GRAPHIQUE DU MOIS

Taux de recours au dépistage des cancers féminins entre les femmes résidant en institution et à domicile à caractéristiques comparables...

Mars 2021



G1 … Dépistage du cancer du col de l'utérus (frottis)

Téléchargement du graphique...


G2 … Dépistage du cancer du sein (mammographie)

Téléchargement du graphique...


1 Maisons d'accueil spécialisées et foyers d'accueil médicalisés
2 Établissements d'hébergement pour personnes âgées dépendantes
3 Unités de soins de longue durée

Lecture : Le taux de dépistage du cancer du col de l'utérus déclaré par les femmes ayant des restrictions d'activités dans la vie quotidienne et vivant en institution est de 45 %, contre 30 % pour les femmes ayant des caractéristiques comparables et résidant à domicile. En foyer de vie ou d'hébergement, établissements non médicalisés, les taux de recours au dépistage du cancer du col de l'utérus sont presque deux fois supérieurs pour les femmes en situation de handicap qui y vivent (61 %), comparativement à ceux des femmes résidant à domicile (35 %). Cela tendrait à montrer un effet facilitateur des institutions pour accéder au dépistage de ce cancer.

Note : Les taux de dépistage à domicile sont pondérés par méthode de matching pour tenir compte des différences d'âge, de situation de couple, de niveau de handicap (nombre de restrictions d'activités et types de limitations fonctionnelles), du niveau d'études et de la situation vis-à-vis de l'emploi des femmes handicapées résidant en institution.

Source : Enquête Handicap-Santé 2008-2009, volets Ménages et Institutions.

Champ : Pour le frottis, les femmes âgées de 25 à 65 ans. Pour la mammographie, les femmes âgées de 50 à 75 ans.

Issu du Questions d'économie de la santé n° 256 « Les femmes en situation de handicap vivant en institution ont-elles un meilleur accès au dépistage des cancers féminins ? » de Penneau A. et Pichetti S.