ACTUALITÉS SANTÉ ET PROTECTION SOCIALE
16 septembre 2022

Ce bulletin rassemble les résultats de la veille documentaire sur l'actualité en santé et domaines connexes. Cette veille se base sur la lecture de Lettres d'actualités et de Revues de presse en ligne ainsi que sur le suivi de sites français et étrangers. Il est élaboré par les documentalistes de l'Irdes, Marie-Odile Safon et Véronique Suhard.

De périodicité bimensuelle, ce bulletin de veille présente les nouveautés selon les thématiques suivantes :

Assurance maladie DémographieEconomie de la santéEtat de santéGéographie de la santéHandicapHôpitalInégalités sociales de santéMédicamentNTIC : Internet, open dataPolitique de santé, politique socialePolitique publiquePréventionPrévision - évaluationPsychiatrie • RéglementationScience de l'information et de la communicationSoins de santé primairesSondagesStatistiquesSystème de santéTravail et santéVieillissementNominations

Assurance maladie

Le rapprochement du régime minier avec l'Assurance maladie se précise

La nouvelle convention d'objectifs et de gestion de la Caisse autonome nationale de sécurité sociale dans les mines pose le cadre du rapprochement avec la Caisse nationale d'assurance maladie. En parallèle, l'optimisation des process se poursuit.

> Hospimédia, 13 septembre 2022 (Accès abonnés)

Médecins et assureurs vont travailler ensemble pour améliorer le tiers payant

Un engagement de collaboration a été signé en ce sens la semaine dernière par les trois familles d'assureurs santé avec les Libéraux de santé, une organisation regroupant onze syndicats représentants des généralistes, spécialistes, pharmaciens, infirmiers, chirurgiens-dentistes, orthophonistes, audioprothésistes, etc. Les libéraux de santé espèrent notamment de nouvelles solutions techniques pour faciliter le dispositif.

> Les Echos, 12 septembre 2022

Démographie

Economie de la santé

La santé mentale, poste de dépenses non maîtrisé de l'Assurance Maladie

Le Figaro souligne le poids grandissant de la santé mentale dans les dépenses de santé. En 2020, elles représentaient 14% de l'enveloppe totale, en regroupant les postes "maladies psychiatriques" et "traitements chroniques par psychotropes", soit un coût annuel moyen de 2.800 € par personne. En ajoutant le coût indirect lié à des taux d'emploi plus faibles et une perte de productivité, l'OCDE évalue même le poids économique de ces maladies à plus de 4% du PIB. Or cette charge pourrait être largement allégée par la mise en place de politiques adaptées. A contrario, sans action, elle ne peut que s'aggraver. "Avec le vieillissement de la population, plus de 21 millions de personnes vivent déjà avec une forme de démence sénile dans les pays membres de l'OCDE. Et avec la pandémie, les troubles anxiodépressifs ont augmenté de 30%, les addictions de 50%, les burn-out de 60%", souligne la fondation FondaMentale. Les complémentaires santé ont apporté une première réponse en mars 2021, en s'engageant à rembourser quatre séances par an avec un psychologue. Le gouvernement a ensuite suivi avec le dispositif MonPsy, avec un succès toutefois très mitigé. Au-delà de la prise en charge des consultations de psychologues, les mutualistes plaident pour investir davantage dans le dépistage et la prévention, mais aussi faire émerger de nouveaux métiers, comme des infirmiers en pratique avancée en psychiatrie, et renforcer la formation des soignants.

> Le Figaro, 6 septembre 2022

Refondation du système de santé : pourquoi il faut en finir avec le "quoi qu'il en coûte"

Dette publique abyssale, inflation galopante, croissance en péril… Pour Stéphane Le Bouler, président du Laboratoire d'idées santé autonomie (Lisa), dans le secteur de la santé comme ailleurs, "l'argent magique" c'est fini. Et la Conférence des parties prenantes qui doit s'ouvrir dans les prochains jours ne doit pas servir à "arroser toutes les professions inconsidérément" mais bien à réformer le système de santé.

