DOC NEWS : VEILLE SUR L'ACTUALITE EN SANTÉ


Elaborées par les documentalistes de l'Irdes, Marie-Odile Safon et Véronique Suhard, les Doc News rassemblent de façon thématique les résultats de la veille documentaire sur l'actualité en santé, réalisée à partir de lettres d'actualités et de revues de presse en ligne, ainsi que du suivi de sites français et étrangers.

De périodicité hebdomadaire, elles présentent les nouveautés sur la politique de santé selon les thématiques mentionnées ci-dessous :




DOC NEWS DU 22  MAI 2015

Assurance maladie

La situation financière des organismes complémentaires assurant une couverture santé : Etude de la Drees

Ce rapport présente la situation financière des organismes d'assurance qui exercent une activité de complémentaire santé. Il s'appuie sur les données de l'autorité de contrôle prudentiel et de résolution (ACPR) et du fonds CMU.

> Site de la Drees

Accès des étudiants aux soins : leur protection sociale est-elle à la hauteur des enjeux ? Rapport du Défenseur des droits - mai 2015

Basé sur un appel à témoin auquelplus de 15000 étudiants ont répondu, ce rapport accable la première mutuelle étudiante (LMDE) et constate que des centaines de milliers d'étudiants renoncent parfois à se soigner, faute d'être pris en charge.
>Mutuelles étudiantes : le réquisitoire du Défenseur des droits, Le Quotidien du Médecin, 13 mai 2015
> Lire le rapport

Le Rapport d'activité 2014 du Fonds CMU est publié

Cmu.fr, 6 mai 2015
Ce rapport présente l'évolution contrastée des bénéficiaires selon les dispositifs. 2014 a été une année de hausse importante du nombre de bénéficiaires de la CMU-C et, dans une moindre mesure, de l'ACS, malgré la persistance d'un niveau de non-recours significatif. Il constate également la croissance modérée des dépenses.
> rapport d'activité du Fonds Cmu 2014
> CMU et ACS : nombre de bénéficiaires en hausse, Mutualité Française, 07 mai 2015

70 ans de la Sécurité Sociale: début des manifestations

Social-santé.gouv.fr, 5 mai 2015

Marisol Touraine a donné aujourd'hui le coup d'envoi des manifestations autour du 70ème anniversaire de la Sécurité sociale. Ces manifestations se tiendront dans toute la France au cours de l'année 2015 et auront pour point d'orgue un grand événement national en octobre, mois de la publication de l'ordonnance qui a fondé, en 1945, le régime général de la Sécurité sociale. A cette occasion, la ministre a lancé une réflexion sur un régime maladie universel afin de simplifier la couverture des soins.

> Discours de Marisol Touraine - Conférence de presse de lancement des 70 ans de la sécurité sociale,mardi 5 mai 2015 et dossier de presse "70 ans de sécu : vivre mieux, vivre plus, vivre ensemble" sur le site du ministère

> 70 ans de la Sécu : Marisol Touraine annonce une réflexion sur un régime maladie universel - Le Quotidien du médecin 5 mai 2015

> Touraine-veut-une-assurance-maladie-vraiment-universelle - Les Echos, 6 mai 2015

L'Assurance Maladie lance l'expérimentation du programme d'accompagnement du retour à domicile (Prado) pour les patients hospitalisés pour bronchopneumopathie chronique obstructive (BPCO)

L'objectif de ce programme est d'améliorer la prise en charge des malades et éviter les réhospitalisations. L' expérimentation est menée sur une année, sur la base des recommandations de la HAS dans 13 établissements répartis dans 11 départements.

> Communiqué de presse de la CNAMTS - 4 mai 2015

LMDE : la Cnamts reprend les activités de gestion

Sous administration provisoire depuis l'été dernier et sous sauvegarde judiciaire depuis début février, la première mutuelle étudiante française a trouvé une solution pour ses deux grandes activités. La LMDE a voté en assemblée générale extraordinaire le 11 mai une résolution en faveur de la reprise de ses activités de gestion du régime obligatoire par la CNAMTS. Elle conserverait en revanche les opérations d'affiliation et de prévention. La bascule devrait s'opérer au 1er octobre 2015.

