QUI SOMMES-NOUS ?

PUBLICATIONS

ENQUÊTES

SÉMINAIRES ET COLLOQUES

PARTENARIATS / PROJETS

SERVICES

VU SUR D'AUTRES SITES : JUILLET-AOÛT 2014


retour au sommaire

Enquêtes - Sondages | État de santé et recours aux soins | Géographie de la santé | Handicap | Inégalités de santé - Accès aux soins | International | Médicament | Méthodologie - Statistiques - Bases de données | NTIC | Politique de santé | Professions de santéProtection sociale | Psychiatrie - Santé mentale | Santé et travail

Enquêtes - Sondages

Perceptions et représentations des maladies mentales (Fondation FondaMental, réseau de coopération scientifique en santé mentale, juin 2014)
« Une enquête Ipsos-FondaMental-Klesia apporte des éléments de réponse sur le rapport des Français à la santé mentale, miroir d’une première enquête menée en 2009. Les Français se sentent majoritairement touchés par les maladies mentales mais leurs connaissances sur le sujet restent faibles. Les peurs et les idées reçues persistent, malgré une évolution légère des perceptions. Les Français expriment un besoin très fort d’information perçue comme une priorité pour améliorer la prise en charge et la prévention. »
Télécharger le rapport Ipsos

État de santé et recours aux soins 

La vie deux ans après un diagnostic de cancer - De l'annonce à l'après-cancer (Institut national du cancer (InCA), mai 2014)
« Basé sur une enquête auprès de 4 349 personnes, cet ouvrage dresse un état des lieux national des conditions de vie deux ans après le diagnostic de cancer. Les résultats présentés s’attachent à faire un point sur la prise en charge médicale et sociale proposée et décrivent la situation des personnes dans des domaines aussi différents que l’état de santé, la vie professionnelle, les revenus, la situation familiale et conjugale… ».
InCA, La vie deux ans après un diagnostic de cancer - De l'annonce à l'après-cancer : synthèse
InCA, La vie deux ans après un diagnostic de cancer - De l'annonce à l'après-cancer : le rapport complet

L’obésité chez les femmes recourant à l’aide alimentaire : aspects sociaux et problèmes de santé associés (Abena 2011-2012) (Institut de veille sanitaire (InVS), juin 2014)
Ce numéro du Bulletin épidémiologique hebdomadaire (BEH) propose un dossier sur l’obésité des femmes ayant recours à l’aide alimentaire en France regroupant des articles réalisés à partir des données de l’étude Abena 2011-2012.
InVS, Bulletin épidémiologique hebdomadaire (BEH), n° 18-19, 2014-06
Voir aussi les résultats de l’étude Abena 2011-2012, sur le site de l’Inpes

Troubles de la vision : sept adultes sur dix portent des lunettes (Direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques (Drees), juin 2014)
« Sept personnes sur dix de 20 ans ou plus portent des lunettes ou des lentilles de contact, 92 % déclarent n’avoir aucune difficulté pour voir de près et 96 % aucune difficulté pour voir de loin (avec leurs lunettes ou leurs lentilles si elles en portent habituellement). Les personnes âgées sont les plus nombreuses à souffrir de troubles visuels non corrigés : 24 % des personnes de 80 ans ou plus ont des difficultés pour voir les caractères d’imprimerie d’un journal et 17 % ont du mal à voir un visage à quatre mètres (avec leurs lunettes ou leurs lentilles si elles en portent habituellement). Des inégalités sociales sont mises en évidence : les ouvriers et les employés, qui déclarent moins souvent des problèmes de vue, restent plus souvent avec des troubles non corrigés. »
Calvet L., avec la collaboration de Delance P., Dufaure C., Laliman V., Quevat B., 2014, « Troubles de la vision : sept adultes sur dix portent des lunettes », Études et Résultats, n° 881, Drees, juin

