COMMUNIQUÉ DE PRESSE


Rapport de l'Irdes n° 568
Juin 2018

 

Conséquences de la survenue du cancer sur les parcours professionnels : une analyse sur données médico-administratives

Thomas Barnay, Bassem Ben Halima, Mohamed Ali Ben Halima, Emmanuel Duguet, Joseph Lanfranchi, Christine Le Clainche, Camille Regaert, Catherine Sermet

 

Ce rapport étudie les effets à court et moyen termes de la survenue d'un cancer sur l'emploi et l'activité. Il utilise la base de données Hygie, produite par l'Irdes à partir des données administratives de la Caisse nationale de l'Assurance maladie et de la Caisse nationale d'assurance vieillesse. Hygie permet de reconstituer la carrière de l'individu ainsi que les événements de santé. Une première partie exploite la dimension rétrospective liée à la carrière et confirme l'effet pénalisant du cancer sur l'activité et l'augmentation des arrêts maladie. Les résultats d'un modèle de double différence avec appariement exact montrent la persistance des effets de la maladie sur l'éloignement du marché du travail, la probabilité d'être employé au moins un trimestre dans l'année diminuant jusqu'à un horizon de cinq ans. Nous mesurons également l'effet des douze cancers les plus prévalents dans la base Hygie et de maladies chroniques ayant un impact potentiel sur le marché du travail. Les effets les plus marqués sont relatifs au cancer du poumon et des bronches, à la schizophrénie et au VIH. Les maladies chroniques autres que le cancer ont des effets nettement plus atténués probablement parce que leurs traitements au long cours améliorent la qualité de vie. Une seconde partie exploite la dimension panel de l'échantillon pour étudier les transitions professionnelles consécutives au diagnostic de cancer. Elle montre que la population touchée rencontre de grandes difficultés pour rester dans l'emploi, ou y retourner. Ces difficultés sont accentuées pour les salariés débutants ou ayant connu une carrière peu stable, ou marquée par des arrêts maladie significatifs. De plus, les séquelles des soins induisent un passage plus fréquent vers le chômage et l'inactivité au détriment de l'emploi. Développer les modes d'accompagnement professionnel pour des personnes dont les carrières ont été plus heurtées, et dont le statut socioprofessionnel est moins protecteur, serait donc une des pistes d'amélioration de leurs conditions de vie.


 
Nous restons à votre disposition pour tout renseignement complémentaire.
Nous suivre :
   rss

Contacts :

25 juin 2018 Anne Evans
evans@irdes.fr
01 53 93 43 02
Suzanne Chriqui
chriqui@irdes.fr
01 53 93 43 06