> Egora, 7 septembre 2022

Impact des assurances complémentaires santé et des aides socio-fiscales à leur souscription sur les inégalités de niveau de vie : Etude de la Drees

Ce Dossier de la DREES se propose de mobiliser les données les plus récentes pour estimer la redistribution verticale opérée par la complémentaire santé ainsi que par les dispositifs publics qui visent à étendre la couverture complémentaire aux populations les plus modestes (CMU-C, ACS et CSS). Par ailleurs, afin de dresser un bilan de l'équité du système d'assurance complémentaire, est également analysée l'équité des aides visant les actifs en emploi. Celles-ci méritent d'être étudiées dans un contexte d'expansion liée à la généralisation de la complémentaire santé collective. Dans la mesure où elles sont proportionnelles aux niveaux de couverture et donnent lieu à des avantages fiscaux aux ménages imposables, elles posent des questions d'équité.

> Site de la Drees

Etat de santé

L'espérance de vie aux États-Unis retombe à son niveau de 1996

> La Croix, 11 août 2022

Changement climatique et santé : Dossier documentaire

> Site de l'Iresp Pays-de-la-Loire

Suicide : mesurer l'impact de la crise sanitaire liée au Covid-19 - Effets contrastés au sein de la population et mal-être chez les jeunes - 5e rapport de l'Observatoire national du suicide

> Site de la Drees

Analyser les suicides et tentatives de suicides en milieu de soins pour en limiter la survenue : Rapport de la HAS

A partir de l'analyse des 795 cas de suicides et tentatives de suicides déclarés dans le cadre du dispositif national de déclaration des événements indésirables graves associés aux soins entre mars 2017 et juin 2021, la HAS publie un le rapport d'analyse des circonstances et des causes de ces 795 évènements assorti d'enseignements et préconisations aux établissements en vue de réduire leur survenue et un un nouveau « Flash sécurité patient », illustré par 4 cas pour sensibiliser les professionnels de santé à la gestion des risques de suicides et tentatives de suicide.

> Site de la HAS

Parcours de jeunes suicidaires et suicidants : impact des actions et dispositifs de prévention du suicide : rapport de la FNORS

> Site de la FNORS

Santé et bien-être des collégiens en France : 13 rapports régionaux de l'enquête ENCLASS sont en ligne

> Site de l'Ehesp

Géographie de la santé

Déserts médicaux : les contrats d'engagements de service public ne font pas du tout le plein chez les futurs médecins

> Le Quotidien du médecin, 31 août 2022

> Egora, 8 septembre 2022

La territorialisation des politiques de santé se met en place dans le Grand-Est

Le Conseil national de la refondation doit permettre d'appliquer de manière souple localement les directives centrales. Un mouvement qui est déjà en cours dans la région Grand-Est, avec des initiatives de différents acteurs publics.

> Hospimédia, 13 septembre 2022 (Accès abonnés)

Handicap

L'Onu enjoint aux États parties de désinstitutionnaliser l'accompagnement du handicap

Une directive adoptée le 9 septembre par le comité des droits des personnes en situation de handicap invite ses États parties à s'engager rapidement dans la désinstitutionnalisation de l'accompagnement des personnes en situation de handicap. Il invite à fournir les moyens de vivre indépendamment dans la communauté.

> Hospimédia, 13 septembre 2022 (Accès abonnés)

Hôpital

Crise des urgences médicales : comment prendre en charge des patients toujours plus nombreux ?

Avec plus de 20 millions de passages par an ces dernières années, les services des urgences dans les hôpitaux sont confrontés à de graves problèmes d'engorgement. Les difficultés rencontrées par ces services sont le symptôme d'une crise plus large du système de soins et de l'hôpital.

> Site vie publique, 2 septembre 2022

Crise des urgences médicales : un malaise persistant. Dossier de Vie publique

> Site de Vie publique

L'hôpital : le grand bouleversement. Ouvrage de Philippe Ravaud

> Editions du CNRS

Elsan lance "Green blocs" pour limiter l'impact environnemental de l'activité chirurgicale

Un programme baptisé "Green blocs" est lancé par le groupe d'hospitalisation privé Elsan. Il s'agit de promouvoir dans les blocs opératoires de ses établissements "des processus et des choix d'organisation plus respectueux" de l'environnement, incluant notamment une réduction des déchets et de la consommation de certains gaz anesthésiques.

