Si vous n'arrivez pas à visualiser cette lettre : Cliquez ici


Lettre d'information de l'Irdes




Chaque second mardi du mois, retrouvez toute l'actualité de l'économie de la santé à l'Irdes : publications, colloques, interview, données chiffrées et produits documentaires...

Consulter l'historique de la lettre

Nouveau sur le site

Données chiffrées

Le graphique du mois

Types de recours aux soins en ambulatoire et délivrances de médicaments en amont d'une primo-hospitalisation pour dépression

Documentation

Actualités santé et protection sociale

Veille thématique bimensuelle sur l'actualité en santé, réalisée à partir de revues de presse.

 8 septembre 2017
 28 juillet 2017
 14 juillet 2017

Veille scientifique en économie de la santé

Veille thématique mensuelle sur les systèmes et les politiques de santé, ainsi que sur l'économie de la santé, réalisée à partir d'articles, littérature grise, ouvrages...

 Septembre 2017
 Juillet-août 2017

Synthèses bibliographiques

Nouveauté :

Mise à jour :

Colloques et séminaires

Mardis de l'Irdes

  • Mardi 26 septembre 2017, à 11h00
    Goldzahl L. (Université Paris Dauphine)
    L'impact du programme de dépistage organisé du cancer du sein sur le recours à la mammographie en France

 Informations et inscriptions

 

Calendrier des colloques

 Consulter le calendrier des colloques classés par date et par lieu

 

Interventions des chercheurs de l'Irdes

Zoom



Découvrez le nouveau site de l'Irdes !


Bourse Harkness

Le Commonwealth Fund, en collaboration avec l'Irdes, invite chaque année depuis 2015 les chercheurs et acteurs de la santé en France à passer un an aux Etats-Unis afin d'étudier les réformes et innovations du système de santé Outre-Atlantique.

Date limite de réception pour candidater à la bourse Harkness 2018/2019 : 13 novembre 2017.

Présentation de la bourse Harkness le 25 septembre 2017 à l'Irdes par Robin Osborn, vice-présidente du Commonwealth Fund, et Denis Raynaud, directeur de l'Irdes.

Inscriptions avant le 22 septembre 2017

Publications

Editions de l'Irdes

Une hétérogénéité des hospitalisations pour dépression liée aux parcours de soins en amont

Nestrigue C., Coldefy M., Mousquès J. (Irdes). En collaboration avec Daniel F. (Isped, Irdes), Younès N. (Université Versailles Saint-Quentin, Irdes)
Questions d'économie de la santé n° 228. 2017/06

Selon l'Organisation mondiale de la santé (OMS), la dépression est désormais la première cause d'incapacité dans le monde. Malgré l'existence de traitements, une grande partie de la population - y compris dans les pays développés - n'y accède pas. Le médecin généraliste joue un rôle clé dans la prise en charge de ce trouble. Pour autant, en France, le généraliste adresse moins souvent les patients souffrant de dépression vers les autres professionnels de santé.
Selon l'Enquête santé européenne (EHIS-ESPS), la prévalence estimée de la dépression en France est de 7 %, soit près de 4 millions de personnes âgées de 15 ans ou plus. En 2012-2013, 200 000 primo-hospitalisations pour un épisode dépressif ont été recensées dans les établissements de santé (Sniiram apparié aux données hospitalières). Ces épisodes hospitaliers sont décrits à travers une typologie en 9 classes. Celles-ci mettent en évidence l'hétérogénéité des prises en charge, la fréquence des hospitalisations en service de médecine plutôt qu'en psychiatrie et leur caractère souvent « non programmé ». Ainsi, 1 primo-hospitalisé sur 10 n'a pas eu de suivi en ambulatoire avant cet épisode hospitalier, surtout parmi les bénéficiaires de la Couverture maladie universelle complémentaire (CMU-C), les jeunes et les personnes très âgées. Un psychiatre a été consulté par 3 patients hospitalisés sur 10 et plus de la moitié des patients a eu une délivrance d'antidépresseurs en amont de l'hospitalisation.
L'analyse se concentre ensuite sur 5 classes afin d'étudier le parcours de soins des patients à travers les recours en ambulatoire aux médecins généralistes et aux psychiatres le semestre précédant l'hospitalisation.

Analyse des déterminants territoriaux du recours aux urgences non suivi d'une hospitalisation

Or Z., Penneau A. (Irdes)
Document de travail n° 72. 2017/09

Les services d'urgence sont essentiels au système de santé afin de traiter rapidement les situations d'urgences médicales. Ils sont cependant souvent utilisés pour des prises en charge non urgentes pouvant être réalisées dans le secteur ambulatoire. La rapide augmentation du volume de passages aux urgences, particulièrement chez les sujets âgés, est une source de pression pour les hôpitaux et le système de soins. Cette étude a pour objectif d'identifier les déterminants territoriaux du recours aux urgences non suivi d'hospitalisation des personnes âgées de 65 ans et plus. Nous employons des modèles multiniveaux permettant d'analyser simultanément le rôle des facteurs associés à des caractéristiques des populations locales (indicateurs d'état de santé et de statut socio-économique) et à l'organisation des soins aux niveaux communal et départemental.
Le taux de recours aux urgences varie significativement en fonction de la situation socio-économique et de l'état de santé de la population de la commune. En contrôlant le niveau social et l'état de santé de la commune, le taux de recours aux urgences des personnes âgées est significativement plus faible dans les territoires où l'accessibilité aux soins primaires est facilitée par la disponibilité des professionnels de santé, la permanence de soins et le déplacement au domicile des médecins généralistes. La proximité et la capacité d'accueil des services d'urgence constituent également des facteurs majeurs déterminant l'utilisation des urgences. […]

