QUI SOMMES-NOUS ?

PUBLICATIONS

ENQUÊTES

SÉMINAIRES ET COLLOQUES

PARTENARIATS / PROJETS

SERVICES

RAPPORT n° 541 (biblio n° 1703)

Prévalence et facteurs socio-économiques associés aux problèmes d’alcool en population générale en France

Com-Ruelle L., Dourgnon P., Jusot F., Lengagne P.

Avril 2008. 98 pages. Prix net : 25 €.


 
Télécharger la version électronique Commander la version papier
Paiement à reception de la facture

LIVRAISON GRATUITE
 

Voir aussi le Questions d'économie de la santé Irdes n° 129

Résumé

Cette étude repose sur les données de l’Enquête santé et protection sociale (ESPS) menée par l’Irdes en 2002 et 2004 auprès de la population générale en France (20 000 individus). Elle intègre le questionnaire AUDIT-C interrogeant sur la fréquence et la quantité d’alcool consommé. Se basant sur les recommandations de l’OMS en matière de consommation d’alcool, quatre profils d’alcoolisation progressifs ont été construits : non-consommateurs d’alcool, consommateurs sans risque, consommateurs à risque ponctuel ou excessif. Un modèle statistique « en escalier » explore les facteurs socioéconomiques associés à ces quatre profils. Il consiste en trois étapes successives qui estiment la probabilité : premièrement, d’être non-consommateur versus consommateur d’alcool, deuxièmement d’être consommateur à risque (ponctuel ou chronique) versus sans risque, troisièmement, d’être consommateur à risque chronique versus ponctuel. Les hommes et les femmes sont étudiés séparément à chaque étape.

Environ 40 % des hommes et 10 % des femmes sont buveurs à risque ; le risque est plus souvent chronique entre 45 et 64 ans et plus souvent ponctuel chez les plus jeunes. Ce mode de boire excessif concerne particulièrement les hommes âgés de 25 à 64 ans. Toutes choses égales par ailleurs, ce comportement est moins fréquent chez les personnes vivant au sein d’une famille, sauf lorsque l’un des membres présente un usage à risque. La non-consommation concerne plus souvent les catégories sociales peu aisées. Les liens entre le risque d’alcoolisation excessive et les catégories socioéconomiques sont contrastés. Ainsi, l’alcoolisation excessive chronique concerne les personnes en situation de précarité, les hommes ayant des revenus bas et un faible niveau d’éducation, mais aussi, par exemple, les femmes cadres.


Mots-clés : alcoolisme, comportement de santé, prévalence, facteur socio-économique, facteur socio-démographique, facteur de risque, enquête santé, France, 2002.

Abstract

This study is based on data from the Health, Health Care and Insurance Survey, carried out by Irdes in 2002 and 2004 in general population in France (20 000 individuals). It integrates the AUDIT-C questionnaire on the frequency and the quantity of alcohol consumed. Using the OMS standards determining excessive drinking, we elaborate a categorical indicator of alcohol consumption in four classes: non-consumers, moderate consumers, punctual excessive and chronic excessive drinkers. The socioeconomic factors associated with those four classes explored using multivariate regression models in three steps : we estimate first the probability of being a non-drinker versus drinker; second, being excessive drinker (punctual or chronic) versus a moderate one; third, being a chronic excessive drinker versus a punctual one. We estimate separate models for men and women.

About 40% of men and 10% of women are excessive drinkers : among those, 45 to 64 years old are often chronic excessive drinkers and the younger ones are ponctual. Excessive behaviour concerns particularly men aged 25 to 64. Everything else being equal, a person living in family has lower risk to be an excessive drinker, except when one of the other members in the household is an excessive drinker. Non-drinkers are concentrated in lower socioeconomic classes. But the relation between socioeconomic variables and risky behaviours appears to be less clear. Indeed, excessive chronic consumption concerns those in low socioeconomic status, in particular men with low income educational level, but also, for example, women in managerial positions.


Keywords : alcoholism, health behavior, prevalence, socioeconomic factors, sociodemographic factors, risk factors, health survey, France, 2002.

Sommaire

Résumé


Introduction


1. Source de données

1.1. L’Enquête Santé et Protection Sociale

1.2. Les questions portant sur l’alcool dans l’ESPS

1.3. Définition des profils d’alcoolisation


2. Prévalences des différents profils d’alcoolisation

2.1. Prévalences des problèmes d’alcool selon le sexe

2.2. Prévalences par tranche d’âge parmi les hommes et les femmes

2.3. Prévalences selon la ZEAT, le niveau d’éducation, la PCS

2.4. Synthèse


3. Déterminants socio-économiques classiques de la consommation d’alcool

3.1. Méthode d’analyse

3.2. Résultats de l’analyse « en escalier »

3.3. Résultats complémentaires

3.4. Synthèse


4. Déterminants psychosociaux, vulnérabilité sociale et consommation d’alcool

4.1. Données et Méthode

4.2. Résultats

4.3. Synthèse


Conclusion


Bibliographie


Annexes

Lettre d'information
Vous inscrire
Nous contacter
Mentions légales
Commander
Plan du site
Plan d'accès
Postes à pourvoir
Liens utiles
Nouveau sur le site
Nouvelles publis


4 novembre 2009