> Hospimédia, 13 septembre 2022 (Accès abonnés)

Entre T2A et Ondam, quel financement pour l'hôpital ? Dossier de Vie publique

> Site de Vie publique

Inégalités sociales de santé

Inégalités sociales de santé : Dossier documentaire

> Site de l'Iresp Pays-de-la-Loire

À Mayotte, la lutte contre l'immigration affecte l'accès aux soins des femmes sans papiers

> The Conversation, 8 septembre 2022

Plan d'action du Conseil de l'Europe sur la protection des personnes vulnérables dans le contexte des migrations et de l'asile en Europe (2021-2025)

> Site du Conseil de l'Europe

Médicament

Combien coûtent nos vies ? - Pour la transparence du médicament : Ouvrage

Réagissant à la publication, jeudi dernier, de l'ouvrage «Combien coûtent nos vies ?», de Pauline Londeix et de Jérôme Martin (cofondateurs de l'Observatoire de la transparence dans les politiques du médicament- OTMeds), le Leem évoque «un manifeste de deux auteurs engagés qui tentent de faire passer leur vision idéologique de la politique du médicament pour une enquête objective».

> Lettre ESE, 7 septembre 2022

> Site de la Fnac

Epi-Phare publie une nouvelle étude sur l'utilisation de l'antiviral oral Paxlovid® en France contre la Covid-19.

> Site d'Epi-Phare

NTIC : open data, internet

France Connect ne permet plus d'accéder, avec ses identifiants Ameli, au site des impôts

02/09/2022- Parmi les 1 400 services numériques portés par le portail d'identification numérique, il semble que le site impôts.gouv.fr soit devenu inaccessible via le bouton d'identification opéré par l'Assurance Maladie. Ce dernier a, en effet, été désactivé pour l'accès au site des impôts. Ainsi, à la mi-août, ce dernier informait les utilisateurs que l'accès à ses services depuis un compte Ameli était "suspendu pour maintenance technique jusqu'à nouvel ordre". Il semble que cette déconnexion fasse suite à une décision de la Cnam motivée par des problèmes de sécurité, face à une recrudescence du piratage des comptes de ses assurés. D'après différents médias, la Direction informatique interministérielle (Dinum), maître d'œuvre de FranceConnect, préparerait pour mi-septembre une version d'identification renforcée pour son portail. Baptisé "FranceConnect+," il sera plus contraignant et visera à protéger les démarches administratives les plus sensibles ou impliquant des transactions financières.
> Impot.gouv.fr, 11 août 2022
> Le Monde, 1er septembre 2022

Microsoft restera l'hébergeur du Health Data Hub jusqu'en 2025

La migration vers un nouvel hébergeur pour le Health Data Hub n'est pas pour demain. En effet, trouver une solution souveraine qui propose des fonctionnalités similaires à celles de Microsoft Azure – actuel hébergeur – est compliqué, a fait savoir Stéphanie Combes, la directrice du Health Data Hub. Résultat : rien ne devrait avoir lieu avant 2025.

> L'Usine digitale, 13 septembre 2022

Politique de santé, politique sociale

Santé et protection sociale : les chantiers prioritaires du gouvernement

Comme promis mercredi 31 août 2022 par Elisabeth Borne, le gouvernement a publié la liste de ces 60 chantiers prioritaires. Le point sur cette feuille de route reprenant largement les mesures évoquées ces derniers mois par la Première ministre et le chef de l'Etat. En matière de santé, le cap fixé par Matignon vise d'abord à «accélérer le virage préventif (…) en agissant dans le quotidien des Français tout au long de la vie». Il veut aussi «renforcer l'accès à la santé, partout et pour tous», en construisant (avec les citoyens, les professionnels et les élus) un système appuyé sur les besoins de santé et en luttant contre les inégalités sociales, géographiques ou financières. Autre priorité, «refonder notre système hospitalier dans une logique territoriale, en remettant l'éthique et le sens au cœur du projet de l'hôpital et en définissant une nouvelle attractivité pour les métiers de la santé». Plus largement, l'exécutif ambitionne de «répondre aux difficultés de recrutement et de fidélisation dans les métiers de la santé et du social». Deux leviers sont identifiés : modernisation du système hospitalo-universitaire et renforcement de l'industrie de santé. La préparation et la réponse apportée aux risques sanitaires devront aussi être améliorées «dans une logique de santé globale».

> Lettre ESE, 2 septembre 2022

1re enquête nationale sur les structures et ressources humaines en soins palliatifs

> Centre national des soins palliatifs et de la fin de vie.