> Argus de l'assurance, 12 mai 2015

> Le Monde campus, 13 mai 2015

Démographie

Economie de la santé

Les comptes des administrations publiques en 2014 : Etude de l'Insee

En 2014, le déficit public au sens de Maastricht s'établit à 84,8 milliards d'euros, soit 4,0 % du PIB. Par rapport à 2013, il se réduit de 1,6 milliard d'euros du fait d'une augmentation des recettes un peu plus rapide que celle des dépenses. En part de PIB, les recettes publiques augmentent de 0,6 point et les dépenses de 0,5 point. Le déficit public se réduit surtout pour les administrations publiques locales alors qu'il s'accentue légèrement pour les administrations publiques centrales. Le taux de prélèvements obligatoires s'établit à 44,9 %, en augmentation modérée de 0,2 point par rapport à 2013. Le poids de la dette
publique dans le PIB progresse de 3,3 points pour atteindre 95,6 %.
> Site de l'Insee

CMU complémentaire : les comptes bancaires des bénéficiaires bientôt contrôlés par les CPAM

L'Assurance maladie s'apprête à lancer un plan national de contrôle des ressources des bénéficiaires de la CMU-C. Les agents des caisses vont pouvoir dès juin prochain scruter les comptes courants et d'épargne des bénéficiaires de la CMU-C et comparer les revenus déclarés et les mouvements sur ces comptes.
> Les Echos, 15 mai 2015

Etat de santé

L'Europe affrontera "une crise d'obésité aux proportions énormes d'ici 2030

D'ici à 2030, l'Europe pourrait faire face à une véritable épidémie d'obésité, s'inquiète l'OMS dans des projections diffusées hier à l'occasion d'un congrès européen sur l'obésité à Prague. "Même dans les pays à prévalence de l'obésité traditionnellement plus faible comme la Suède, on s'attend à ce que son taux augmente fortement", indiquent les organisateurs du congrès dans un communiqué. "Les données mettent en évidence un grave problème pour de nombreux pays", ont-ils prévenu. L'Irlande devrait être le pays le plus touché, avec 89% des hommes en surpoids vers 2030, dont 48% d'obèses, selon les projections de l'étude, contre respectivement 74% et 26% en 2010, note Le Point.
> Le Point, 6 mai 2015

L'OCDE dévoile les mesures que les gouvernements peuvent prendre pour éviter les importants surcoûts liés à une consommation nocive d'alcool

12 mai 2015 - La consommation à risque est en augmentation, chez les jeunes et chez les femmes, dans de nombreux pays de l'OCDE, en partie parce que les boissons alcoolisées sont devenues plus aisément disponibles et plus accessibles financièrement, et qu'elles font l'objet de campagnes de publicité efficaces, selon un nouveau rapport de l'OCDE. Ce dernier dresse un tableau détaillé des évolutions et  des disparités sociales dans la consommation d'alcool. Il s'appuie également sur des études de cas dans trois pays de l'OCDE (Canada, la République tchèque et Allemagne) pour évaluer les différentes options politiques clés pour lutter contre l'alcoolisme, pouvant être étendu à d' autres pays.
> Communiqué de presse
> Rapport complet (en anglais)
> L' OCDE veut lutter contre la consommation excessive d'alcool, La Croix- 12 mai 2015

Alzheimer : un malade sur deux n'est pas diagnostiqué

Egora.fr, 05/05/2015 - Selon une étude relayée ce mardi 5 mai par Cap Retraite, plus de 500 000 Français souffrant de maladie d'Alzheimer n'auraient pas été diagnostiqués et seraient privés de traitements adaptés. D'après les chercheurs de l'Inserm, la maladie d'Alzheimer concernerait 18 % des 75 ans et plus. Aujourd'hui en France, cela représente près d'un million de personnes âgées. Or, un malade sur deux ne serait pas diagnostiqué laissant près de 500 000 personnes privées de suivi médical et de prise en charge.
> Lire la suite
> Etude complète sur le site de cap Retraite

Le rapport des Statistiques sanitaires mondiales 2015 fait le point sur les objectifs de la santé dans 194 pays

Publié par l'Organisation mondiale de la Santé (OMS), ce rapport évalue les progrès accomplis dans la réalisation des objectifs liés à la santé dans chacun des 194 pays pour lesquels on dispose de données. Les résultats sont mitigés.
> Communiqué de l'OMS, 13 mai 2015
> Rapport complet (en anglais)

Près de 20.000 décès par an dus à des accidents de la vie courante

Près de 20.000 personnes décèdent chaque année en France à la suite d'un accident de la vie courante, selon l'Institut de veille sanitaire (InVS). 10% des Français disent avoir été victimes d'un accident de la vie courante ayant nécessité des soins médicaux au cours de l'année écoulée, à comparer aux 1% de Français victimes d'un accident de la route, indique l'Observatoire Mavie, lancé en novembre dernier par le pôle d'expertise du risque Calyxis, en partenariat avec l'Inserm.
> Site de l'observatoire Mavie
> Le Quotidien du Pharmacien , 19 mai 2015

Géographie de la santé

Handicap

Hôpital

Les petites villes s'inquiètent du plan d'économies de 730 millions d'euros sur les hôpitaux.

