Qui sommes-nous ?

Nous contacter

 

Sommaire :

Vient de paraître à l'Irdes
Publications extérieures des chercheurs
A paraître à l'Irdes
Nouveau sur le site
Le chiffre du mois
3 questions à... Catherine Sermet
Prochaines participations des chercheurs de l'Irdes à des colloques
Vu sur d'autres sites

Le chiffre du mois

5 % des Français ne souhaitent pas adhérer au dispositif du médecin traitant.

Chiffre issu du bulletin Questions d'économie de la santé n° 124.

Voir aussi le graphique du mois

3 questions à...

... Catherine Sermet, directrice de recherche et co-auteur d’un article intitulé « Evaluation du coût associé à l’obésité en France » paru dans la revue « La presse médicale », 2007/06, tome 36, n° 6, cahier 1, pp. 832-840 :

En France, comme dans la plupart des pays développés, les conséquences médicales et économiques de l’obésité sont préoccupantes. Vous proposez une évaluation du coût de l’obésité pour 2002, quels résultats retenir ?

La consommation moyenne de soins et de bien médicaux d’un individu obèse s’élève d’après nos estimations à environ 2 500 € pour l’année 2002, soit deux fois plus que celle d’un individu de poids normal (1 263 €). En considérant différents facteurs tels que le sexe, l’âge et le niveau d’études, le surcoût attribuable à l’obésité, en comparaison à un individu de poids normal est estimé à 506 € pour un individu obèse dont l’Indice de Masse Corporelle (IMC) est supérieur ou égal à 30 et à 648 € pour un individu dont l’IMC est supérieur ou égal à 27 et qui présente de surcroît des facteurs de risque cardiovasculaire tels qu’une hypertension, un diabète ou une hyperlipidémie. D’un point de vue de l’Assurance maladie, c’est-à-dire en tenant compte des montants remboursés, le surcoût d’un individu obèse, par rapport à un individu de poids normal, toutes choses égales par ailleurs, est estimé à 407 € en moyenne. En considérant en plus le montant des indemnités journalières, ce surcoût atteint 631 € en moyenne. Sur la base de ces résultats, nous avons effectué une extrapolation nationale du coût de l’obésité : nous estimons ainsi que les dépenses de santé liées à l’obésité atteignent 2,6 milliards d’euros et que du point de vue de l’Assurance maladie, les montants remboursés liés à l’obésité sont de 2,1 milliards d’euros et atteignent 3,3 milliards d’€ en 2002, si l’on intègre les indemnités journalières dans ces calculs.

Ces résultats sont-ils alarmants ? Les dernières évaluations du coût de l’obésité en France dataient de 1992. Quelle évolution constate-t-on ?

Les études médico-économiques de ce type sont assez rares en France. Pourquoi ?

Lire la suite...

A paraître à l'Irdes :

Questions d'économie de la santé :

Pourquoi les changements de complémentaires maladie sont-ils aussi fréquents au moment du passage à la retraite ? (en ligne le 12 juillet)

Etat de santé et risques de perte d’emploi (à paraître en septembre).

Prochaines participations des chercheurs de l'Irdes à des colloques :

L'Irdes sera représenté au 6ème congrès de l'IHEA à Copenhague, 8-11 juillet 2007 par :

Zeynep Or : Impact of health-care systems on inequalities in health care use in Europe.

Georges Menahem : Coping with some adverse events during childhood protects health.

Florence Jusot : Psychosocial resources and health inequalities in France.

Marc Perronnin : The effect of retirement on the probability to switch of private health Insurance company.

Thierry Debrand : Health status in french urban underprivileged areas.

Le site du colloque

Magali Coldefy et Véronique Lucas-Gabrielli présenteront une communication au XIIème International Symposium in Medical Geography , à Bonn, 9-13 juillet : A new territorial division of health care in France

Le site du colloque

Marion Devaux et Sandy Tubeuf présenteront une communication à la conférence de Royal Statistical Society à York, 16-20 juillet 2007 : Inequalities of Opportunities in Health: the impact of social background and parent's health on health status in Adulthood .

Le site du colloque

Zeynep Or participera en tant que discutant au 6th Annual Symposium International Network Health Policy & Reform, à Berlin, 4-7 juillet 2007 : Health Care Reform Evaluation - Methodological Considerations.