Variations in Surgical Practices in Breast Cancer Treatment in France

Or Z. (IRDES), Mobillion V. (Upec, IRDES), Touré M. (IRDES), Mazouni C. (Gustave Roussy), Bonastre J. (Gustave Roussy, INSERM-CESP)
Issues in Health Economics (Questions d'économie de la santé) n° 226. 2017/03

In 2015, breast cancer was the most common form of cancer suffered by women in France in terms of incidence (54,000 new cases) and mortality (12,000 deaths) [Inca, 2015]. The surgical treatment of breast cancers has improved due to developments in diagnoses and therapies, as well as the reconfiguration of cancer care provision.
Conservative surgery (tumorectomy) became the principal treatment in more than 70% of the cases in the vast majority of hospitals in 2012. Between 2005 and 2012, the sentinel lymph node biopsy technique was offered in most of the healthcare facilities, and the number of patients who underwent this treatment tripled over the period. However, immediate breast reconstruction (IBR) after a total or radical mastectomy was still relatively rare, despite an increase in the number of instances where this technique was used.
The implementation of these practices varied between hospitals and départements. These variations may partly be linked to patients' health status and their preferences. But they also attest to differences in the organisation of services and the availability of technical platforms, as well as differences in medical practices between hospitals. All things being equal, the probability of benefitting from the sentinel lymph node technique or immediate breast reconstruction is greater in the Cancer Centres (Centres de Lutte Contre le Cancer, or CLCC), the Regional Teaching Hospitals (Centres Hospitaliers Régionaux, or CHR), and in hospitals with a high patient volume.

 

Accessing Cancer Care: Developments in Cancer Care from 2005 to 2012

Bonastre J. (INSERM, Institut Gustave Roussy), Mobillion V. (Upec, IRDES), Or Z. (IRDES), Touré M. (IRDES)
Issues in Health Economics (Questions d'économie de la santé) n° 221. 2017/01

With about 355,000 new cases per year, cancer care is a challenge both in medical and economic terms. Over the last ten years, cancer care went through extensive restructuring, on the one hand under the influence of activity-based funding (Tarification à l'Activité, T2A) as a mode of financing hospitals and, on the other hand, following the implementation of minimal activity thresholds, although it is not yet known what the impacts are in terms of cancer care redistribution, geographical access, and quality of care across the French territory.
The developments in hospital cancer care between 2005 and 2012 are described here, focusing on surgical and chemotherapy facilities. The effects of the reconfiguration of cancer care are examined from the perspective of the evolution of distances of access and admission rates at the département level.
Over the studied period, some one hundred facilities that used to perform cancer surgery but with a low level of activity volume have been closed down, while the number of cases per facility increased, notably in the state-owned sector. Despite this, the average distance travelled by patients receiving cancer surgery or chemotherapy did not change much, but variations in admission rates for both of these treatments persist across departments.
One of the next Issues in Health Economics, devoted to breast cancer surgery, will provide an analysis of the territorial differences in medical practices, which question equality of access and care quality across départements.

Autres éditeurs


Fragilité et consommation de médicaments en population âgée

Herr M., Sirven N., Ankri J., Pichetti S., Sermet C., Bulletin Epidémiologique Hebdomadaire (BEH), n° 16-17, 2017/07/11, 311-316.


Inciter les entreprises à améliorer la santé au travail

Lengagne P., Regards (EN3S), n° 51, 2017/06, 51-61.


Strategies and Governance to Reduce Health Inequalities : Evidences from a Cross-European Survey

Barsanti S., Salmi L.-R., Bourgueil Y., Daponte A., Pinzal E., Ménival S., Global Health Research and Policy, 2 (18), 2017: 3-11.

3 questions à...

... Clément Nestrigue, Magali Coldefy et Julien Mousquès à l'occasion de la parution du Questions d'économie de la santé n° 228 intitulé : « Une hétérogénéité des hospitalisations pour dépression liée aux parcours de soins en amont », réalisé en collaboration avec Fabien Daniel et Nadia Younès

  • Quelles sont les principales caractéristiques de la prise en charge des personnes souffrant de dépression en France ?
  • Comment votre étude complète-t-elle les connaissances sur cette prise en charge ?
  • Quels en sont les principaux résultats ?

 Lire l'interview

Vu sur d'autres sites

 Accéder à l'intégralité de la rubrique « Vu sur d'autres sites » du mois de septembre 2017

  • Assurance maladie - Sécurité sociale
  • Dépenses de santé
  • Etat de santé et recours aux soins
  • Géographie de la santé
  • Handicap
  • Hôpital - Établissements de santé
  • Inégalités sociales de santé - Accès aux soins - Renoncement aux soins
  • International
  • Politique de sante - Politique sociale - Politique publique
  • Prévention santé
  • Professions de santé
  • Protection sociale
  • Recherche
  • Santé et travail
  • Soins primaires
  • Système de santé
  • Vieillissement - Fragilité - Personnes âgées

 Accéder à l'intégralité des sélections 2007-2017 de la rubrique « Vu sur d'autres sites ».

Prochaine lettre le 17 octobre 2017


Rédaction : A. Evans et S. Chriqui, relecture : A. Marek, diffusion : S. Bequignon, conception graphique et mise en page : A. Sirvain, développement : J. Harrouin

© 1996-2017 Irdes - Tous droits réservés. Cette lettre ne peut être reproduite sans le consentement écrit et préalable de l'Irdes