Qui sommes-nous ?

Nous contacter

Lettre d'information de l'Irdes n° 67
5 décembre 2006


Tous les premiers mardis du mois, retrouvez toute l'actualité de l'économie de la santé : à l'Irdes (nouvelles publications, nouveaux projets, interview, chiffre ou graphique du mois, participations aux colloques...) et ailleurs (vu sur d'autres sites, calendrier des colloques, Quoi d'neuf, Doc ?).

Sommaire :
Vient de paraître à l'Irdes
A paraître à l'Irdes
Publications extérieures des chercheurs de l'Irdes
Nouveau sur le site
Le chiffre du mois
3 questions à... Véronique Lucas-Gabrielli
Prochaines participations des chercheurs de l'Irdes à des colloques
Vu sur d'autres sites

Le chiffre du mois :

Près du tiers des résidants en zones urbaines sensibles se déclarent en mauvaise santé, contre un quart des personnes qui ne vivent pas en ZUS.

Chiffres issus du dernier rapport de l'Observatoire national des zones urbaines sensibles

3 questions à...

Véronique Lucas-Gabrielli, maître de recherche et co-auteur du rapport « Le coût du cancer du côlon en Ile-de-France. Aspects géographiques, cliniques et thérapeutiques. »

Le cancer du côlon est au deuxième rang des tumeurs malignes en France en termes d’incidence et de mortalité. Votre étude analyse les coûts qu’il génère en Ile-de-France. Quels en sont les principaux enseignements ?

Selon notre étude basée sur les données d’une enquête menée par l’URCAMIF, les dépenses médicales d’un patient nouvellement admis en Affection de longue durée (ALD) pour un cancer du côlon s’élevaient à 28 000 € en 2002. Les 9/10es de ce montant sont imputables au cancer lui-même. Les dépenses d’hospitalisation constituent la composante majeure du coût médical. Cette dépense est très largement prise en charge par l’Assurance maladie, à hauteur de 96 %. Chaque patient supporte donc en moyenne 4 % de sa dépense globale. Ce reste à charge, qui semble marginal relativement à la dépense totale, n’est pas négligeable en valeur absolue, 1 260 € avant un remboursement éventuel par une complémentaire santé.

Les Parisiens dépensent en moyenne 5 000 € de plus pour le traitement de leur cancer que les autres patients habitant d‘Ile-de-France ? Comment s’explique cette différence ?

En effet, la dépense médicale des Parisiens est plus élevée que celles des résidants des départements limitrophes. Ces fortes disparités persistent lorsque l’on contrôle l’effet du stade de gravité de la maladie et celui de l’existence ou non d’autres affections de longue durée. Ainsi, l’écart est de 46 % entre Paris et les Yvelines, les deux départements extrêmes. Ces écarts de coûts correspondent en partie à l’utilisation de l’offre locale de soins hospitaliers. Les Parisiens recourent plus fréquemment à une offre de soins publique et spécialisée en cancérologie. Or, l’hospitalisation dans un établissement public (et a fortiori de l’AP-HP) augmente la dépense médicale par une élévation simultanée de la durée d’hospitalisation et du coût moyen journalier.

Les habitants d’Ile-de-France bénéficient d’une offre médicale importante et très spécialisée. Ont-ils tendance à sortir de leur département de résidence pour se faire soigner dans des structures spécialisées dans le traitement de ce cancer ?

Un quart des séjours hospitaliers est effectué hors du département de résidence. C’est dans les Hauts-de-Seine et la Seine-Saint-Denis que la mobilité est la plus importante en raison de l’attraction qu’exercent les hôpitaux parisiens sur les patients de ces départements limitrophes. A l’opposé, c’est à Paris et dans les départements les plus excentrés (Val-d’Oise et Seine-et-Marne) que la tendance à l’hospitalisation hors du département de résidence est la plus faible ; ceci traduit clairement une offre hospitalière suffisante et de qualité dans le cas de Paris mais, pour les autres départements, il s’agit plutôt d’un effet d’éloignement limitant la commodité d’un déplacement.

A paraître à l'Irdes :

Questions d'économie de la santé :

Comment améliorer la répartition géographique des professionnels de santé ? Partie 1 : les enseignements de la littérature.

Etat de santé des personnes vivant dans les zones urbaines sensibles (ZUS).

Pénibilité du travail et état de santé des séniors.