État des connaissances sur la santé des personnes détenues en France et à l’étranger (Institut de veille sanitaire (InVS), juin 2014)
« Ce rapport présente un état des lieux des connaissances épidémiologiques relatives à la santé des personnes détenues en France et à l’étranger et met en évidence une hétérogénéité des connaissances selon les thématiques de santé. Les maladies infectieuses, les addictions et la santé mentale ont été particulièrement étudiées, avec des résultats convergents en France et à l’étranger, révélant des prévalences en milieu carcéral plus élevées qu’en population générale. Les maladies chroniques restent moins étudiées. Les premières données rendent compte de prévalences variables selon les études, mais pas nécessairement supérieures à celles relevées en population générale. Enfin, concernant les autres thématiques de santé, telles que la dermatologie ou les traumatismes, les données sont assez rares et proviennent d’études présentant d’importantes limites méthodologiques. »
Godin-Blandeau E, Verdot C, Develay AE. État des connaissances sur la santé des personnes détenues en France et à l’étranger. Saint-Maurice : Institut de veille sanitaire ; 2014. 94 p.


État de santé et renoncement aux soins des bénéficiaires du RSA (Direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques (Drees), juin 2014)
« Les bénéficiaires du revenu de solidarité active (RSA) sont moins nombreux à se percevoir en bonne santé que le reste de la population : moins de 60 % se déclarent en « bonne » ou « très bonne » santé, contre près de 80 % parmi l’ensemble des 18-59 ans. De même, ils déclarent davantage de limitations fonctionnelles et de problèmes de santé mentale : la part des bénéficiaires du RSA qui présentent une détresse psychologique est particulièrement élevée, 36 % versus 14 % dans le reste de la population. Alors que leurs besoins de soins sont plus importants, ils déclarent renoncer plus souvent à consulter un médecin ou à recevoir des soins dentaires pour des raisons financières : 18 % disent avoir renoncé à une consultation médicale au cours de l’année écoulée et 27 % à des soins dentaires, contre respectivement 4 % et 11 % parmi l’ensemble des 18-59 ans. »
Moisy M., 2014, « État de santé et renoncement aux soins des bénéficiaires du RSA », Études et Résultats, n° 882, Drees, juin

Géographie de la santé

Atlas de la démographie médicale en France – Situation au 1er janvier 2014 (Conseil national de l'Ordre des médecins (Cnom), juin 2014)
D’après le huitième Atlas national de la démographie médicale, réalisé à partir des chiffres du Tableau de l’Ordre au 1er janvier 2014, « le nombre de médecins est globalement stable, mais l’offre de soins de proximité se raréfie et appelle à la vigilance dans certains territoires. Plusieurs tendances se confirment par ailleurs : le visage des médecins en 2014 est plus senior, plus féminin, plus spécialisé. »
Cnom, Atlas de la démographie médicale en France – Situation au 1er janvier 2014, 2014/06
Cnom, Atlas 2014 : ce qu'il faut retenir de la présence des médecins dans les territoires

Handicap

« Zéro sans solution » : le devoir collectif de permettre un parcours de vie sans rupture, pour les personnes en situation de handicap et pour leurs proches (Ministère des Affaires sociales et de la Santé, juin 2014)
« Missionné par le gouvernement fin 2013 afin de répondre aux besoins des personnes handicapées qui sont confrontées à des ruptures dans leur parcours en établissement spécialisé, Denis Piveteau devait proposer au Gouvernement les solutions aptes à faciliter l’admission et l’accueil durable des personnes en situation de handicap exigeant un haut niveau d’expertise. Deux groupes de travail, pilotés chacun par deux experts, ont auditionné les principaux acteurs du soin et de l’accompagnement médico-social et formulé des propositions de court et de moyen terme. Celles-ci visent à faire évoluer tant les processus administratifs d’orientation par les maisons départementales des personnes handicapées que l’organisation de l’accueil et de l’accompagnement, afin que des réponses durables soient offertes à toutes les situations. »
Télécharger le rapport et ses annexes

