Qui sommes-nous ?

Nous contacter

 

Sommaire :

Vient de paraître
A paraître
Publications extérieures des chercheurs
Nouveau sur le site
Le graphique du mois
3 questions à...
Les Mardis de l'Irdes
Vu sur d'autres sites

Le graphique du mois

Répartition des profils d'alcoolisation selon les catégories socio-économiques chez les hommes et les femmes.

Graphique issu du Questions d'économie de la santé n° 129 « Les problèmes d’alcool en France : quelles sont les populations à risque ? »

Nouveau sur le site

A partir du 11 février, diverses mises à jour seront disponibles

dans Eco-Santé France : comptes de la santé (rétropolation de la consommation de soins et biens médicaux 1950-1994), causes de décès (introduction des données 2004 et 2005), population moyenne par âge et sexe (introduction 2007) ...

voir toutes les dernières nouveautés d'Eco-Santé France

et dans Eco-Santé Régions & Départements : 550 nouveaux chapitres contenant les dépenses de soins de ville issues de la base SNIIR-AM (uniquement au niveau régional), mise à jour de la démographie et de l’activité des professions de santé (source Snir), mise à jour de l’activité de prélèvements et greffes d'organes.
voir toutes les dernières nouveautés d'Eco-Santé Régions & Départements

Les mardis de l'Irdes

Les mardis de l'Irdes sont des séminaires qui ont pour objet la présentation de travaux de recherche en cours ou achevés dans le domaine de l'économie de la santé.
Lire la suite...

Le prochain séminaire aura lieu : le 12 février à 13h30 : le Professeur Gwyn Bevan (Professor of Management Science, Department of Management, London School of Economics and Political Science) présentera « Did transforming the National Health Service in England pay political dividends for the Labour Party under Tony Blair? ».

The subject of this seminar is the transformation of the NHS in England between 2001 and 2007 and whether that paid political dividends for the Labour Party under Tony Blair. In the late 1990s there had been a series of notorious scandals from failures of self regulation by the medical profession evidence of poor survival from cancers. The Blair government had failed to deliver the pledge of the 1997 manifesto to tackle the growing problem of waiting lists through a ‘third way’. In the winter of 2000 the National Health Service (NHS) in the UK was perceived to be in crisis with reports of poor patient experience. There were two responses to this crisis. First, unprecedented increases in funding with the objective of taking the UK’s spend of health care as a percentage of GDP to the European average. Second, to set a series of ambitious targets for reductions in waiting times. In 2001, the targets for waiting to be admitted for an elective operation after having been referred by a General Practitioner was two years, by 2008, this was reduced to 18 weeks. The seminar outlines how this was done though the system of ‘star rating’ NHS organisations and discusses reasons why the majority of the public believe that the NHS is worse now than it was 10 years ago.

Voir aussi les mises à jour sur le site de l'Irdes

L'équipe de l'Irdes

Doc news

Le calendrier des colloques

Lu pour vous

Lettre d'information de l'Irdes n° 80

5 février 2008


Tous les premiers mardis du mois, retrouvez toute l'actualité de l'économie de la santé : à l'Irdes (nouvelles publications, interview, chiffre ou graphique du mois, participations aux colloques...) et ailleurs (vu sur d'autres sites, calendrier des colloques, Quoi de neuf, Doc ?).

Consulter l'historique de la lettre

Vient de paraître

 

Les problèmes d’alcool en France : quelles sont les populations à risque ?
Com-Ruelle L., Dourgnon P., Jusot F., Lengagne P.
Questions d’économie de la santé n° 129
En France, le risque d’alcoolisation excessive, ponctuel ou chronique, concerne surtout les hommes : plus de quatre hommes sur dix et plus d’une femme sur dix. Entre 25 et 64 ans, il touche un homme sur deux. Ces comportements sont moins fréquents chez les personnes vivant au sein d’une famille, sauf lorsque l’un des membres présente un usage à risque. Les liens entre le risque d’alcoolisation excessive et les catégories socio-économiques sont contrastés. Chez les femmes, le risque n’est patent que pour les cadres alors que chez les hommes, il touche aussi bien les ouvriers que les cadres, mais moins fréquemment les employés. Le risque chronique prédomine sur le risque ponctuel lorsque les personnes ont connu des épisodes de précarité au cours de leur vie, chez les hommes de profession intermédiaire, artisans, commerçants ou chefs d’entreprise, ou encore aux revenus faibles...
Lire la suite...
Télécharger le communiqué de presse

A paraître

Promoting Social Participation for Healthy Ageing An International Comparison of Europeans Aged Fifty and Over. Debrand T., Sirven N. Document de travail.

