer l’efficacité du princeps de la simvastatine 20 mg (Zocor/Lodales®) et de ses médicaments génériques et d’identifier les éventuelles disparités dans les résultats de santé des patients concernés. L’étude réalisée par l’Assurance maladie confirme qu’il n’existe pas de différence entre ce médicament princeps et ses génériques pour atteindre leur finalité : éviter la survenue d’événements cardiovasculaires graves (infarctus, accident vasculaire cérébral [AVC]) et de décès. »

Cnamts, Point presse du 6 juin 2012

Professions de santé - Pratiques professionnelles

Médicaments génériques et mention « non substituable » : résultats d’une étude de l’Assurance Maladie (Caisse nationale d’Assurance maladie des travailleurs salariés (Cnamts), juin 2012)

Les résultats de cette étude de la Cnamts indiquent un taux de mention « non substituable » (NS) à la ligne de produit de 4,2 % seulement sur les 12 000 ordonnances analysées, délivrées sur la quasi-totalité du territoire dans plus de 8 000 pharmacies, témoignant d’une utilisation peu fréquente du NS parmi les médecins.

Cnamts, Point presse du 6 juin 2012

A noter qu’une « étude BVA, réalisée pour le Gemme (Générique, même médicament) auprès d'un panel représentatif de 200 médecins généralistes, constate un taux de 22 % de NS dans les ordonnances, un taux qui serait encore plus élevé chez les médecins généralistes de plus de 55 ans et ayant une patientèle importante ».

Voir le communiqué de presse du Gemme du 4 juin 2012-06-25

La Lettre du Collège des économistes de la santé (Collège des économistes de la santé (CES), mars 2012)

Cette lettre du Collège des économistes de la santé, consacrée au thème patients-médecins est composée d’un éditorial, d’un premier article retraçant la montée en charge du rôle du patient sur la dernière décennie tandis qu’un second s’intéresse à la nature des motivations des médecins dans un contexte où le mode de rémunération devient mixte et où le P4P introduit une incitation financière.

Télécharger la Lettre du Collège des économistes de la santé du mois de mars 2012

Protection sociale

La protection sociale en France et en Europe en 2010 (Direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques (Drees), juillet 2012)

« Ce rapport s’ouvre par une vue d’ensemble dégageant les principales évolutions des dépenses et des recettes de la protection sociale observées en 2010 et sur longue période. Une deuxième partie apporte des éclairages sous forme de trois dossiers : le premier s’intéresse à l’opinion des Français sur la protection sociale, le deuxième fait une analyse rétrospective des assiettes de financement de la protection sociale, le troisième détaille les dépenses sociales des départements. La troisième partie présente une analyse des dépenses de protection sociale sous forme de fiches thématiques. Des annexes donnent enfin les définitions des principaux agrégats des Comptes de la protection sociale et les principes méthodologiques suivis pour l’estimation des dépenses de protection sociale, ainsi que des tableaux détaillés retraçant les comptes de 2006 à 2010. »

Drees, Document de travail, Série statistiques, n° 170, juin 2012

Santé - Travail

Surveillance épidémiologique des risques professionnels, quoi de neuf ? (Institut de veille sanitaire (InVS), juin 2012)

« Le système français de santé au travail est largement développé mais l’impact des déterminants professionnels sur la santé de la population est encore mal connu. L’Institut de veille sanitaire, en collaboration avec l’Inspection médicale du travail, s’est appuyé sur un dispositif législatif pour mettre en place un programme de surveillance des maladies à caractère professionnel (MCP) signalées par un réseau des médecins du travail qui surveillent l’ensemble des salariés en activité. »

InVS, Bulletin Epidémiologique Hebdomadaire (BEH) n° 22-23. 2012/06

Sécurité sociale

La situation et les perspectives des finances publiques (Cour des comptes, juillet 2012)

« La Cour publie chaque année un rapport sur la situation et les perspectives des finances publiques en vue du débat d’orientation que doit tenir le Parlement. Cette année, ce rapport inclut des développements spécifiques pour répondre à la demande du Premier ministre du 18 mai 2012 d’évaluer les risques pesant sur le respect des objectifs pour 2012 et de mesurer les enjeux du redressement pour les années suivantes. »

Le rapport de la Cour des comptes

Certification des comptes du régime général de Sécurité sociale - Exercice 2011 (Cour des comptes, juin 2012)

« La Cour prend position sur la régularité, la sincérité et l’image fidèle de neuf séries d’états financiers (comptes de résultats, bilans et annexes) : les comptes combinés des quatre branches (maladie, accidents du travail - maladies professionnelles, famille et vieillesse) et de l’activité de recouvrement du régime général, qui comprennent au total 341 organismes différents ; les comptes annuels des quatre caisses et de l’agence nationales qui en sont les têtes de réseau (la Cnamts, la Cnaf, la Cnavts, l’Acoss). En 2011, les charges des quatre branches du régime général se sont élevées à 360,2 Md€, dont 184,4 Md€ pour la branche maladie, 107,8 Md€ pour la branche vieillesse, 55,6 Md€ pour la branche famille et 12,4 Md€ pour la branche accidents du travail – maladies professionnelles. »

Télécharger le rapport de la Cour des comptes

Technologie médicale

Situation de la radiothérapie en 2011 (Institut national du cancer (INCa), juin 2012)

« L’offre de soins en radiothérapie en France, avec 172 centres répartis sur le territoire national, est parmi les plus importantes au niveau européen (2e avec l’Italie derrière l’Allemagne). Le coût de la radiothérapie a augmenté de 4,7 % en un an. Cette tendance est essentiellement liée au développement des techniques spéciales, parmi lesquelles la radiothérapie par modulation d’intensité. »

INCa, Situation de la radiothérapie en 2011, juin 2012

Vieillissement

Le financement de la perte d'autonomie liée au vieillissement (Centre de recherche pour l’étude et l’observation des conditions de vie (Crédoc), décembre 2011)

« Ce cahier de recherche a pour objectif de préciser les opinions et attentes des différents acteurs du financement de la dépendance selon trois axes complémentaires :

  • Comment la perte d’autonomie liée au vieillissement est-elle financée aujourd’hui ?
  • Quelles attentes les acteurs expriment-ils aujourd’hui à l’égard des différentes modalités de financement envisagées par le gouvernement ?
  • Quels efforts ces différents financeurs sont-ils prêts à consentir à l’avenir pour participer au financement de la prise en charge de la perte d’autonomie ?

Les différents financeurs potentiels de la perte d’autonomie s’accordent tous sur le fait que le financement de la prise en charge de la dépendance requiert la définition d’un cadre légal minimum assis sur la solidarité nationale et l’égalité. La dépendance est un risque, auquel les personnes qui y ont été confrontées sont plus sensibles, mais qui demeure lointain. La société française actuelle est trop dans le court terme pour s’en prémunir seule et sans contrainte. L’État est donc appelé à faire valoir son rôle régalien. »

Crédoc, Cahier de recherche n° C286, décembre 2011

Tous les "Vu sur d'autres sites"...

Lire la suite...

Lettre d'information
Vous inscrire
Nous contacter
Mentions légales
Commander
Plan du site
Plan d'accès
Postes à pourvoir
Liens utiles
Nouveau sur le site
Nouvelles publis


10 juillet 2012