Inégalités de santé - Accès aux soins

L’alimentation des personnes en situation de grande précarité en France. Quel impact sur leur état de santé ? (Médecins du monde (MdM), juin 2014)
« Médecins du Monde (MdM) publie les résultats d'une enquête menée en France, entre avril et mai 2014, dans sept de ses centres de soins, qui révèle les difficultés d’accès à l’alimentation des plus précaires et l’impact sur leur santé. Une personne interrogée sur deux déclare ne pas manger à sa faim, souvent ou parfois. Plus des trois quarts (78 %) des personnes sont en situation d’insécurité alimentaire pour raison financière. Cette proportion est six fois supérieure à la moyenne nationale française. Elle reste très fortement associée au statut administratif et aux conditions de logement précaires. Les deux tiers des personnes interrogées déclarent dépenser moins de 3,5 € par jour pour se nourrir, seuil en deçà duquel les risques pour la santé sont patents. Cette somme se réduit à moins de 2 € pour les personnes à la rue, en squat ou bidonville. Les conséquences sur la santé sont dans un premier temps la perte de poids (plus particulièrement pour les primo-arrivants). Dans un deuxième temps, en raison d’une alimentation inadaptée, apparaissent à l’inverse des problèmes de surpoids, voire d’obésité (33,7 % des adultes) et des pathologies chroniques (diabète, maladies cardiovasculaires…). »
Télécharger le rapport de Médecins du monde

L’obésité chez les femmes recourant à l’aide alimentaire : aspects sociaux et problèmes de santé associés (Abena 2011-2012) (Institut de veille sanitaire (InVS), juin 2014)
Ce numéro du Bulletin épidémiologique hebdomadaire (BEH) propose un dossier sur l’obésité des femmes ayant recours à l’aide alimentaire en France regroupant des articles réalisés à partir des données de l’étude Abena 2011-2012.
InVS, Bulletin épidémiologique hebdomadaire (BEH), n° 18-19, 2014-06
Voir aussi les résultats de l’étude Abena 2011-2012, sur le site de l’Inpes

Accès aux soins et à la santé : l'action des Centres communaux d’action sociale (CCAS) (Union nationale des centres communaux d’action sociale (Unccas), juin 2014)
« Ce document détaille les aides financières pour l'accès aux soins ou à la santé octroyées par les CCAS, ainsi que les actions spécifiques et partenariats mis en place autour de l'accès aux soins par ces derniers. »
Uncass – Enquêtes et observations sociales n° 7, 2014/06

Résultats de la consultation ouverte « Partageons nos expériences pour agir sur les inégalités sociales de santé » (Société française de santé publique  (SFSP), juin 2014)
« La mise à l’agenda politique depuis quelques années de la question des inégalités sociales de santé, la multiplicité des rapports, études, colloques, etc. sur ce thème et l’aggravation de la situation renvoient nombre d’acteurs de la santé à un sentiment d’impuissance, d’autant qu’ils ont peu de prise sur la plupart des déterminants sociaux de la santé, ces derniers restant sous l’influence de l’ensemble des politiques publiques. Le paysage est pourtant riche d’initiatives, y compris dans d’autres secteurs que celui de la santé, mais celles-ci sont finalement peu visibles et ne se renforcent pas mutuellement. Face à ce constat, et s’appuyant sur une littérature émergente sur l’efficacité des interventions en matière de réduction des inégalités sociales de santé, la Société française de santé publique a mis en place une consultation sur le sujet. Il s’agissait de recueillir, d’une part, le positionnement et les attentes des acteurs sur la question et, d’autre part, des exemples d’interventions menées pour agir sur les inégalités sociales de santé, avec la perception des acteurs sur les facteurs de réussite ou d’échec. »
Télécharger le rapport de la SFSP, 2014/06