Voir aussi les mises à jour sur le site de l'Irdes

L'équipe de l'Irdes

Doc news

Le calendrier des colloques

Lettre d'information de l'Irdes n° 74

3 juillet 2007


Tous les premiers mardis du mois, retrouvez toute l'actualité de l'économie de la santé : à l'Irdes (nouvelles publications, nouveaux projets, interview, chiffre ou graphique du mois, participations aux colloques...) et ailleurs (vu sur d'autres sites, calendrier des colloques, Quoi de neuf, Doc ?).

Consulter l'historique de la lettre


(DR)
Prochaine lettre le 11 septembre

Vient de paraître

Les assurés et le médecin traitant : premier bilan après la réforme

Paul Dourgnon, Stéphanie Guillaume, Michel Naïditch, Catherine Ordonneau

Questions d'économie de la santé n° 124

La réforme de l’Assurance maladie entrée en vigueur en 2006 encourage le « parcours de soins coordonnés » au sein duquel le « médecin traitant » occupe un rôle pivot. Choisi par le patient, le médecin traitant réalise les soins primaires et oriente si besoin le patient vers les soins de spécialité.

Selon les chiffres de l’Assurance maladie, à la mi-2006, huit Français sur dix ont déclaré un médecin traitant à la Sécurité sociale. L’enquête Santé et Protection Sociale 2006 montre que les personnes réfractaires au dispositif ne représentent qu’environ 5 % des assurés, le reste n’ayant pas encore eu, au moment de l’enquête, l’occasion de consulter. Le nouveau dispositif est considéré comme obligatoire par beaucoup et le médecin traitant se substitue très souvent au schéma informel du médecin de famille. Le nouveau système apparaît neutre en termes de satisfaction des patients sur leur prise en charge médicale. En ce qui concerne l’accès aux spécialistes, moins de 4 % déclarent avoir renoncé à des soins de spécialistes pour des motifs directement liés à la réforme : soins devenus trop chers ou démarche perçue trop compliquée. L’enquête ne permet toutefois pas de juger si ce renoncement touche les soins non justifiés qui étaient visés par la réforme.

Lire la suite

Télécharger le communiqué de presse

Publications extérieures des chercheurs de l'Irdes

Attention : ces références concernant des écrits de chercheurs de l'Irdes ne sont pas publiées par l'Irdes et sont à commander auprès des éditeurs

Carnet d'adresses des éditeurs d'ouvrages
Carnet d'adresses des éditeurs de revues

Evaluation du coût associé à l’obésité en France, Emery C., Dinet J., Lafuma A., Sermet C., Khoshnood B., Fagnani F., La Presse Médicale, 2007/06, tome 36, n° 6, cahier 1, pp. 832-840.

Télécharger le communiqué de presse

Psychosocial resources and social health inequalities in France : Exploratory findings from a general population survey. Jusot F., Grignon M., Dourgnon P., Sedap Research Paper n° 189, Hamilton, ON: McMaster University, Program for Research on Social and Economic Dimensions of an Aging Population (SEDAP), 2007/05, 36 p.

En ligne sur le site de l'Université McMaster

Nouveau sur le site

Nouveau sur le site d'Eco-Santé

Une mise à jour des données vient d'être effectuée sur les sites Eco-Santé France et Eco-Santé Régions & Départements avec notamment l'introduction d'une année supplémentaire et la révision des années précédentes dans divers chapitres d'Eco-Santé France (Formation des professions de santé, Références économiques, CMU...) et dans le chapitre "Hôpital" sur les deux sites.

Liste des nouveautés d'Eco-Santé France
Liste des nouveautés d'Eco-Santé Régions & Départements

Eco-Santé OCDE 2007

Eco-Santé OCDE 2007 sortira le mercredi 18 juillet, en ligne et sur CD-ROM.

