QUI SOMMES-NOUS ?

PUBLICATIONS

ENQUÊTES

SÉMINAIRES ET COLLOQUES

PARTENARIATS / PROJETS

SERVICES

COMMUNIQUES DE PRESSE




Document de travail /
Working paper
n° 60, mai 2014

 

 

Mesurer la fragilité des personnes âgées en population générale : une comparaison entre ESPS et SHARE

Nicolas Sirven (Liraes, Université Paris Descartes – Irdes)

 

Le concept de fragilité de la personne âgée, bien que très populaire dans les études sur la perte d’autonomie, n’est pas univoque et sa mesure ne fait pas consensus. Même si l’on se réfère au modèle de Fried comme un cadre analytique commun, le choix des variables composant l’indice de fragilité n’est pas arrêté. Un des enjeux méthodologiques est de savoir si la mesure de la fragilité en population générale peut s’accommoder d’un certain degré de liberté dans la mise en œuvre du recueil de l’information (choix des variables, modes de passation de l’enquête, etc.) ou si des mesures rigoureuses devraient être réalisées de manière identique dans chaque enquête. L’objectif de cette étude est de comparer les mesures de fragilité en France à partir de deux enquêtes en population générale. Deux questionnaires sont utilisés pour construire une mesure de fragilité, l’un propre à Survey of Health, Ageing and Retirement in Europe (SHARE) avec des mesures objectives et subjectives de santé, l’autre propre à l’Enquête santé et protection sociale (ESPS) avec des mesures uniquement déclarées. Les taux de prévalence de fragiles sont comparés entre les deux sources et les déterminants de la fragilité sont analysés. Nos résultats indiquent que la mesure de la fragilité et ses déterminants demeurent relativement stables pour des populations de 65 ans et plus, malgré une méthodologie d’enquête différente ; une certaine liberté dans le choix des variables est donc permise.

Nous suivre :

Contacts :

2 juin 2014 Anne Evans
evans@irdes.fr
Tél./fax : 01.53.93.43.02
Suzanne Chriqui
chriqui@irdes.fr
Tél./fax : 01.53.93.43.06