Prochaines participations des chercheurs de l'Irdes à des colloques :

Colloque du SNITEM sur l'hospitalisation à domicile (Paris, 7 décembre 2006)

Communication de Sermet C. : Evolution des dépenses de santé liées au vieillissement de la population.

Séminaire du LEGOS (Paris, 6 decembre 2006)

Communication de M. Dervaux, Jusot F., Tubeuf S. : Origine sociale et état de santé des parents : Quelle influence sur l’état de santé à l’âge adulte ?

Voir aussi les mises à jour sur le site de l'Irdes

L'équipe de l'Irdes

Doc news

Le calendrier des colloques

Archives de la lettre d'information :

Archives complètes

Vient de paraître à l'Irdes

Complémentaire maladie d’entreprise : contrats facultatifs et obligatoires, lutte contre l’antisélection et conséquences pour les salariés

Francesconi C., Perronnin M., Th Rochereau

Questions d'économie de la santé n° 115

La couverture maladie d’entreprise proposée à 72 % des salariés, d’après l’enquête sur la Protection sociale complémentaire en entreprise (PSCE), est loin de représenter un bloc uniforme. De multiples offres existent : contrats obligatoires proposés à tous les salariés ou à une partie d’entre eux, contrats à souscription facultative avec ou sans options…

Lire la suite

Télécharger le communiqué de presse

Le coût du cancer du côlon en Ile-de-France. Aspects géographiques, cliniques et thérapeutiques

Com-Ruelle L., Lucas-Gabrielli V., Th Renaud

Rapport n° 1651

Selon cette étude basée sur les données d’une enquête menée par l’URCAMIF, les dépenses médicales d’un patient nouvellement admis en Affection de longue durée (ALD) pour un cancer du côlon s’élèvent à 28 000 € en 2002... Une prise en charge plus conforme aux recommandations des experts n’augmenterait en rien les coûts et, conjuguée à une plus grande précocité du diagnostic, elle les diminuerait de 15 à 25 %.

Télécharger le communiqué de presse

Télécharger la synthèse

Résumé et sommaire du rapport

Commander le rapport

Faisabilité d’un système d’information public sur la médecine de ville

Chevreul K., Ph Le Fur, Th Renaud, Sermet C.

Rapport n° 1648

Cette étude fait le point sur les différents recueils informatisés existant en France début 2005, qu’ils proviennent de sources administratives, de sociétés privées ou de sociétés savantes. Elle recense et décrit également les différents systèmes mis en place à l’étranger et accessibles aux pouvoirs publics. Enfin, en fonction des niveaux d’informations souhaités, différentes propositions sont développées allant de la création d’un nouvel observatoire des pratiques médicales à l’utilisation de bases de données existantes...

Télécharger le communiqué de presse

Résumé et sommaire du rapport

Commander le rapport

Publications extérieures des chercheurs de l'Irdes

Attention : ces références concernant des écrits de chercheurs de l'Irdes ne sont pas publiées par l'Irdes et sont à commander auprès des éditeurs
Carnet d'adresses des éditeurs d'ouvrages
Carnet d'adresses des éditeurs de revues

Les itinéraires professionnels en relation avec la santé. Une exploitation longitudinale de l’enquête sur la santé et la protection sociale. Jusot F., Khlat M., Th Rochereau, Sermet C., In « La Lettre de la Mire », 2006/10, n° 11 pp. 6-9.

Les différences d’attitudes nationales face à l’âge du départ en retraite. Blanchet D., Th Debrand, In « Problèmes politiques et sociaux », 2006/05, n° 624 pp. 73-75.

Le besoin en logement des territoires vieillissants : un problème pour les jeunes ? (Dossier 6 : Les défis du vieillissement). Th Debrand, F. Gilli In « Les territoires face au vieillissement en France et en Europe », 2006/09, pp. 216-225

Etat de santé et recours aux soins dans les zones urbaines sensibles. Données issues de l'Enquête décennale santé 2002-03. Allonier C., Th Debrand, V. Lucas Gabrielli, A. Pierre, Th Rochereau. In « Observatoire national des zones urbaines sensibles », 2006/11.

Communiqué de presse

Rapport en ligne sur le site du ministère de l'emploi

Note de l’Irdes sur la classification des contrats de couverture complémentaires. Franc C., Perronnin M., In « Evolution du prix et du contenu des contrats ouvrant droit au crédit d’impôt ». Rapport au gouvernement, 2006, pp. 39-53.