Troubles de la vision : sept adultes sur dix portent des lunettes (Direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques (Drees), juin 2014)
« Sept personnes sur dix de 20 ans ou plus portent des lunettes ou des lentilles de contact, 92 % déclarent n’avoir aucune difficulté pour voir de près et 96 % aucune difficulté pour voir de loin (avec leurs lunettes ou leurs lentilles si elles en portent habituellement). Les personnes âgées sont les plus nombreuses à souffrir de troubles visuels non corrigés : 24 % des personnes de 80 ans ou plus ont des difficultés pour voir les caractères d’imprimerie d’un journal et 17 % ont du mal à voir un visage à quatre mètres (avec leurs lunettes ou leurs lentilles si elles en portent habituellement). Des inégalités sociales sont mises en évidence : les ouvriers et les employés, qui déclarent moins souvent des problèmes de vue, restent plus souvent avec des troubles non corrigés. »
Calvet L., avec la collaboration de Delance P., Dufaure C., Laliman V., Quevat B., 2014, « Troubles de la vision : sept adultes sur dix portent des lunettes », Études et Résultats, n° 881, Drees, juin

État de santé et renoncement aux soins des bénéficiaires du RSA (Direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques (Drees), juin 2014)
« Les bénéficiaires du revenu de solidarité active (RSA) sont moins nombreux à se percevoir en bonne santé que le reste de la population : moins de 60 % se déclarent en « bonne » ou « très bonne » santé, contre près de 80 % parmi l’ensemble des 18-59 ans. De même, ils déclarent davantage de limitations fonctionnelles et de problèmes de santé mentale : la part des bénéficiaires du RSA qui présentent une détresse psychologique est particulièrement élevée, 36 % versus 14 % dans le reste de la population. Alors que leurs besoins de soins sont plus importants, ils déclarent renoncer plus souvent à consulter un médecin ou à recevoir des soins dentaires pour des raisons financières : 18 % disent avoir renoncé à une consultation médicale au cours de l’année écoulée et 27 % à des soins dentaires, contre respectivement 4 % et 11 % parmi l’ensemble des 18-59 ans. »
Moisy M., 2014, « État de santé et renoncement aux soins des bénéficiaires du RSA », Études et Résultats, n° 882, Drees, juin

International

Mirror, Mirror on the Wall - How the Performance of the U.S. Health Care System Compares Internationally (Commonwealth Fund, juin 2014)
« Ce rapport est une mise à jour de l’étude de l'ONG américaine Commonwealth Fund qui classe les systèmes de santé de onze pays industrialisés en fonction de leur efficience (coût, efficacité, rapidité, etc.). Le National Health Service britannique arrive premier, suivi de la Suisse et de la Suède. La France est en neuvième position et les États-Unis occupent la dernière place. »
Télécharger le rapport du Commonwealth Fund, 2014/06
Voir aussi la synthèse du rapport

Rapport mondial sur la protection sociale 2014-15 : Vers la reprise économique, le développement inclusif et la justice sociale (Organisation internationale du travail (OIT), juin 2014)
« Le rapport de l'OIT présente les dernières tendances en matière de sécurité sociale et fournit des informations sur les systèmes de protection sociale, la couverture, les prestations et les dépenses de sécurité sociale dans plus de 190 pays et constate que plus de 70 pour cent de la population mondiale n’est pas couverte par la protection sociale de manière adéquate »
Le résumé du rapport (en français)
Le rapport mondial sur la protection sociale 2014-15 (en anglais)

Médicament

Analyse des ventes de médicaments en France en 2013 (Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM), juin 2014)
« L’édition 2013 du rapport d’analyse des ventes de médicaments en France confirme la contraction du marché pharmaceutique en valeur constatée en 2012, après un ralentissement progressif au cours de ces dernières années. Ce recul s’explique principalement par les baisses de prix appliquées en 2012 et par le développement du marché des génériques. Toutefois, si le chiffre d’affaires des ventes destinées aux officines a régressé, les ventes aux établissements hospitaliers ont quant à elles augmenté. Chaque habitant a consommé en moyenne 48 boîtes de médicaments en 2013, de la même manière que pour les deux années précédentes. Plus de trois médicaments remboursés sur dix en 2013 sont des génériques. »
ASNM, Rapport 2013 d’analyse des ventes de médicaments en France, 2014/06