Localtis.info, 5 mai 2015
L'Association des petites villes de France (APVF) s'inquiète des dispositions de la circulaire budgétaire 2015 pour les établissements de santé, qui met en oeuvre le plan d'économies de 730 millions d'euros en 2015, annoncé par Marisol Touraine. Dans un communiqué du 29 avril, l'APVF - présidée par Olivier Dussopt, député (PS) de l'Ardèche et maire d'Annonay - se dit certes "consciente des enjeux liés à la contrainte de limitation de la dépense publique" et reconnaît que "celle-ci ne peut être limitée à l'Etat et aux collectivités territoriales".
> Lire la suite
> Communiqué de l'Apvf, 29 avril 2015
> Communiqué de la Fhf

20.000 opérations ont été déprogrammées en 3 mois par les hôpitaux britanniques

Entre le 1er janvier et le 31 mars 2015, près de 20.500 interventions médicales ont été déprogrammées en Angleterre. Un chiffre jamais atteint depuis 10 ans, et en hausse de 15% par rapport à l'année 2014. De plus, 8,7% des patients n'ont pas été traités dans les 28 jours qui ont suivi la déprogrammation de l'opération. Ce retard supplémentaire impose à l'hôpital de financer une prise en charge à la date et dans l'établissement choisi par le patient.

> Pourquoi docteur, 19 mai 2015

Inégalités de santé

Fort renoncement aux soins dans les zones urbaines sensibles: Etude de l'ONZUS

Les 4,4 millions d'habitants des 751 zones urbaines sensibles (7% de la population française) ont un état de santé moins bon que les autres, selon l'Observatoire national 2014 des zones urbaines sensibles (ONZUS). 59,4% se disent en bonne ou très bonne santé, contre 65,6% hors ZUS. 27% des habitants de ZUS ont retardé des soins dentaires pour raisons financières (contre 18% pour les habitants d'autres quartiers), 5% à une consultation chez un généraliste et 6% chez un spécialiste (contre 2,7% et 4,5%). 12,4% n'ont pas de complémentaire maladie, contre 6,1% ailleurs. Autre obstacle: le déficit de l'offre de soins. 22,1% des habitants des ZUS renoncent à des soins en raison des délais d'attente (contre 17,2% des agglomérations alentours).
> Rapport ONZUS

Médecins du Monde publie son rapport annuel sur l'accès aux soins en Europe

1805/2015- Le réseau international de Médecins du Monde (MdM) publie son nouveau rapport européen intitulé "L'accès aux soins des personnes confrontées à de multiples facteurs de vulnérabilité".  Obstacles à l'accès aux soins des enfants et des femmes enceintes en Europe,  L'enquête se base sur 41 238 consultations médicales et sociales individuelles auprès de 22 171  personnes dans 9 pays européens en 2014.

> Communiqué de presse

> Rapport complet

Médicaments

L'Agence du Médicament, pas plus apte qu'avant à traiter les alertes sanitaires…

Egora.fr, 13 mai 2015
Trois rapports confidentiels, que Mediapart a pu se procurer, brossent un tableau inquiétant de la situation de l'ANSM, l'agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé, issue en 2012 de la refonte de l'ancienne Afssaps à la suite de la crise du Mediator.
> Lire la suite sur Egora.fr

Rapport annuel 2014 de l'EMA

Le rapport annuel publié par l'Agence européenne des médicaments (EMA) se concentre sur les priorités de l'Agence, et notamment sur l'évaluation des médicaments, le soutien à la recherche et au développement de nouveaux médicaments. En 2014, l'Agence a recommandé la mise sur le marché de 102 médicaments, dont 82 à usage humain et 20 destinés à la santé animale. Le nombre de demandes pour une désignation orpheline a augmenté de 63% et les demandes d'avis scientifiques pour les médicaments à usage humain de 16% par rapport à 2013.
> Site de l'EMA : rapport et annexes