Informations sur Eco-Santé OCDE 2007

Nouvelles données : démographie des médecins

A voir dans la rubrique Données de cadrage

Vu sur d'autres sites

Politiques de santé | Assurance maladie | Dépenses de santé | Etat de santé et consommation de soins | Professions de santé | Médicament | Hôpital | International | Divers

Politiques de santé

Fonds d'aide à la qualité des soins de ville (FAQSV) : rapport d'activité 2006 (Cnamts, juin 2006)

Les faits marquants en 2006 :

  • Un cadre budgétaire modifié en cours d’exercice : une conséquence des retards du projet Dossier Médical Partagé (DMP)
  • Des orientations qui confirment la priorité donnée au soutien des dispositifs de permanence des soins.
  • Des thématiques émergentes sur le champ de l’amélioration des pratiques et de l’évolution des modes d’exercice.
  • Une exécution budgétaire très hétérogène selon les enveloppes et selon les régions.
  • Une année 2006 marquée par le renforcement des audits et des contrôles comptables à l’initiative de la Cnamts et des Urcam.

Télécharger le rapport

Optimiser l'action de la France pour l'amélioration de la santé mondiale. Kourilsky Philippe (Documentation française, juin 2007)

Le présent rapport répond à une demande des trois ministres des Affaires étrangères, de la Santé et des Solidarités et de l'Enseignement supérieur et de la Recherche formulée dans une lettre de mission datée du 3 novembre 2005. Cette lettre jugeait nécessaire de renforcer l'organisation de la santé publique dans le monde, notamment dans le champ des maladies infectieuses. En ce sens, le rapport tente d'apporter des éléments de réponse aux questions qui suivent : les actions menées en matière d'alerte, de surveillance des maladies infectieuses sont-elles suffisantes ? Dans le périmètre ainsi défini, la France a-t-elle élaboré une stratégie de recherche adéquate ? Quelles sont les missions et les réalisations respectives des acteurs français de recherche ? Sont-elles bien coordonnées ? Comment la France se positionne-t-elle aux échelles européenne et mondiale pour faire face aux enjeux et défis des menaces sanitaires mondiales des années à venir ?

Télécharger le rapport

Assurance maladie

La complémentaire santé : une généralisation qui n'efface pas les inégalités (Insee, juin 2007)

D’après l’enquête décennale Santé de l’Insee, en 2003 neuf personnes sur dix disposent d’une couverture maladie complémentaire, soit trois fois plus qu’en 1981. Les plus pauvres et les étrangers restent moins couverts. Les ménages sans enfant ont une probabilité plus élevée que les autres de ne pas être couverts par une complémentaire. Les chômeurs aussi. Le statut professionnel joue également un rôle important : pour près d’un assuré sur quatre ayant une complémentaire, cette adhésion est rendue obligatoire par son entreprise. Ces différences ne sont pas sans lien avec le recours aux soins : les individus non couverts sont deux fois plus nombreux à ne pas avoir consulté de médecin au cours des douze derniers mois.

Insee Première n° 1142, juin 2007

Comité d'alerte sur l’évolution des dépenses d’assurance maladie (Portail de la Sécurité sociale, 29 juin 2007)

Le comité d'alerte sur l'évolution des dépenses d'assurance maladie a émis le 29 juin des réserves sur les trois plans de redressement de l'Assurance maladie (général, agricole et indépendants) proposés au gouvernement qui permettraient d'économiser entre 1,6 et 2,4 milliards d'euros en année pleine. Selon l'avis du comité d'alerte, les économies réelles seraient de seulement entre 430 et 800 M d'euros en 2007. En attendant les décisions que devrait annoncer le gouvernement le 4 juillet, le comité d'alerte considère que les mesures proposées ne sont pas de nature à assurer le respect de l'ONDAM 2007.

Avis n° 5 du Comité d'alerte du 29 juin 2007 et annexe

Voir aussi sur le site de la Mutualité française les principales mesures de redressement de l’Assurance maladie proposées par le régime général de Sécurité sociale

Certification des comptes du régime général de la sécurité sociale - Exercice 2006 (Cour des Comptes, juin 2007)

La Cour certifie, avec des réserves significatives, que les comptes combinés des branches maladie, accidents du travail- maladies professionnelles et retraite, ainsi que de l’activité de recouvrement, sont réguliers, sincères et présentent une image fidèle. Il en va de même pour les comptes de la Cnamts et de la CNAVTS. Elle certifie avec une réserve simple les comptes de l’ACOSS.