Méthodologie - Statistique - Bases de données

Dispositifs de surveillance et enquêtes nationales sur la santé des personnes incarcérées en France et à l’étranger (Institut de veille sanitaire (InVS), juin 2014)
« Les moyens investis et les méthodes utilisées pour surveiller la santé en prison sont hétérogènes selon les pays étudiés (Océanie, Amérique du Nord, Europe). Si tous enregistrent en routine les données de mortalité, seuls quatre pays ont développé un dispositif de surveillance couvrant plusieurs thématiques de santé, selon deux organisations très différentes. Le Canada et la Belgique recueillent en routine ces données de santé de manière systématique, standardisée et informatisée, alors que les États-Unis et l’Australie ont développé des enquêtes d’envergure nationale, régulièrement reconduites.
Certains pays ont mis en place des dispositifs de surveillance dédiés à une thématique de santé particulière, comme les maladies infectieuses (Canada, Royaume-Uni, Suisse) ou la santé mentale (Pays-Bas, Finlande). Concernant les autres pays, dont la France, la production de données de santé se limite majoritairement à la réalisation d’enquêtes épidémiologiques ponctuelles couvrant généralement une thématique spécifique (psychiatrie, addictions, maladies infectieuses). La diversité de ces approches permet d’alimenter les réflexions sur la faisabilité et l’organisation d’un futur dispositif de surveillance de la santé des personnes incarcérées en France. »
Verdot C, Godin-Blandeau E, Develay AE. Dispositifs de surveillance et enquêtes nationales sur la santé des personnes incarcérées en France et à l’étranger. Saint-Maurice : Institut de veille sanitaire ; 2014. 48 p.

Nouvelles technologies de l'information et de la communication (NTIC)

Rapport d’information fait au nom de la mission commune d’information sur l’accès aux documents administratifs et aux données publiques « Refonder le droit à l'information publique à l'heure du numérique : un enjeu citoyen, une opportunité stratégique », par Mme Corinne Bouchoux, n° 589 tome I (2013-2014), juin 2014
« Ce rapport dresse un bilan de l'application de la loi de 1978 sur l'accès aux données publiques, évalue la pertinence et l'efficacité des politiques engagées depuis quelques années par les pouvoirs publics en matière de diffusion de l'information publique et, plus récemment, d'ouverture des données publiques (open data) et préconise, parmi de nombreuses recommandations :

  • d’améliorer la prise en compte des besoins de la recherche dans l'accès aux données de santé, en particulier de réfléchir à une simplification de la procédure autorisant l'accès aux données du fichier Sniiram de l'Assurance maladie pour les équipes de recherche qui permette un examen éclairé de la pertinence de la demande,
  • de clarifier la gouvernance des données de santé en séparant les fonctions de gestionnaire et de régulateur des bases de données et en assurant la transparence des liens d'intérêt des parties prenantes à l'orientation et la surveillance de l'ouverture de ces données. »

Télécharger le rapport du Sénat n° 589 tome I (2013-2014), 2014/06

Données de santé, données sensibles (Société française de statistique, mai 2014)
La revue Statistique et société publie un dossier sur le Big data « en se focalisant sur un sujet précis et délimité : l'accès aux données de santé. »
Revue Statistique et société, vol. 2, n° 2, mai 2014

Politique de santé

Stratégie nationale de santé – Synthèse des débats régionaux (Inspection générale des affaires sociales (Igas), juin 2014)
« La Stratégie nationale de santé (SNS) est structurée en trois axes majeurs : prioriser la prévention sur le curatif et agir sur les déterminants de santé ; mieux organiser les soins pour les patients, garantir l'égalité d'accès, en privilégiant une logique territoriale ; miser sur la déconcentration et renforcer la démocratie sanitaire. Afin de conduire avec l'ensemble des acteurs de la santé une concertation large dans les territoires, la ministre des Affaires sociales et de la Santé a souhaité l'organisation de débats en région par l'ensemble des 26 Agences régionales de santé (ARS), d'octobre 2013 jusqu'en février 2014. Ce rapport propose une synthèse de près de 200 débats tenus en région, à l'échelon régional, départemental ou local, qui ont réuni 25 000 personnes et représentent près de 600 heures de réflexion et d'échanges. »
Stratégie nationale de santé : synthèse des débats régionaux, Corlay D., Kiour A., Inspection générale des affaires sociales, 2014/05

