QUI SOMMES-NOUS ?

PUBLICATIONS

ENQUÊTES

SÉMINAIRES ET COLLOQUES

PARTENARIATS / PROJETS

SERVICES

COMMUNIQUES DE PRESSE




Questions d'économie
de la santé n° 228

 

Une hétérogénéité des hospitalisations pour dépression liée aux parcours de soins en amont

Clément Nestrigue, Magali Coldefy, Julien Mousquès
En collaboration avec Fabien Daniel, Nadia Younès


 

 

 

Selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS), la dépression est désormais la première cause d’incapacité dans le monde. Malgré l’existence de traitements, une grande partie de la population – y compris dans les pays développés – n’y accède pas. Le médecin généraliste joue un rôle clé dans la prise en charge de ce trouble. Pour autant, en France, le généraliste adresse moins souvent les patients souffrant de dépression vers les autres professionnels de santé.
Selon l’Enquête santé européenne (EHIS-ESPS), la prévalence estimée de la dépression en France est de 7 %, soit près de 4 millions de personnes âgées de 15 ans ou plus. En 2012-2013, 200 000 primo-hospitalisations pour un épisode dépressif ont été recensées dans les établissements de santé (Sniiram apparié aux données hospitalières). Ces épisodes hospitaliers sont décrits à travers une typologie en 9 classes. Celles-ci mettent en évidence l’hétérogénéité des prises en charge, la fréquence des hospitalisations en service de médecine plutôt qu'en psychiatrie et leur caractère souvent « non programmé ». Ainsi, 1 primo-hospitalisé sur 10 n’a pas eu de suivi en ambulatoire avant cet épisode hospitalier, surtout parmi les bénéficiaires de la Couverture maladie universelle complémentaire (CMU-C), les jeunes et les personnes très âgées. Un psychiatre a été consulté par 3 patients hospitalisés sur 10 et plus de la moitié des patients a eu une délivrance d’antidépresseurs en amont de l’hospitalisation.
L’analyse se concentre ensuite sur 5 classes afin d’étudier le parcours de soins des patients à travers les recours en ambulatoire aux médecins généralistes et aux psychiatres le semestre précédant l’hospitalisation.

 


Nous restons à votre disposition pour tout renseignement complémentaire.

Nous suivre

Pour le service de presse

12 juillet 2017 Anne Evans
evans@irdes.fr
01 53 93 43 02
Suzanne Chriqui
chriqui@irdes.fr
01 53 93 43 06