Avis du Comité consultatif national sur les questions éthiques relatives aux situations de fin de vie : autonomie et solidarité

> Site du CCNE

Politique publique

Lancement du Conseil national de la refondation (CNR)

La première réunion du CNR s'est tenue, le 8 septembre dernier, au Centre national du rugby de Marcoussis (Essonne). Le président de la République a installé cette nouvelle instance en présence de participants représentatifs "des forces vives de la Nation" dans le social, l'économie, la politique, l'associatif, la santé, l'environnement. François Bayrou est le secrétaire général de cette instance. A la veille du lancement du CNR, le chef de l'Etat a rappelé la priorité accordée à la santé, et plus particulièrement au "défi de l'accès aux soins", qui sera "au coeur de l'enjeu", a-t-il déclaré dans une allocution diffusée en ouverture du 43e congrès de la Mutualité française à Marseille.

> Le Monde, 8 septembre 2022

> Egora avec l'AFP, 7 septembre 2022

Prévention

Activité physique : la HAS publie un guide et des outils pour faciliter sa prescription

> Site de la HAS

Prévision - Evaluation - Méthodologie

Micro-simuler l'impact des politiques publiques sur les ménages : pourquoi, comment et lesquelles ? Étude du Cae

> Site du Cae

Psychiatrie

Sentinelles, pairs-aidants, groupes d'entraide... : l'essor des nouveaux acteurs de la santé mentale

> Le Quotidien du médecin, 2 septembre 2022

Réglementation

Les docteurs en sciences auront aussi leur serment

Avec un arrêté publié le 26 août au JO, la France est devenue le seul pays au monde à inscrire dans la loi une prestation de serment centré sur l'intégrité scientifique pour tous les diplômés d'un diplôme national de doctorat (DND), toutes disciplines confondues
> Le Figaro, 1er septembre 2022

Science de l'information et de la communication

Accompagner les chercheurs pour les aider à mieux gérer leurs données de recherche : le métier de data librarian

> La List, 2 septembre 2022

Soins de santé primaire

Négociation de la nouvelle convention des médecins libéraux - Thomas Fatôme : « Notre priorité, à ce stade, c'est le travail en équipe et l'exercice coordonné »

S'estimant oubliés du "Ségur de la santé", les médecins libéraux vont prochainement ouvrir les négociations avec l'Assurance Maladie afin de bâtir la prochaine convention médicale qui les liera à partir de mars 2023 pour les cinq prochaines années. Les discussions s'annoncent déjà difficiles, alors que les hospitaliers réclament le retour des gardes obligatoires de médecins en ville pour désengorger les urgences. Le gouvernement, lui, veut renforcer la prévention en cabinet, à travers des dépistages systématiques et des bilans de santé aux âges clés de la vie. Il leur demande d'accélérer le virage numérique, et notamment de remplir le dossier numérique partagé. Thomas Fatôme, directeur général de l'Assurance Maladie, entend aussi augmenter le temps médical, en renforçant notamment les postes d'assistants médicaux. En face, les syndicats préviennent toutefois que rien ne sera possible sans revalorisation financière. À 25 € chez le généraliste et 30 € chez le spécialiste en secteur 1, le tarif de la consultation est "indigent", estime Franck Devulder, président du syndicat CSMF. D'autant que la délégation des tâches simples au profit d'autres professions pourrait ne leur laisser que les cas longs et complexes.

> Le Figaro, 5 septembre 2022

> Egora, 5 septembre 2022

Maigre rémunération, missions appauvries, perte de sens... Pourquoi la médecine scolaire est-elle à la dérive ?

Comme l'enseignement, la médecine scolaire est en crise : nombre de médecins en chute libre, surcharge administrative et perte de sens, difficultés à assurer les missions d'éducation à la santé… Alors que la situation ne cesse de se dégrader, l'Etat peine à trouver une solution. Au détriment des jeunes, fortement éprouvés par la crise du Covid-19.

> Egora, 6 septembre 2022

Le Haut Conseil des Professions Paramédicales publie son rapport d'activité 2017-2021

> Site du HCPP

ECN 2022 : le top 3 des spécialités les plus choisies par les 500 premiers du classement

> Egora, 5 septembre 2022

Organisation des Soins de proximité : Améliorer l'accès de tous à des soins de qualité. Avis et rapport du Hcaam

> Site du Hcaam

Évaluation du service sanitaire des étudiants en santé - Rapport final du HCSP

> Site du HCSP

Impact de l'épidémie de Covid-19 sur le recours aux associations SOS Médecins pour troubles de la santé mentale en Nouvelle-Aquitaine : Étude de Santé publique France