Medicare détaille ses 100 milliards de dollars de dépenses de médicaments

Medicare, l'assurance santé américaine qui couvre 36 millions de personnes âgées et handicapées, a publié pour la première fois le détail des dépenses du "Part D", qui couvre la plupart des médicaments d'ordonnance. Selon le Centers for Medicare & Medicaid Services ( CMS), ces données vont permettre aux chercheurs et aux consommateurs d'examiner en détail le programme et de relever d'éventuelles interrogations qui n'auraient pas été identifiées par les régulateurs. Les chiffres montrent que sur les 3.500 médicaments prescrits en 2013, 400 ont un coût de 3.000 dollars ou plus par patient. Le rapport comprend également des informations détaillées sur les ordonnances des médecins, dont le nom des médicaments prescrits, leur nombre et ceux qui ont été substitutés par des génériques.
> The Wall Street Journal, 1er mai 2015

NTIC : Internet, open data

Big data et objets connectés. Faire de la France un champion de la révolution numérique : Rapport de l'Institut Montaigne

"La révolution du Big data et des objets connectés crée d'immenses perspectives de création de valeur mais suscite également des interrogations nouvelles sur la protection des droits des individus. Pour renforcer la confiance entre les acteurs et soutenir le développement de modèles économiques innovants, les différentes parties prenantes doivent saisir les opportunités offertes et travailler en confiance. "

> Site de l'Institut Montaigne

DMP : Nicolas Revel se donne deux ans

Annuaire sécu,10 mai 2015
« Je souhaite déployer, dans un délai bref de deux ans, un DMP efficace en lien avec les professionnels qui doivent avoir envie de l'utiliser », déclarait Nicolas Revel, le 8 avril dernier, devant la commission des Affaires sociales du Sénat.
> Lire la suite sur DSIH.fr

Politique de santé, politique sociale

Loi santé : amendement sur le sport sur ordonnance?

Un amendement à la loi santé permet aux médecins de prescrire de l'activité physique aux malades chroniques. Pionnière dans ce domaine, la Ville de Strasbourg a mis en place en 2012 un dispositif "sport santé sur ordonnance": plus de 900 patients obèses, diabétiques, hypertendus ou en rémission d'un cancer du sein se sont vu proposer une activité adaptée (vélo, marche, tai-chi...) prise en charge par des éducateurs sport-santé formés, explique Le Figaro. La Fédération française de cardiologie (FFC) a créé les clubs Coeur et Santé. La prescription de l'activité physique reste limitée à la prévention tertiaire et est dévolue au seul médecin traitant.
> Le Figaro, 15 mai 2015

Création d'un Institut pour la démocratie en santé

Marisol Touraine a signé mardi une convention officialisant la création de l'Institut pour la démocratie en santé, fondé par le Collectif interassociatif sur la santé (Ciss), la Fédération hospitalière de France (FHF) et l'Ecole de hautes études en santé publique (EHESP). L'IPDS doit "former les responsables du système de santé" aux enjeux de la démocratie sanitaire, créer un centre de ressources "pour regrouper, partager et diffuser les connaissances sur les expériences prometteuses" en la matière, et développer la recherche. Il bénéficie d'un financement de l'Etat à hauteur de 400.000 € et des moyens apportés par l'EHESP, à laquelle il est rattaché.

> Le Moniteur des Pharmacies, 19 mai 2015

Politique publique

Prévention

Vaccination en officine : l'Académie de pharmacie dit oui mais…

Egora, 7 mai 2015
L'Académie nationale de pharmacie se dit favorable à la vaccination dans les pharmacies, dans un communiqué de presse daté du 5 mai. Cependant, elle souligne que cette vaccination  ne doit concerner que des pharmaciens volontaires formés et être réalisée dans un cadre réglementaire bien précis. Elle doit se faire en collaboration et en complément des médecins et des infirmiers, rappelle l'Institution.
> Lire la suite
> Communiqué de presse de l'Académie de pharmacie
> Le quotidien du médecin, 6 mai 2015

Cancer colorectal : mise en place d'un nouveau test de dépistage

Un nouveau test de dépistage du cancer colorectal vient d'être présenté par le ministère des Affaires sociales, de la Santé et des Droits des femmes. Ce test s'adresse aux personnes âgées de 50 à 74 ans, les femmes et les hommes concernés étant invités à le réaliser une fois tous les deux ans.Plus simple d'utilisation et plus performant que le précédent (test au gaïac), ce nouveau test est mis à disposition notamment auprès des médecins généralistes, dans le cadre du programme de dépistage organisé du cancer colorectal destiné aux personnes de 50 à 74 ans.
> Présentation du nouveau test de dépistage du cancer colorectal, sur le site du ministère

Prévision – Evaluation - Méthodologie

Psychiatrie

Améliorer la coordination entre le médecin généraliste et les différents acteurs de soins dans la prise en charge des troubles mentaux - Note de cadrage HAS

