QUI SOMMES-NOUS ?

PUBLICATIONS

ENQUÊTES

SÉMINAIRES ET COLLOQUES

PARTENARIATS / PROJETS

SERVICES

3 QUESTIONS À... : JUILLET 2012





3 questions à... Thierry Rochereau à l’occasion de la sortie du rapport ESPS 2010.

1/ Quelles sont les nouveautés de l’enquête ESPS 2010 ?

En 2010, l’échantillon de l’enquête ESPS a été totalement renouvelé afin d’accompagner les évolutions des systèmes d’information de l’Assurance maladie et d’améliorer la qualité du recueil grâce à des informations de meilleure qualité. Le passage de l’Echantillon permanent d’assurés sociaux (Epas) à l’Echantillon généraliste de bénéficiaires (EGB) permet de neutraliser l’effet de lassitude de ménages sollicités, pour certains d’entre eux, tous les quatre ans depuis 1988. Le panel qui redémarre en 2010 s’appuie désormais sur le Répertoire inter-régime des bénéficiaires de l’Assurance maladie (Sniir-am) qui affecte à chaque bénéficiaire un unique régime. Par ailleurs, ESPS 2010 s’est enrichie de nouveaux modules de questions, notamment sur la transmission intergénérationnelle des inégalités de santé. Ce module, déjà proposé en 2006, permettra des analyses rétrospectives. Un autre module sur les conditions de travail, élaboré en partenariat avec la Dares, initie un programme de travail sur le lien entre conditions de travail et consommation de soins.

2/ Quels sont les principaux résultats de l’étude de Mohamed Ali Ben Halima et Pascale Lengagne sur l’état de santé des salariés précaires qui paraît dans le rapport ?

Réalisée à partir des données ESPS 2010 sur l’état de santé, l’emploi, la situation socio-économique et les conditions de travail des salariés, l’étude propose une mesure du lien entre emploi précaire et santé et analyse l’influence des conditions de travail dans cette relation.

Dans cette étude, l’emploi précaire est appréhendé à travers le contrat de travail temporaire des enquêtés (contrat à durée déterminée, intérim et contrats saisonniers), les licenciements survenus dans l’entreprise et la crainte de perdre son emploi. Les résultats indiquent, à âge, sexe, niveau d’études et catégorie socioprofessionnelle égaux, un moins bon état de santé des salariés en emploi temporaire et de ceux travaillant dans une entreprise ayant appliqué un plan de licenciements, par comparaison aux autres salariés. Les résultats de cette étude suggèrent de plus que ce lien entre santé et emploi précaire est en partie expliqué par l’influence de la crainte de perdre son emploi sur l’état de santé et par les plus mauvaises conditions de travail des salariés en emploi précaire. L’amélioration de l’état de santé de ces salariés reposerait ainsi, d’une part, sur des politiques de l’emploi compatibles avec le sentiment de sécurité de l’emploi. D’autre part, ces politiques devraient être combinées avec des mesures d’amélioration des conditions de travail et d’évaluation de l’efficacité de ces mesures.

3/ Quelles sont les perspectives de la prochaine enquête ESPS, sur le terrain cette année ? Intègre-t-elle de nouveaux questionnements ?

L’enquête ESPS s’ouvre davantage aux partenariats et propose des modules de questions issus de collaborations à visée de recherche ou de participation à des missions d’intérêt général. Plusieurs axes de recherche, qui se développent à l’Irdes, ont ainsi donné lieu à de nouveaux questionnements. Parmi eux, citons un axe sur la dépendance étudiée à travers des questions sur la demande d’assurance dépendance (en partenariat avec la Drees) et sur la fragilité. Dans le cadre du projet Compas (Connaissance des populations en perte d’autonomie et leurs consommations de soins), financé par la CNSA, il s’agit de tester des outils de mesure de la fragilité afin de prévenir et repousser la perte d’autonomie. L’axe géographie de la santé fait son apparition en 2012 dans ESPS, avec des questions sur les pratiques spatiales d’accès aux soins des patients. Par ailleurs, des modules sont ajoutés à la demande de partenaires comme le module sur le don de sang, qui permettra à l’Etablissement français du sang de mieux connaître les barrières au don, et à l’Irdes d’enrichir son questionnaire socio-économique d’une dimension sur l’altruisme. Un module santé a pour sa part été proposé par l’InVS dans le cadre de ses missions d’intérêt général sur les accidents de la vie courante, la vaccination et le sommeil. Signalons enfin qu’à l’horizon 2014, ESPS accueille l’enquête santé européenne EHIS (European Health Interview Survey), pilotée en France par la Drees.

Propos recueillis par Anne Evans

Toutes les questions à...

Lire la suite...

Lettre d'information
Vous inscrire
Nous contacter
Mentions légales
Commander
Plan du site
Plan d'accès
Postes à pourvoir
Liens utiles
Nouveau sur le site
Nouvelles publis


5 juillet 2012