Nouveau sur le site

Rubrique « Données de cadrage », introduction d'un nouveau thème :
la couverture maladie universelle (CMU)

- les bénéficiaires de la couverture de base

- les bénéficiaires de la couverture complémentaire

-

Vu sur d'autres sites

Politique de santé Assurance maladie Couverture maladie Etat de santé au travail Professions de santé Géographie de la santé Personnes âgées - dépendance Inégalités sociales de santé Médicaments Précarité - social Statistiques International Divers

Politique de santé

Le plan 2007-2011 pour la prise en charge et la prévention des addictions

Le plan 2007-2011 pour la prise en charge et la prévention des addictions a été présenté par Xavier Bertrand en Conseil des ministres du 15 novembre. Les addictions constituent, en France comme dans beaucoup d'autres pays européens, un problème de santé publique majeur. Les dépendances aux substances psycho-actives sont responsables chaque année de plus de 100 000 décès évitables, par accidents et par maladies, dont près de 40 000 cancers.

Le dossier de presse, 15 novembre 2006

Projet de loi de financement pour la Sécurité sociale en 2007

L'Assemblée nationale a voté, le 28 novembre en dernière lecture, le projet de loi de financement de la sécurité sociale pour 2007, texte issu de la Commission mixte paritaire (CMP).

Le texte de loi définitif

La discussion de la Commission mixte paritaire (21 novembre 2006)

Crédit santé dans le projet de loi de finances pour 2007

Dans le cadre de l'examen du projet de loi de finances, les députés ont adopté le 2 novembre les crédits relatifs à la santé. Ce budget s'inscrit dans la continuité de celui de 2006 avec des crédits de paiement – qui se montent à 431 millions – en hausse de 7,8 %. Comme en 2006, cette hausse est surtout imputable au plan Cancer.

Discussion lors de l'examen des crédits de la mission Santé

Assurance maladie

L'Assurance maladie renforce son programme d'actions contre une consommation excessive de médicaments anti-ulcéreux (Cnamts, 14 novembre 2006)

Médicaments de la classe des anti-ulcéreux, les inhibiteurs de la pompe à protons figurent aujourd’hui parmi les médicaments les plus remboursés en France (plus d’un milliard d’euros en 2005, soit + 75 % depuis 2000).

Dossier de presse (pdf, 6 pages)

Médicaments génériques : L’objectif de 70 % en passe d’être atteint grâce aux initiatives de l’Assurance maladie, des professionnels de santé et à l'adhésion des assurés (Cnamts, 14 novembre 2006)

Dans le cadre de la maîtrise médicalisée des dépenses de santé, les médicaments génériques représentent une source importante d’économie pour l’Assurance maladie (263 millions d’euros d’économies au premier semestre 2006). Longtemps en retard par rapport à ses principaux voisins européens, les génériques se sont fortement développés en France ces dernières années grâce aux efforts conjugués des professionnels de santé et des assurés soutenus par l’Assurance maladie (de 56,8 % en 2004 à 63 % à fin décembre 2005).

Dossier de presse (pdf, 6 pages)

Les dépenses d'Assurance maladie en hausse de 2,7 % à fin octobre 2006 (Cnamts, 29 novembre 2006)

Au cours des dix premiers mois de l'année (janvier à octobre 2006 par rapport à la même période en 2005), les dépenses de l'assurance maladie ont progressé de + 2,7 %. Le taux de croissance des soins de ville est de 2,9 %. A noter le niveau élevé de la croissance des remboursements des soins infirmiers (+ 6,7 % à fin octobre), des honoraires de spécialistes (+ 5,6 %) et des versements aux cliniques privées (+ 9,4 % en rythme annuel - s'expliquant en partie par les retards de facturation de 2005).

Les informations disponibles au 29 novembre

« Pratiques et Organisation des soins », le nouveau nom de la Revue médicale de l'Assurance maladie (Cnamts, 21 novembre 2006)

Avec ce nouveau nom, la revue souhaite élargir son contenu en s'ouvrant vers les auteurs travaillant dans les sciences sociales (économie, sociologie, droit de la santé, etc), mais aussi aux auteurs d'autres langues. Au sommaire de ce numéro 3/2006 :

Fréquence des trente affections de longue durée pour les bénéficiaires du Régime général de l'Assurance maladie en 2004.