Quelles orientations pour la loi de santé ? (Portail du Gouvernement, juin 2014)
Présentation des grandes orientations de la loi de santé. Le projet s'articule autour des grands enjeux que sont la prévention et l'éducation, le parcours des soins, l'innovation et les droits des patients.
Les orientations pour la loi de santé

Propositions de la Société française de santé publique pour la mise en œuvre de la Stratégie nationale de santé (Société française de santé publique (SFSP), juin 2014)
« Suite à l’annonce de la Stratégie nationale de santé et de la préparation de la future loi de santé, la Société française de santé publique apporte des propositions sur deux axes fondamentaux pour la mise en œuvre de la Stratégie nationale de santé : la gouvernance et la prévention (promotion de la santé et pratiques cliniques préventives). Ces propositions ont été réalisées par un groupe de travail d’adhérents de la SFSP – personnes morales et personnes physiques, sous la coordination du conseil d’administration et soumis à l’avis de l’Assemblée générale. »
SFSP, Une gouvernance renouvelée pour la Stratégie nationale de santé, 2014/06
SFSP, Pour une stratégie de prévention articulant la santé dans toutes les politiques, la promotion de la santé et les pratiques cliniques préventives, intégrée à la Stratégie nationale de santé, 2014/06

Professions de santé

Les professions de santé au 1er janvier 2014 (Direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques (Drees), juin 2014)
« Ce document de travail présente, pour les pharmaciens, chirurgiens-dentistes, sages-femmes et professionnels paramédicaux inscrits dans le répertoire ADELI ou dans le Répertoire partagé des professionnels de santé (RPPS) comme étant actifs au 1er janvier 2014, un ensemble de tableaux comportant l’effectif global et sa répartition par situation professionnelle (libérale, salariée), département d’exercice, sexe, tranche d’âge, tranche d’unité urbaine, et secteur d’activité. Sont intégrées pour six professions (chirurgiens-dentistes, pharmaciens, sages-femmes, infirmiers, masseurs-kinésithérapeutes et orthophonistes) des cartes de densité régionale et départementale (nombre de professionnels en activité pour 100 000 habitants, et pour les sages-femmes nombre de praticiennes en activité pour 100 000 femmes âgées de 15 à 49 ans). »
Sicart D., 2014, « Les professions de santé au 1er janvier 2014 », Document de travail, Série Statistiques, n°189, Drees, juin

Les revenus des médecins libéraux : une analyse à partir des déclarations de revenus 2008 (Direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques (Drees), juin 2014)
« Ce document s’intéresse aux revenus d’activité des médecins libéraux en 2008, à partir de l’utilisation d’une base de données unique et très riche, appariant les données de l’Assurance-maladie (activité, honoraires...) aux données issues des déclarations fiscales (DGFiP, retraitées par l’Insee). Si ces données ont déjà fait l’objet de publications, cette étude propose une analyse plus détaillée des disparités de revenus entre les médecins, notamment en termes de spécialité ou de secteur de conventionnement, et en étudie les déterminants (intensité de l’activité, dépassements pratiqués, zone d’exercice, caractéristiques personnelles, etc.). »
Bellamy V., 2014, « Les revenus des médecins libéraux - Une analyse à partir des déclarations de revenus 2008 », Document de travail, Série sources et méthodes, n° 45, Drees, juin.

