QUI SOMMES-NOUS ?

PUBLICATIONS

ENQUÊTES

SÉMINAIRES ET COLLOQUES

PARTENARIATS / PROJETS

SERVICES

LU POUR VOUS DE MARS 2013 :
livres du mois
sites du mois
working papers

Tous les lu pour vous


LES LIVRES DU MOIS

La protection sociale : un investissement pour notre avenir.

Villemeur A.
Paris : Seuil : 2013 : 165 p.


Notre protection sociale est menacée par deux déficits. Celui, bien connu, de ses finances, qui nourrit l’inquiétude des Français sur l’avenir des retraites ou de l’assurance-maladie. Celui, trop négligé, de sa légitimité auprès des jeunes générations. Les jeunes sont en effet les « oubliés » de la protection sociale et perdent confiance dans son avenir. Sans ressources et sans légitimité auprès des jeunes actifs, notre « Sécu » risque fort d’être démantelée au profit des assurances privées et des fonds de pension. Ce livre rompt avec l’alternative simpliste : préservation de l’existant ou sécurité sociale minimale. En se fondant sur les derniers travaux des sociologues et des économistes, l’auteur montre qu’une nouvelle voie est possible, celle de l’État social investisseur, en lieu et place de l’État-providence. Il décrit les dix orientations clés de cette refondation et explicite les nouveaux moyens de financement disponibles pour l’entreprendre. Mieux accueillir et éduquer les jeunes enfants, investir dans la santé, notamment des plus jeunes, sécuriser les parcours professionnels, être actif plus longtemps et en même temps favoriser l’emploi des jeunes, prendre soin des aînés, tout cela dessine un futur aux retombées économiques, financières et sociales des plus prometteuses. La protection sociale y puisera une nouvelle légitimité économique mais aussi sociale, car les jeunes générations en bénéficieront davantage. La « Sécu » ne sera plus une « charge » sociale, mais l’investissement le plus rentable pour notre avenir (4e de couverture.).


La fabrique de malades. Ces maladies qu'on nous invente.

Boukris S.
Paris : Le Cherche Midi : 2013 : 236 p.


Cet ouvrage évoque la 'médecine marketing' et montre comment on manipule médecins et malades en jouant sur les peurs, comment on médicalise nos vies pour pratiquer davantage d'examens biologiques, de radiographies et faire consommer toujours plus de médicaments. Transformer des sujets bien portants en malades potentiels, tel est l'objectf de certains secteurs médicaux, privés ou publics, qui transmettent un message trompeur, lequel engendre de l'anxiété et génère un gâchis financier (d'après 4e de couverture.)





Le rapport public annuel 2013 de la Cour des Comptes. 3 tomes.

Cour des Comptes. Paris. FRA

Paris : Cour des comptes : 2013/02 : 657 p. + 547 p. + 605 p. + 68 p.


La Cour des comptes a rendu, le 12 février 2013, son rapport public annuel (RPA). Le premier tome comporte les observations et recommandations de la Cour et des chambres régionales et territoriales des comptes (CRTC) sur des sujets traités en 2012. Dans le domaine de la santé, on retiendra la réforme qualifiée d'inaboutie du médecin traitant et du parcours de soins coordonnés, les restructurations hospitalières, avec trois illustrations des difficultés rencontrées, la lutte contre la maladie d'Alzheimer, une politique de santé publique à consolider, et enfin le RSA « activité », une prestation peu sollicitée à l'impact restreint, et dont les lacunes sont déjà bien identifiées. Le deuxième tome est consacré aux suites données par les institutions et organismes contrôlés aux observations et recommandations formulées les années précédentes. Dix ans après un précédent rapport portant sur la gestion du risque AT-MP, la Haute juridiction financière est revenue sur ce thème, analysant le rôle spécifique de la branche dans la prévention des risques professionnels. Autre sujet, les téléservices publics de santé. La Cour déplore une nouvelle fois des problèmes de gouvernance, l'absence particulièrement anormale de stratégie dans le déploiement du dossier médical personnel (DMP) et souligne qu'il est à ce stade impossible d'évaluer l'efficience du DMP, faute d'un volume suffisant de documents saisis dans les dossiers. Alors qu'elle constate "une forte dynamique" des téléservices, la Cour critique la complexité du pilotage assuré par l'Etat (pas moins de trois maîtrises d'ouvrage stratégiques), et un manque de concertation de la CNAMTS avec les autres régimes dans la mise en oeuvre d'une plateforme de téléservices.


Rapport d'information sur la présence médicale sur l’ensemble du territoire.

Maurey H. / rapp., Fichet J.L. / prés.
Paris : Sénat : 2013/02 : 133 p.