Au 31 octobre 2004, le nombre de patients en ALD 30 était de 6,56 millions, soit 11,9 % des bénéficiaires du régime général. L’âge moyen était de 61 ans et 51,8 % des patients étaient des femmes. Plus de la moitié des patients en ALD30 (54,0 %) avaient entre 45 et 74 ans et 26,7 % avaient 75 ans et plus. Les affections les plus fréquentes étaient les affections cardiovasculaires (4 % de la population), les tumeurs malignes (2,3 %), le diabète (2,2 %) et les affections psychiatriques de longue durée (1,6 %).

Pratiques et organisation des soins n°3, juillet-septembre 2006

Prescriptions d'arrêts de travail : impact de deux actions d'accompagnement menées par le Service médical de l'Asssurance maladie.

Cette étude évalue et compare l'efficacité de deux actions d'accompagnement des médecins généralistes par les médecins-conseils du R égime général sur les prescriptions d'arrêts de travail en risque maladie, accident du travail/maladie professionnelle.

Pratique et organisation des soins n°3, juillet-septembre 2006

L'intégralité de la revue en ligne

Couverture maladie

Comprendre les causes du non-recours à la CMU-C, S. Dufour-Kippelen, A. Legal, J. Wittwer, (Fonds CMU, septembre 2006)

Réalisée à partir des données de l’enquête ESPS 2004 menée par l’Irdes, cette étude souligne certaines causes du non-recours à la CMU-C. Le motif numéro 1 est le manque d’information, suivi de près par l’absence de besoins de santé, les individus ayant recours au dispositif lorsqu’ils sont malades ou hospitalisés mais rarement de façon préventive.

Le non-recours à la CMU complémentaire des allocataires du RMI, (Fonds CMU, septembre 2006).

Cette étude réalisée à partir d'informations issues de Cpam et de Caf, ainsi que d'entretiens téléphoniques avec des bénéficiaires du RMI, montre pourquoi ces derniers n’ont pas eu recours à la CMU complémentaire, alors qu'ils y ont accès de plein droit.

Etat de santé au travail

Santé et inaptitude en fin de carrière (Cnav, novembre 2006)

Le dernier numéro de la revue scientifique de la Cnav « Retraite et Société » analyse le poids de la santé dans les trajectoires de sortie anticipée d'activité et le lien avec les conditions de travail actuelles et passées. Conçu dans une pluralité d'approches, la revue traite la question sous l'angle économique, démographique, historique, médical et législatif…

Retraite et société n° 49, octobre 2006

Sources d'information en santé et sécurité au travail (Institut national de recherche et de sécurité, 13 novembre 2006)

Ce dossier porte prioritairement sur les sources françaises accessibles gratuitement en ligne et sur des CD-ROM ou ouvrages disponibles auprès d'éditeurs spécialisés. Cette sélection est complétée par un choix de sources périodiques pour se tenir régulièrement informé. Nombreuses thématiques de recherche.

Accès au dossier

La veille sanitaire dans le domaine des risques d'origine professionnelle (InVS, 21 novembre 2006)

Ce numéro thématique, consacré à la veille sanitaire dans le domaine des risques d’origine professionnelle, souligne l’importance des impacts sur la santé du travail, dans ses dimensions environnementales physiques, chimiques et biologiques mais aussi organisationnelles et psycho-sociales.

Risques professionnels : quelle veille sanitaire ? BEH n° 46-47, 21 novembre 2006

Risques professionnels : quelle veille sanitaire ? 3e Journée scientifique du Département santé travail. Résumés des interventions (pdf, 24 pages)

Professions de santé

Mission « Démographie médicale hospitalière ». Remise du rapport Berland, 20 novembre 2006.

Ce rapport met une fois de plus en évidence les fortes disparités régionales et entre spécialités. Il confirme qu'à l'horizon 2025, la France comptera 10 % de médecins en moins qu'en 2005. Le rapport formule 17 propositions pour mieux organiser la gestion de ces professionnels afin d'éviter leur fuite vers d'autres modes d'exercice.

Communiqué de presse du 17 novembre 2006

Le rapport de la mission démographie médicale hospitalière (pdf, 202 pages)

Géographie de la santé

Disparités régionales de santé. À partir des indicateurs associés à la loi relative à la politique de santé publique (Drees).

Cet ouvrage est une déclinaison régionale du rapport « L’état de santé de la population en France en 2006 », document de suivi des objectifs de la loi de santé publique du 9 août 2004.

Le rapport (pdf, 45 pages)

Personnes âgées - dépendance

Premier rapport annuel de la Caisse nationale de solidarité pour l'autonomie (CNSA) (octobre 2006)

Particulièrement détaillée, la première partie du rapport rend naturellement compte de l'utilisation que la Caisse a faite des 14,5 milliards d'euros reçus en 2006. Dans une seconde partie, la CNSA formule des propositions pour élaborer "une réponse de qualité aux attentes des personnes en situation de perte d'autonomie" avec la création d'un cinquième risque de protection sociale en toile de fond.