Les pharmaciens - Panorama au 1er janvier 2014 (Ordre national des pharmaciens, juin 2014)
« Les grandes tendances de la démographie des pharmaciens en 2013 sont : les départs à la retraite décalés, le manque d’attractivité de la profession confirmé, la concentration des structures, l'exercice groupé. »
Télécharger sur le site de l’Ordre des pharmaciens, la brochure nationale de la démographie des pharmaciens au 1er janvier 2014 ainsi que 21 fascicules régionaux

Protection sociale

Certification des comptes du régime général de sécurité sociale : exercice 2013 (Cour des comptes, juin 2014)
« La Cour des comptes a rendu public, le 23 juin 2014, son huitième rapport de certification des comptes du régime général de Sécurité sociale portant sur l’exercice 2013. Pour la première fois, elle certifie les comptes de la totalité des entités du régime général, mais avec des réserves qui se renforcent sur les branches famille et maladie. »
Syntheses - Certification des comptes du régime général de sécurité sociale (exercice 2013)
Certification des comptes du régime général de sécurité sociale (exercice 2013)

Rapport mondial sur la protection sociale 2014-15 : Vers la reprise économique, le développement inclusif et la justice sociale (Organisation internationale du travail (OIT), juin 2014)
« Le rapport de l'OIT présente les dernières tendances en matière de sécurité sociale et fournit des informations sur les systèmes de protection sociale, la couverture, les prestations et les dépenses de sécurité sociale dans plus de 190 pays et constate que plus de 70 % de la population mondiale n’est pas couverte par la protection sociale de manière adéquate »
Le résumé du rapport (en français)
Le rapport mondial sur la protection sociale 2014-15 (en anglais)

Psychiatrie - Santé mentale

Troubles mentaux : quelles conséquences sur le maintien dans l’emploi ? (Direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques (Drees), juillet 2014)
« Environ 12 % des femmes et 6 % des hommes âgés de 30 à 55 ans, qui travaillent en 2006, déclarent souffrir au moins d’un trouble mental (trouble anxieux généralisé ou épisode dépressif caractérisé). Parmi ces personnes, plus de 20 % invoquent une limitation d’activité, environ 45 % indiquent souffrir d’une maladie chronique et près de la moitié se considèrent en mauvaise santé. Le maintien dans l’emploi est moins fréquent dans la population déclarant des troubles mentaux. En effet, 86 % des femmes et 82 % des hommes porteurs de ces troubles ont conservé une activité professionnelle en 2010, contre respectivement 92 % et 93 % des personnes n’en déclarant pas. »
Barnay T. et Defebvre É., 2014, « Troubles mentaux : quelles conséquences sur le maintien dans l’emploi ? », Études et Résultats, n°885, Drees, Juillet

Santé et travail

Troubles mentaux : quelles conséquences sur le maintien dans l’emploi ? (Direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques (Drees), juillet 2014)
« Environ 12 % des femmes et 6 % des hommes âgés de 30 à 55 ans, qui travaillent en 2006, déclarent souffrir au moins d’un trouble mental (trouble anxieux généralisé ou épisode dépressif caractérisé). Parmi ces personnes, plus de 20 % invoquent une limitation d’activité, environ 45 % indiquent souffrir d’une maladie chronique et près de la moitié se considèrent en mauvaise santé. Le maintien dans l’emploi est moins fréquent dans la population déclarant des troubles mentaux. En effet, 86 % des femmes et 82 % des hommes porteurs de ces troubles ont conservé une activité professionnelle en 2010, contre respectivement 92 % et 93 % des personnes n’en déclarant pas. »
Barnay T. et Defebvre É., 2014, « Troubles mentaux : quelles conséquences sur le maintien dans l’emploi ? », Études et Résultats, n°885, Drees, Juillet

Tous les "Vu sur d'autres sites"...

Lire la suite...

Notre lettre d'information Vous inscrire
Nous contacter
Mentions légales
Commander
Plan du site
Plan d'accès
Postes à pourvoir
Liens utiles
Nouveau sur le site
Nouvelles publis


8 juillet 2014