Le rapport sur le site de la Documentation française

Dépenses de santé

Les dépenses de soins de ville en 2006 : l’évolution la plus basse depuis dix ans (Cnamts, 7 juin 2007)

En 2006, les dépenses d’Assurance maladie progressent de + 3,1 %, soit une évolution inférieure de 1 point à la croissance du PIB. Cette faible croissance est principalement liée à l’évolution maîtrisée des dépenses de soins de ville.

Le communiqué de presse de la Cnamts

Médicaments remboursés : analyse des principales évolutions de l’année 2006 (Point d’information mensuel de la Cnamts, 7 juin 2007)

La Cnamts se félicite du ralentissement de la croissance des dépenses de médicaments en 2006 (20,3 milliards d’Euros) et de la diminution des volumes (- 6,7 % par rapport à 2005.) qui témoignent de l’impact du programme médicament mis en oeuvre (médicaments génériques, baisses de prix importantes, actions de maîtrise médicalisée sur certaines classes et déremboursements). L’édition MEDIC’AM 2006 (environ 13,8 milliards d’euros remboursés en 2006) montre des résultats encourageants parmi lesquels la baisse notoire des statines (-3,2 % par rapport à 2005) et la confirmation du recul des psycholeptiques (109 millions de boîtes en 2006 au lieu de 122 millions en 2005). Des facteurs de croissance importants nécessitent toutefois de redoubler d’efforts : le coût élevé des nouveaux médicaments mis sur le marché, la part de plus en plus importante des traitements pris en charge à 100 %, la présence croissante des médicaments traitants des pathologies lourdes et graves en pharmacie de ville.

Cnamts, Point d’information mensuel du 7 juin 2007

Mise en place d'un observatoire des dépenses dentaires (Cnamts, 28 juin 2007)

L'UNCAM, les deux syndicats dentaires signataires de la convention nationale et l'UNOCAM ont mis en place l'observatoire des dépenses dentaires le 28 juin 2007. Cette instance est chargée d'analyser l'évolution de la dépense dentaire en s'attachant particulièrement à suivre l'évolution des honoraires de prothèses dentaires.

Communiqué de presse, 28 juin 2007

Etat de santé et prévention

Classification des dépressifs selon leur type de recours aux soins (Drees, juin 2007)

Selon l’enquête Santé mentale en population générale réalisée entre 1999 et 2003, 7,6 % de la population souffrent d’un épisode dépressif gênant dans la vie de tous les jours. Les comportements de recours aux soins des personnes dépressives sont contrastés (...) et dessinent huit groupes de malades. Un premier groupe rassemble les dépressifs ne se soignant pas (28 %). Les groupes 2 et 3 (35 %) se caractérisent par la consultation d’un professionnel de la santé (principalement le médecin généraliste) et la consommation de médicaments. Les groupes 4 et 5 (18 %) recourent aux médecines douces. Le groupe 6 (5 %) recourt à des traitements « traditionnels » : guérisseur, marabout ou autres. Enfin, les deux derniers groupes (15 %) ont séjourné dans un hôpital psychiatrique, une clinique ou un hôpital général.

Drees, Etudes et résultats n° 577

Diabète traité : Evolutions entre 2000 et 2005 (Point d’information mensuel de la Cnamts, 7 juin 2007)

En France, le nombre de diabétiques (pris en charge à 100 % au titre d’une affection de longue durée) a doublé en dix ans, aujourd’hui 8 diabétiques sur 10 sont pris en charge à 100 %. Le diabète est la deuxième affection de longue durée en terme de prévalence, il représente un enjeu de Santé publique considérable. L’étude de la Cnamts, publiée dans la revue « Pratiques et Organisation des Soins », porte sur la consommation de soins des patients diabétiques traités de l’échantillon permanent des assurés sociaux (Epas) sur la période 2000-2005 et met en lumière les éléments suivants :

  • La prévalence du diabète a fortement augmenté entre 2000 et 2005, avec un taux de croissance annuel moyen de 5,7 %. Les classes d’âge élevées et les hommes sont plus particulièrement concernés par cette hausse.
  • La prise en charge médicamenteuse des facteurs de risque cardiovasculaire a progressé tandis que les traitements médicamenteux du diabète apparaissent plus agressifs.
  • L’augmentation du nombre de patients combinée à ces évolutions thérapeutiques ont multiplié par deux le coût de la prise en charge des traitements en 5 ans.