Le rapport Santé, soins et protection sociale en 2006.

Publications extérieures des chercheurs de l'Irdes

Attention : ces références concernant des écrits de chercheurs de l'Irdes ne sont pas publiées par l'Irdes et sont à commander auprès des éditeurs

L'état de santé de la population en France - Indicateurs associés à la loi relative à la politique de santé publique - Rapport 2007 - Drees
Caroline Allonier et Laure Com-Ruelle ont participé à la rédaction de ce rapport. Les données de l'enquête ESPS ont permis d'alimenter notamment les chapitres suivants : « Prévalence de l'usage à risque ou nocif de l'alcool », « Prévalence du tabagisme quotidien », « Surpoids et obésité des adultes », « Douleurs chroniques », « Accès aux soins (renoncements pour raisons financières) »...
Synthèse et indicateurs de santé transversaux, en ligne sur le site de la Drees

Patient organizations and public health, Naiditch M., European Journal of Public Health, 2007/12, vol 17, n°6, 543-545

What can we learn from a cross-country comparison of the costs of child delivery? Bellanger M., Or Z., Health Economics, 2008/01-02, vol 17, n° S1, S47-S57.
Article en ligne sur le site Wiley InterScience

3 questions à...

... à Laure Com-Ruelle, directrice de recherche et responsable du projet « Les problèmes d’alcool en France : quels sont les populations à risque ? ».

Qu’en est-il des connaissances en France sur l’importance du risque alcool dans la population ? Quels sont les éléments nouveaux apportés par votre étude ?

La consommation d’alcool en France diminue régulièrement depuis plusieurs décennies. Selon l’Insee , la part des dépenses en boissons alcoolisées dans le budget alimentaire des ménages est passée de 12,4 % en 1960 à 8,9 % en 2002. Si l’on se réfère aux données de vente de boissons alcoolisées, la consommation moyenne d’alcool pur par habitant de 15 ans ou plus est passée de 26 litres en 1961 à 12,9 litres en 2006.

Bien que rassurantes, ces informations ne sont pas suffisamment pertinentes pour juger de l’évolution de la consommation excessive d’alcool, chronique ou ponctuelle et, qui plus est, de leur impact sur le plan médical et social. Il se peut même que la prévalence des comportements à risque soit stagnante voire croissante. Les informations sur cette problématique manquent. Toutefois, on sait qu’aujourd’hui l’alcool a un impact considérable sur la santé publique en France. L’imprégnation éthylique chronique est à l’origine de 14 % des décès masculins (1 homme sur 7) et de 3 % des décès féminins, ce qui en fait la deuxième cause de mortalité évitable . À l’échelle européenne, la France connaît toujours la plus forte surmortalité masculine liée à l’alcool, de 30 % supérieure à la moyenne européenne.

Il s’agit donc, outre de poursuivre la réduction de consommation moyenne annuelle d’alcool par habitant, de réduire la prévalence de l’usage à risque ou nocif de l’alcool et de prévenir la dépendance, ce qui est prévu dans la loi de santé publique du 9 août 2004 .

Ceci nécessite de mieux connaître l’importance de la consommation excessive d’alcool et d’identifier les populations à risque. L’introduction du test Audit-C dans les dernières enquêtes « Santé » en population générale permet de tenir compte à la fois des fréquences de consommation et des volumes afin de distinguer les populations sans risque (consommation nulle ou modérée) des populations à risque (consommation excessive ponctuelle ou chronique). C’est à partir d’une de ces enquêtes, l’Enquête santé et protection sociale (ESPS) menée par l’Irdes en 2002 et 2004, que nous présentons des résultats reposant sur ce test validé et les seuils de consommation à risque préconisés par l’OMS, permettant de mieux cerner les différents modes de consommation d’alcool et les facteurs socio-économiques qui y sont associés.