Le rapport (pdf, 74 pages)

Le débat au Sénat sur la dépendance

Inégalités sociales de santé

Le diabète en France, une épidémie et des inégalités sociales de santé (InVS, novembre 2006)

Les résultats de l'étude Entred, publiés dans le dernier Bulletin épidémiologique hebdomadaire de l'InVS, à l'occasion de la Journée mondiale du diabète, montrent que pour toutes les personnes diabétiques, des efforts importants doivent être entrepris pour améliorer la prise en charge médicale afin de prévenir les complications qui détériorent la qualité de vie. Et une attention très particulière doit être portée aux personnes de niveau socio-économique plus faible.

Relations entre caractéristiques socio-économiques et état de santé, recours aux soins et qualité des soins des personnes diabétiques, Entred 2001, BEH n° 45, 14 novembre 2006

L'étude Entred

Communiqué de presse

Médicament

La consommation d’antibiotiques : situation en France au regard des autres pays. S. Pepin, Ph Ricordeau (Cnamts, 14 novembre 2006)

La consommation française en 2005, exprimée en doses journalières (ddd) pour 1 000 personnes et par jour, est deux à trois fois supérieure à ce qu’elle était, dans les années 2002 et 2003, dans des pays comme l’Allemagne ou la Hollande. De plus, la France se caractérise par une hausse hivernale de la consommation (+ 33 % en moyenne durant les mois d’hiver) plus importante que celle observée dans les pays du Nord de l’Europe.

Points de repère n° 6 (pdf, 8 pages)

Dossier de presse (pdf, 6 pages)

Précarité - social

France, portrait social (Insee, novembre 2006)

Dans cette dixième édition, l’Insee traite des sujets suivants : les inégalités de réussite à l’école élémentaire, les professions libérales en plein essor ; la mobilité résidentielle des adultes ; le profil des Français sans enfants. Y figurent une série de tableaux, notamment sur la consommation de soins et de biens médicaux et la structure du financement de la dépense courante de soins et de biens médicaux.

France, portrait social - Edition 2006

Pauvreté : accélérateur d'isolement (Secours catholique, 9 novembre 2006)

Dans son rapport annuel, l'association note une aggravation de plusieurs de ses indicateurs de pauvreté : le niveau du pouvoir d'achat des plus pauvres en 2005 est équivalent à celui de 2000 ; le nombre de chômeurs non indemnisés continue d'augmenter : 23,4 % en 2003, 27,5 % en 2005… Le Secours Catholique met en avant un accroissement de la proportion des plus de 50 ans parmi les plus démunis.

Etude statistique 2005 (pdf, 38 pages)

Statistiques

Programme d'enquêtes statistiques 2007 dans la protection sociale (Observatoire Des Non-Recours aux droits et services (ODENORE), novembre 2006)

Le Conseil National de l'Information Statistique publie sur son site un document recensant les différents programmes lancés en 2007 dans le domaine statistique dans les organismes sociaux : CNAF, Cnamts, MSA, Cnav, mais aussi Irdes, Insee, Drees.

CNIS - Programme statistiques 2007 ( pdf, 68 pages)

International

Portail Santé-UE

Ce portail a pour but principal de permettre aux citoyens européens d'obtenir facilement des informations complètes sur les initiatives et les programmes de l'UE dans le domaine de la santé. Il vise également à remplir les objectifs de l'Union en matière de santé publique, à exercer une influence positive sur les comportements et à améliorer en permanence la santé publique dans les vingt-cinq états membres de l'UE.

Portail de l'Union européenne

Divers

Santé Info Droits : 0 810 004 333. La ligne du Collectif Interassociatif Sur la Santé (CISS)

Proposé par le CISS, Santé Info Droits, est un service téléphonique d'information juridique et sociale pour les problématiques liées à la représentation des usagers du système de santé et aux droits des personnes malades.

Communiqué de presse (29 novembre 2006)


Lettre réalisée par
C. Banchereau et N. Meunier

Si vous souhaitez nous écrire : lettre.info@irdes.fr


Irdes - 10, rue Vauvenargues - 75018 Paris
http://www.irdes.fr

Adresse du fil RSS de l'Irdes : ../../rss.xm