Communiqué de presse

Revue « Pratiques et Organisation des Soins », 2007 n° 1

Professions de santé

L’épuisement professionnel des médecins libéraux : témoignages, analyses et perspectives (URML Ile-de-France, dossier de presse, 27 juin 2007)

Premiers résultats d'une enquête effectuée par la Commission Prévention et Santé Publique de l’URML-IDF sur le burn out des médecins en Ile-de-France. 53 % des médecins témoignent se sentir en danger et particulièrement les médecins de secteur 1 et les médecins généralistes. Les principales causes évoquées sont l’excès de paperasserie (63 %) et l’augmentation des contraintes collectives (45,6 %) et les conséquences : le mal-être (90,1 %), la dégradation de la relation médecin/patient (85 %) et l’altération de la qualité des soins (84,8 %). Au premier rang des attentes des médecins, l’amélioration de la protection sociale est plébiscitée à 97 % et une meilleure définition de la nature et des limites de la responsabilité médicale, à 95,2 %.

Télécharger le dossier de presse, 27 juin 2007

Comparaison des revenus des médecins libéraux à ceux des autres professions libérales et des cadres (Drees, juin 2007)

40 % des médecins libéraux perçoivent des salaires en plus des revenus de leur activité libérale. Entre 35 et 64 ans, les revenus et le niveau de vie des médecins libéraux sont proches de ceux des autres professions libérales et s’ils gagnent en moyenne près de deux fois plus que les cadres, ils en sont relativement proches en termes de niveau de vie. Au sein des professions de santé, les médecins libéraux ont en moyenne des revenus légèrement inférieurs à ceux des pharmaciens et dentistes libéraux (-10 %) mais supérieurs à ceux des professionnels de santé salariés. Ils gagnent ainsi 26 % de plus que les médecins hospitaliers. Toutefois, en termes de niveau de vie, médecins libéraux et hospitaliers sont à parité. Les revenus d’activité des médecins libéraux hommes représentent environ 1,7 fois ceux des femmes, tandis que leurs niveaux de vie sont du même ordre. Enfin, les médecins libéraux ont des revenus et des niveaux de vie d’autant plus élevés qu’ils sont âgés.

Drees, Etudes et résultats n° 578

Démographie médicale: le CNOM présente les résultats de son enquête annuelle pour sept spécialités « significatives »

L'édition 2007 du rapport annuel du Conseil national de l’Ordre des médecins sur la démographie médicale confirme que « la France ne souffre pas d'un manque de médecins, mais de leur mauvaise répartition sur le territoire national ». Avec 315,5 praticiens pour 100 000 habitants, la France compte plus de médecins que la moyenne des pays d'Europe. L'âge moyen des praticiens est de 49 ans. Les inégalités géographiques ont tendance à s'aggraver, affectant un « couloir » qui, du Nord et de la Picardie, atteint la Basse-Normandie, le centre de la France et le Limousin et l'Auvergne et les déséquilibres géographiques sont accentués selon les spécialités.

Consulter quelques éléments du rapport sur le site du Figaro

Une nouvelle convention pour les infirmières (Cnamts, 23 juin 2007)

Les quatre syndicats d’infirmiers libéraux (FNI, Convergence Infirmière, ONSIL, SNIII) ont signé vendredi 22 juin 2007, une nouvelle convention avec l'UNCAM pour 5 ans. L'accord prévoit que dans les bassins de vie où la densité d'infirmière est forte, seuls les départs ouvriront l'accès à de nouveaux conventionnements. Parallèlement, dans les bassins de vie où la densité est inférieure aux besoins de soins de la population, l'Assurance maladie accompagnera l'installation et l'exercice des infirmières par des mesures d'incitation. La nouvelle convention confirme par ailleurs les nouvelles compétences confiées aux infirmières par la LFSS 2007 qui leur donne le droit de prescrire certains dispositifs médicaux. Les honoraires des infirmières seront revalorisés pour un montant de 150 millions d'euros dès la parution de la convention au Journal officiel conformément au protocole d'accord du 19 avril 2007.