07/05/2015 -La finalité du projet « Améliorer la coordination entre le médecin généraliste et les différents acteurs de soins dans la prise en charge des troubles mentaux » est d'améliorer les prises en charge et le suivi des patients présentant des troubles mentaux par la promotion d'une meilleure coordination entre le médecin généraliste et les différents acteurs de soins.
> Note de cadrage sur le site de L'HAs

Réglementation

Arrêté du 30 avril 2015 fixant pour l'année 2015 la contribution des régimes d'assurance maladie, l'objectif de dépenses et le montant total annuel des dépenses pour les établissements et services relevant de la Caisse nationale de solidarité pour l'autonomie...

> JO du 10 mai 2015
> 19,2 milliards d'euros en 2015 pour les établissements et services PA/PH, Localtis.info, 12 mai 2015

Soins de santé primaire

Sondages

Parcours de soins : les patients plus satisfaits que les médecins.

Egora.fr , 18/05/2015 - Concernant le parcours de soins, médecins et patients ne sont pas vraiment d'accord. C'est ce que révèle un sondage Odoxa pour Orange et la Mutuelle nationale des hospitaliers (MNH), publié aujourd'hui
> Lire la suite
> Lire l'étude détaillée

Statistiques

Systèmes de santé

Santé, les 5 atouts (à copier) du système allemand - Etude de la Fondation Ifrap - mai 2015

Notre pays a certes mené des réformes, une nouvelle loi Santé est d'ailleurs en discussion au Parlement, mais celles-ci ont été insuffisantes à redresser les comptes, à faire bouger les acteurs. Ainsi, il existe en France un fort consensus autour des mesures à mettre en oeuvre : développer l'ambulatoire à l'hôpital, la télémédecine, l'hospitalisation à domicile, mettre en oeuvre de véritables parcours de soins, décloisonner l'hôpital ; pourtant, notre système reste terriblement inerte. Il ne s'agit pas de copier le modèle allemand mais plutôt de regarder au niveau microéconomique sur quels leviers les Allemands se sont appuyés, comment les réformes allemandes ont réussi à faire bouger les lignes, là où nos réformes n'ont visiblement pas suffi (résumé de l'éditeur)
> Lire le dossier dans la publication de l'IFRAP "Société civile", n°156, mai 2015

Travail et santé

Travailler avec la dialyse ou la greffe, un défi ? les résultats d'une grande enquête

Pour la première fois en France, deux enquêtes, l'une quantitative et l'autre qualitative, auxquelles un total de 1566 patients âgés de 25 à 65 ans ont participé, se sont intéressées à l'impact de la dialyse et de la greffe sur l'activité professionnelle et le niveau de ressources des patients.Leurs résultats sont sans appel et montrent un impact important de la maladie rénale sur l'insertion sociale et professionnelle, très différent selon le traitement, greffe ou dialyse.
> Synthèse et rapport de l'enquête qualitative sur le site de Renaloo

Vieillissement

Les retraités et les retraites - édition 2015

À la fin 2013, la France compte 15,6 millions de retraités, vivant en France ou à l'étranger et bénéficiant au moins d'une pension de retraite. Ils sont 280 000 de plus qu'en 2012 et leur pension moyenne, tous régimes confondus, s'élève à 1 306_euros bruts mensuels, soit une hausse de 1,2 % en euros constants en un an.
>Lire le suite sur le site de la Drees

Quelle prise en charge des personnes âgées pour demain ? Dix propositions du Think Tank Cartes sur tables

Décision santé - Créé il y a un an, le pôle santé de Cartes sur table rassemble de futurs professionnels de la santé. Après un premier rapport relatif au parcours de soin du patient, Cartes sur table fait aujourd'hui 10 propositions pour la prise en charge des personnes âgées.
> Lire la suite

> Lire le rapport

Nominations

François Baudier : nouveau Président de la Fédération nationale d'éducation et de promotion de la santé (Fnes)

Il succède ainsi à René Demeulemeester. François Baudier a quitté fin 2014 ses fonctions de Directeur de la stratégie et du pilotage à l'ARS de Franche-Comté. Médecin de santé publique, il a occupé les fonctions de responsable de la santé publique à la CNAMTS en 1996, dont il a piloté de nombreuses campagnes nationales, notamment celle sur " Les antibiotiques, c'est pas automatique " et mis en oeuvre des enquêtes nationales comme les Baromètres Santé.

AUTRES REVUES DE PRESSE EN LIGNE

COORDONNEES DES JOURNAUX