Votre analyse permet de pointer les populations à risque compte tenu de leur consommation excessive d’alcool. Quelles sont-elles ?

Tout d’abord, commençons par les points positifs : d’après leurs déclarations, près de 6 hommes sur 10 et 9 femmes sur 10 n’ont pas de problèmes avec l’alcool...

Votre étude se base sur des déclarations. N’y a-t-il pas un risque de surestimer ou, inversement, de sous-estimer des problèmes d’alcool pour certaines populations ?

Evidemment, fondés sur des données déclaratives, ces résultats d’enquête sont vraisemblablement sous-estimés...

Intégralité de l'interview...

Vu sur d'autres sites : la sélection du mois

 

Rapport sur la création des Agences régionales de santé (ARS) (Ministère de la Santé, janvier 2008)

La mise en place des ARS, l'an prochain, constituera « une des plus importantes réformes institutionnelles de ces dernières décennies », indique ce rapport présenté à la presse avant sa sortie officielle. Elle devrait en effet permettre d'accentuer la territorialisation des politiques de santé, renforcer leur caractère préventif ou « promouvoir l'efficience hospitalière ». Cinq principes justifient la réforme : accentuer la territorialisation des politiques de santé, renforcer le caractère préventif des politiques de santé (en fonction des besoins locaux), recentrer l'offre de soins vers les soins primaires, faciliter les restructurations et promouvoir l'efficience hospitalière, recomposer l'offre hospitalière au profit du médico-social.

Le rapport en ligne sur le site des Echos

L'état de santé de la population en France - Indicateurs associés à la loi relative à la politique de santé publique - Rapport 2007 (Drees, janvier 2008)

Outre une synthèse donnant une vision d’ensemble de l’état de santé de la population en France et la présentation commentée d’indicateurs de cadrage transversaux, à partir des données disponibles les plus récentes dans les champs couverts, le rapport comprend l’évaluation des indicateurs associés à 64 objectifs spécifiques. Comme en 2006, la synthèse souligne que « l'état de santé des Français apparaît globalement bon, mais la mortalité prématurée, c'est-à-dire survenant avant l'âge de 65 ans, reste, dans notre pays, l'une des plus élevées de l'Union européenne. En outre, des disparités sensibles perdurent tant entre hommes et femmes qu'entre territoires ou entre catégories sociales, et, dans certains groupes de population...

L'état de santé de la population en France, rapport 2007 : synthèse et indicateurs de santé transversaux

L’état de santé de la population en France, données du rapport 2007 de suivi des objectifs de la loi de santé publique, Etudes et résultats n° 623, février 2008

Health Economics, numéro spécial, résultats du projet Health BASKET, Vol. 17 (January/February 2008)

The « health basket project » examines the variability in treatment costs for a number of interventions across 9 European countries (Denmark, England, France, Germany, Hungary, Italy, The Netherlands, Poland, and Spain). The special issue consists of an editorial by Reinhard Busse, Jonas Schreyogg and Peter C Smith and individual chapters on the variation in treatment costs for hip replacement, stroke, acute myocardial infarction, child delivery, appendectomy, cataract removal and dental fillings. The study raises some fascinating questions and such transparency may contribute to « health tourism » across the EU.

Accéder au document sur le site de Wiley InterScience

Accéder à l'intégralité de la rubrique « vu sur d'autres sites » classée par thème :
Rubrique intégrale | Politiques de santé | Assurance maladie | Dépenses de santé| Etat de santé et recours aux soins | Hôpital | Santé et travail | International| Divers

 

 

Prochaine lettre le 4 mars 2008


Lettre réalisée par N. Meunier
avec la collaboration de C. Banchereau
et diffusée par S. Chriqui

Si vous souhaitez nous écrire : lettre.info@irdes.fr


Irdes - 10, rue Vauvenargues - 75018 Paris - France
www.irdes.fr

Adresse des fils RSS de l'Irdes : www.irdes.fr/EspaceAccueil/Rss.html

© 1996-2007 Irdes - Tous droits réservés. Cette lettre ne peut être reproduite sans le consentement écrit et préalable de l'Irdes