Le communiqué de la Cnamts du 22 juin 2007

Consulter sur le site Infirmiers.com le texte de la convention

Médicament

Impact économique de la modification des conditions de remboursement des médicaments à Service Médical Rendu insuffisant (SMRi) en 2006 (Mutualité française, juin 2007)

La Mutualité française publie les résultats d’une étude inédite qui analyse l'évolution du marché des veinotoniques dont le taux de remboursement est passé à 15 % au 1er février 2006 et des médicaments à service médical rendu* (SMR) insuffisant qui ont été déremboursés à compter du 1er mars 2006. L’étude montre que les médecins ont modifié leurs habitudes de prescription et que les patients ne se sont que faiblement tournés vers l’automédication. Quant aux prix des médicaments déremboursés, devenus libres, ils ont augmenté de 36 % en moyenne entre février et décembre 2006, dans d'inégales proportions selon les classes thérapeutiques.

Le communiqué de presse

L ’étude complète

Le médicament - Memento 2007 (Mutualité française, Juin 2007)

La Mutualité française vient de publier l’édition 2007 de son « Mémento Médicament », un dépliant qui sous forme de tableaux et de graphiques donne les chiffres clés du médicament en France pour l’année 2006 et le détail de son financement par les mutuelles. Cette 7ème édition fait un focus sur la réduction des dépenses de santé générée par l’utilisation des médicaments génériques, sur la prescription des médicaments en dénomination commune internationale (DCI)* en Europe et sur l’impact économique pour les complémentaires santé des mesures administratives et de la maîtrise médicalisée en 2006 sur le médicament.

Le communiqué de presse

Le médicament - Mémento 2007

La consommation médicamenteuse dans cinq pays européens : une réévaluation (Etude pour le LEEM, avril 2007)

Cette étude a été réalisée par trois économistes, Pr Claude Le Pen, Mr Hervé Lemasson et le Dr Christine Roullière-Lelidec. Les structures et les niveaux de consommation de médicaments de la France, de l’Allemagne, de l’Italie, de l’Espagne et du Royaume-Uni se rapprochent progressivement. La réalité de la consommation française vient nuancer les idées reçues en la matière : elle n’est pas la plus forte dans toutes les classes de médicaments ; elle croît moins vite que dans les autres pays européens.

Télécharger l’étude

Hôpital

Indicateurs de suivi économique et financier des établissements de santé de 2002 à 2005 (Drees, juin 2007)

En 2005, plus d'un hôpital public sur trois était déficitaire, contre un sur quatre en 2002. Les établissements publics, hormis les grands centres hospitaliers, affichent en 2005 leur niveau de rentabilité économique le plus faible. La Drees estime que « ces déséquilibres peuvent provenir soit d'une mauvaise allocation de la dotation globale par rapport à l'activité réalisée, soit de charges excessives des établissements ». Parallèlement, le chiffre d'affaires des cliniques MCO (médecine, chirurgie, obstétrique) a augmenté de 27 %, leur rentabilité s'est nettement améliorée et leur investissement progresse. Des évolutions s'inscrivant, selon la Drees, dans la logique du plan Hôpital 2007.

Drees - Etudes et résultats n° 576

Budgets hospitaliers : les hôpitaux en déficit en 2006 (FHF, 22 juin 2007)

La Fédération hospitalière de France, la Conférence des directeurs généraux de CHU et la Conférence des directeurs de centres hospitaliers ont renouvelé l'étude des déficits des établissements de santé publics pour l'année 2006. Cette étude montre clairement l'ampleur du problème posé par le sous-financement des établissements de santé publics et confirme un volume de déficits conforme aux estimations initiales de la FHF.

Le communiqué de la Fédération hospitalière de France et l'enquête

International

Statistiques Sanitaires Mondiales 2006 (OMS, juin 2006)

Les Statistiques sanitaires mondiales 2006 présentent les estimations les plus récentes depuis 1997, sur une cinquantaine d’indicateurs sanitaires pour les 192 Etats Membres de l’OMS. Cette deuxième édition des Statistiques sanitaires mondiales contient une série plus étendue de statistiques axée en particulier sur l’équité dans la santé et l’accès aux services au sein des différents pays et entre eux.

Télécharger le rapport et accéder à la base de données

Elisad Gateway, un portail européen sur les addictions

Ce portail Internet sur les addictions, développé avec le soutien de la Commission Européenne, offre un accès aux meilleures ressources du web en Europe sur les drogues, l'alcool, le tabagisme, le jeu et les thèmes associés. Toutes les ressources ont été évaluées. Une description de chaque site est donnée. 1 160 sites de qualité sont référencés dans 35 pays d'Europe et dans 17 langues européennes. La recherche peut se faire en texte libre ou en navigant dans les catégories thématiques.