> Site de Santé publique France

Sondages

Statistiques - Méthodologie

Systèmes de santé

« Comment construire un système de santé plus proche, plus efficient, et plus durable ? » Étude de L'IDS et de l'Oni

> Site de l'IDS

De multiples crises freinent les progrès au moment où 9 pays sur 10 reculent en matière de développement humain, prévient un rapport du PNUD

Pour la première fois depuis 32 ans que le PNUD calcule l'indice de développement humain (IDH), qui évalue la santé, l'éducation et le niveau de vie d'une nation, celui-ci a diminué mondialement pendant deux années consécutives. Le développement humain est retombé à ses niveaux de 2016, annulant ainsi une grande partie des progrès vers la réalisation des objectifs de développement durable.

> Site des Nations Unies

> Synthèse du rapport en français

La Commission européenne plaide pour l'amélioration des soins de longue durée

Une recommandation de la Commission européenne sur l'accès aux soins de longue durée soutient le déploiement de plans d'actions nationaux pour développer une offre complète, accessible et de qualité. Elle vise notamment à soutenir les aidants.

> Hospimedia, 8 septembre 2022 (accès abonnés)

Les femmes qui travaillent dans le secteur de la santé et des soins gagnent 24 pour cent de moins que les hommes : Rapport conjoint OIT/OMS

> Site de l'OMS

Parlons en avec Pierre-Jean Lancry, président par interim du Hcaam (A propos du rapport sur les soins de proximité)

> Espace social européen

> Site du Hcaam

L'UE et l'acquisition de vaccins contre la COVID-19 : rapport de la Cour des comptes européenne

> Site de la Cour des comptes européenne

Travail et santé

Coup de chaud sur les conditions de travail

La canicule des derniers jours l'a montré. Des températures extrêmement élevées constituent un risque pour la santé des salariés, jusqu'à l'accident du travail mortel. Malgré des rapports qui alertent, tant en France qu'en Europe, les autorités peinent à prendre la mesure des conséquences du réchauffement climatique sur l'activité professionnelle.

> Santé & Travail (Accès abonnés)

> Santé publique France : le point sur le système d'alerte canicule, 19 juillet 2022

Prévention : risques professionnels, atteintes à la santé, inégalités sociales de santé : 5 rapports de la Dares

> Site de la Dares

Disparités d'exposition aux facteurs de pénibilité en milieu professionnel et inégalités sociales de santé : Étude de la Dares

> Site de la Dares

Mise à jour du guide des maladies professionnelles

> Site de l'INRS

Plus de quatre salariés sur dix se sont vu prescrire un arrêt maladie cette année : résultats du baromètre Malakoff-Humanis

Résultats sur le site Malakoff-Humanis

> Les Echos, 8 septembre 2022

22,6 jours d'absence en moyenne par salarié en 2021

Pour la 14e année consécutive, le cabinet de conseil Ayming et AG2R La Mondiale publient les résultats de leur baromètre sur l'absentéisme et l'engagement. Cette vaste étude s'appuie sur des données consolidées provenant de plus de 3,5 millions de salariés en CDI. Elle pointe d'abord un ancrage de l'absentéisme dans le temps. Son taux s'établit ainsi à 6,19% en 2021 (en repli de 10% après l'année 2020 impactée par le Covid), après 5,54% en 2019 et 4,55% en 2015. En moyenne, chaque salarié a cumulé 22,6 jours d'absence l'année dernière et 37% ont été concernés par au moins une absence. Autre enseignement du baromètre, une augmentation des arrêts de longue durée. Le taux d'absentéisme pour les arrêts de travail supérieurs à 90 jours est ainsi passé de 2,82% en 2019 à 3,14% en 2021.  2021, contre 55% des moins engagés.

> Lettre ESE, 14 septembre 2021

> Site d'Ayming

Vieillissement

Protection sociale : le choc du vieillissement est-il (in)soutenable ? Note de France stratégie

> Site de France stratégie

Retraites : après une embellie cette année, dégradation attendue dès 2023 : Rapport annuel 2022 du Cor

Selon le rapport annuel du COR, qui sera officiellement présenté jeudi 15 Septembre 2022 mais dont les principaux éléments ont été révélés hier par la presse, les régimes de retraite afficheront un excédent de 3,2 Mds € cette année, mais leur solde devrait «se dégrader sensiblement» dès l'année prochaine.

> Site du Cor

> Lettre ESE, 13 septembre 2022

Nominations

 

ISSN 2824-9658