Réalisé dans le cadre de la commission du développement durable, qui a notamment en charge les questions d'aménagement du territoire, ce rapport d'information du Sénat sur la présence médicale sur l'ensemble du territoire fait le constat d’une situation inacceptable et qui ne va pas en s'améliorant - difficultés dans l'accès aux soins, inégalités dans la répartition territoriale de l'offre de soins et baisse significative de la démographie médicale. Les sénateurs proposent plusieurs mesures radicales pour lutter contre le fléau des déserts médicaux. Ils évoquent notamment une extension aux médecins du conventionnement sélectif en fonction de la nature des zones d'installation ainsi que l'obligation pour les spécialistes, à la fin de leurs études, d'exercer pendant deux ans dans les hôpitaux sous-dotés. Ils ne croient plus aux mesures incitatives, qu'ils jugent opaques, complexes et inefficaces. Ils souhaitent flécher l'installation des professionnels de santé vers des territoires délaissés, procédé qui a déjà été appliqué aux infirmiers en 2008 avec de bons résultats (un bond des installations de 33 % dans les déserts médicaux en trois ans). Mais tous les gouvernements ont reculé devant le poids électoral des médecins et les grèves des internes. Parmi les autres recommandations retenues : la nécessité d'intervenir dès à présent auprès des étudiants, afin de les prévenir que ce système pourrait être généralisé si les déserts médicaux s'étendent d'ici à la fin de la législature ; régionaliser le numerus clausus en fonction des besoins des territoires, alors qu'à l'heure actuelle ce mécanisme ne définit les effectifs d'étudiants en médecine qu'au niveau national. Les autres propositions du groupe de travail sont plus consensuelles. Elles consistent notamment à encourager le travail en équipe et la coopération entre professionnels de santé, les nouvelles formes d'exercice, les transferts d'actes entre professions de santé, la télémédecine, l'allongement de la durée d'activité des médecins en exonérant les retraités actifs du paiement des cotisations d'assurance vieillesse, ou encore à réformer les études de médecine et à créer au niveau départemental une commission de la démographie médicale. Inutile de dire que le "brûlot du Sénat" a déclenché les foudres des syndicats de médecins libéraux, des étudiants et des internes.


Health system review : Canada
Revue du système de santé : Canada

Marchildon G.R.
Copenhague : OMS Bureau régional de l'Europe : 2013 : 179 p.


The Health system profiles (HiTs) are country-based reports that provide a detailed description of health systems and of policy initiatives in progress or under development. HiTs examine different approaches to the organization, financing and delivery of health services and the role of the main actors in health systems. They also describe the institutional framework, process, content, and implementation of health and health care policies, highlighting challenges and areas that require more in-depth analysis. Sections include: Geography and sociodemography; Political and economic context; Health status; Organizational structure; Decentralization and centralization; Patient empowerment; Health care financing; Health expenditure; Population coverage; Pooling; Purchasing; Payment mechanisms; Regulation and planning; Physical and humanresources; Provision of services; Public health; Primary care; Hospital care; Emergency care; Social care; Palliative care; Mental health care; Dental care; Pharmaceuticals; Health care.

LES SITES DU MOIS DE MARS

Health Systems and Policy Monitor

www.hspm.org/mainpage.aspx

















Presentation

A l’initiative de l’Observatoire européen des systèmes et politique de santé (OMS), ce site permet aux décideurs politiques, aux praticiens et aux universitaires de suivre et de comprendre les changements intervenant dans les systèmes de santé nationaux à travers l'Europe.

Trois modules sont proposés :

  • module pays : en sélectionnant un pays parmi une liste déroulante, on accède à une page dédiée qui fournit des descriptions systématiques de son système de santé et des informations à jour sur les politiques et réformes de santé en cours.
  • module comparaison internationale (en cours de construction) : ce moteur de recherche permettra de sélectionner les différents pays et de comparer leurs systèmes de santé. Le système extraira automatiquement et rassemblera le contenu du HiT publié pour les pays et les thèmes sélectionnés.
  • module articles (en construction) : l'Observatoire donnera libre accès aux articles de la revue Health Policy publié par les membres de l’HSPM.

Les pays suivants membres du réseau font dès à présent l’objet d’une analyse Belgique, France, Israël, Italie, Pays Bas (mars 2013). D’autres pays seront intégrés progressivement.

VU DE L'ETRANGER : QUELQUES WORKING PAPERS ANALYSES

Les working papers ont été remplacés par La Doc Veille

Réalisée par les documentalistes de l’Irdes, Doc Veille rassemble de façon thématique les résultats de la veille documentaire en économie de la santé : articles, littérature grise, rapports…

Lire la suite...

Lettre d'information
Vous inscrire
Nous contacter
Mentions légales
Commander
Plan du site
Plan d'accès
Postes a pourvoir
Liens utiles
Nouveau sur le site
Nouvelles publis


12 mars 2013