Accéder au portail Elisad Gateway

Améliorer l’efficacité des dépenses de santé : indicateurs sélectifs de la performance des hôpitaux (OCDE, juin 2007)

Ce document s’appuie sur des indicateurs sélectifs pour comparer l’efficacité des hôpitaux dans un échantillon de pays de l’OCDE, sur la base de trois approches différentes, à savoir : i) les coûts unitaires pour des interventions hospitalières types ; ii) les niveaux d’efficacité globale entre pays pris deux à deux ; iii) la variabilité de l’efficacité entre hôpitaux d’un même pays. L’analyse montre des différences substantielles de performance entre pays.

OCDE, Economics Department Working paper n° 555 (document en anglais)

Comparer l’efficacité du secteur de la santé entre pays de l’OCDE : options pour des travaux d’analyse (OCDE, juin 2007)

Améliorer les résultats du système de santé tout en contenant ses coûts constitue un défi majeur de la politique économique dans la plupart des pays de l’OCDE. A cet égard, il serait particulièrement utile de pouvoir établir des comparaisons internationales et d’identifier les bonnes pratiques permettant d’améliorer le rapport résultats-coûts des dépenses publiques dans le secteur de la santé. Cet article présente trois grandes options pour mesurer l’efficacité dans le domaine de la santé, discute leurs avantages et inconvénients, notamment l’existence de données et la possibilité d’analyser à terme comment l’organisation institutionnelle affecte l’efficacité des dépenses.

OCDE, Document de travail du Département des affaires économiques n° 554

Édition 2007 du Panorama des régions de l’OCDE : coup de projecteur sur les services de santé (OCDE, juin 2007)

L’édition biennale du Panorama des régions de l’OCDE présente des statistiques comparatives sur les pays de l’OCDE et sur des régions au sein de chaque pays avec, entre autres, des données de démographie médicale et sur l’accès aux soins.

Communiqué de presse du 30 mai 2007

Edition 2007 du Panorama des régions de l’OCDE (en anglais)

Health insurance status and physician-induced demand for medical services in Germany: new evidence from combined district and individual level data (Université de Mannheim, Allemagne, mars 2007)

Document de travail sur la demande induite en Allemagne selon le "statut" assurantiel (en anglais)

A working paper by Hendrik Jurges

Divers

Le nouveau site officiel du Dossier Médical Personnel

Le Groupement d’Intérêt Public chargé de la mise en oeuvre du Dossier Médical Personnel (GIP-DMP) vient de mettre en ligne son nouveau site Internet.

Le communiqué de presse du 27 juin 2007

Economie de la santé et vieillissement (CES, juin 2007)

Mise en ligne sur le site du Collège des économistes de la santé des présentations de la première conférence « Economie de la santé et vieillissement » qui a eu lieu le 25 avril 2007 à l’Université Paris Dauphine.

Accéder aux présentations de la conférence « Economie de la santé et vieillissement »

L’exemple inattendu des "Vets" - Comment ressusciter un système public de santé ? (Institut Montaigne, juillet 2007)

Dans cette Note de l’Institut Montaigne, Denise Silber analyse les ressorts du succès du système de santé des anciens combattants américains : la Veteran Health Administration (VHA), donnée pour morte il y a quinze ans et qui s’est spectaculairement réformée, passant désormais dans le monde entier pour un modèle d’innovation et d’efficacité. L'auteur en tire des enseignements utiles pour moderniser, tant sur le plan de la qualité des soins qu’en termes de gestion, un système de santé français qui souffre aujourd’hui, à bien des égards, des mêmes maux.

Télécharger la note


Lettre réalisée par
C. Banchereau et N. Meunier

Si vous souhaitez nous écrire : lettre.info@irdes.fr


Irdes - 10, rue Vauvenargues - 75018 Paris - France
http://www.irdes.fr

Adresse du fil RSS de l'Irdes : ../rss.xm

© 1996-2007 Irdes - Tous droits réservés. Cette lettre ne peut être reproduite sans le consentement écrit et préalable de l'Irdes